Archives for octobre 2015

COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT Embuscade sur la route Douentza Gao contre une escorte

Le mardi 13 octobre 2015, aux environs de 7h30, un convoi de véhicules civils parti de Hombori, escorté par des éléments des forces armées et de sécurité nationales, est tombé dans une embuscade, à 105 kilomètres de Gao.

L’attaque terroriste perpétrée à coups de lance-roquettes, a causé la mort de six (06) personnes, des civils, et a fait deux (02) blessés dont un militaire, évacués sur l’hôpital régional de Gao.

On dénombre trois (03) citernes brûlées.

Le détachement chargé de l’escorte a aussitôt engagé la riposte et la poursuite des assaillants. Un renfort des FAMa s’est rendu sur place.

Dans cette circonstance douloureuse, le Gouvernement du Mali présente ses condoléances émues aux familles des victimes et formule des vœux de prompt rétablissement aux blessés.
Le Gouvernement du Mali condamne avec la dernière rigueur cette attaque barbare et terroriste.
Le Gouvernement du Mali rappelle aux citoyens et aux amis du Mali, qu’il œuvre sans relâche avec l’ensemble de ses partenaires dans la lutte contre le terrorisme et pour le rétablissement de la sécurité sur tout le territoire. Cela reste le plus gros défi à relever et auquel toutes les populations doivent participer.

Le Gouvernement du Mali réitère son soutien aux FAMa et à l’ensemble des forces de sécurité nationales dans leur action patriotique contre le terrorisme sous toutes ses formes.

Bamako, le 13 octobre 2015

Cérémonie de remise de kits scolaires à la Direction du Service social des armées Ils sont 100 orphelins à recevoir des effets scolaires

La Direction du Service Social des Armées a abrité, le mercredi 30 Septembre, la cérémonie de lancement de remise de kits scolaires aux orphelins de militaires tombés sur le champ de l’honneur.
Cette 3ème édition en prévision de la rentrée scolaire de l’année 2015-2016, initiée par la Direction du Service Social des Armées, intervient dans le cadre de l’assistance aux familles des militaires décédés sur le théâtre des opérations.
Ce don composé de 100 sacs scolaires ; 500 cahiers de 200 pages ; 500 cahiers de 100 pages ; 500 cahiers de 50 pages et de 400 bics est destiné à 100 orphelins.
Ces orphelins sont repartis comme suit : l’Armée de Terre 50 bénéficiaires, Génie Militaire 10, DCSSA 10, DTTA 5, Garde Nationale, l’Armée de l’air 5 et la Gendarmerie Nationale 10.
Selon Aminata Dolo, maman d’une des bénéficiaires, ce don vient à un bon moment amoindrir les frais de fournitures scolaireset cela juste après les dépenses de la fête de Tabaski.Elle a invité les bonnes volontés à imiter cet exemple de la Direction du service social des armées.
MDL/C Geneviève S. Diallo

EMP : Remise à niveau de 70 journalistes maliens à l’école de maintien de la paix

L’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blonde BEYE a abrité la cérémonie d’ouverture de (O3) stages de formations, le lundi 5 octobre 2015, dans l’Amphithéâtre de l’EMP.

DSCF0370Ces stages conjoints, initiés par l’EMP vont concerner les droits de l’homme, la police des Nations Unies (l’UNPOL) et les journalistes.Ils sont financés respectivement par la Fédération Suisse, la Fédération d’Allemagne et le gouvernement malien. Cette cérémonie, première du genre, était présidée par le directeur des études, Colonel Philipe KLEB représentant le directeur général de l’EMP.
Pendant une semaine ces stagiaires se sont familiarisés avec la thématique « Connaissances fondamentales sur les Opérations de Maintien de la Paix ». Le choix de ce thème n’est pas fortuit,selon les initiateurs, car il s’agit d’un rappel des qualités humaines et professionnelles que doivent avoir les soldats à l’endroit de la population.
Le directeur des études, le Colonel Philipe KLEB, a au nom du Directeur Général, souhaité la bienvenue aux participants tout en soulignant l’importance de ce stage.Pour lui les stagiaires sont là pour apprendre et comprendre le milieu où ils sont. Selon lui,ce stage d’information est une volonté du Général Moussa Sinko COULIBALY, directeur de l’EMP.
Le Colonel KLEB a rendu hommage à feu Me Alioune Blonde BEYE pour son engagement pour la cause des opérations de soutien à la paix en Afrique. L’école de maintien de la paix porte le nom Me Alioune Blonde BEYE, celui-là même qui a perdu la vie sur le chemin de la recherche de la paix.
La cérémonie a été illuminée par une présentationhistorique de l’EMP, de sa création à nos jours ; sa mission ;sa vision et ses bailleurs de fonds.Une des missions de l’école est de former des forces à l’attente qui sont : les civils, les militaires et les policiers. Il a noté que le monde souffre aujourd’hui de l’insécurité et que les premières victimes de ces crises sont les civils. Cette souffrance a plusieurs causes :politiques, environnementales, sociétales etépidémiques. « Pour une Afrique émergente dans un monde globalisé, il faut qu’il y ait la prise en compte des contraintes », a-t-il martelé. Selon lui, sans la paix, il n’ya pas de développement, d’industrie ou d’agriculture. L’EMP forme par an 35% de civils, 21% de policiers et 37% de militaires. Ces stagiaires sont 45% de Maliens et 55% de la CEDEAO
Kadidia COULIBALY (stagiaire)