Archives for vendredi 11 août 2017

Obsèques du Général Mady Macalou Aux grands hommes, les honneurs de la nation

La cérémonie funèbre du Général    docteur Mady Macalou a eu lieu le jeudi 10 aout 2017 à la place d’armes du génie militaire sous la présidence effective du Président de la République, chef de l’Etat, chef  suprême des armées, son excellence Ibrahim Boubacar Keita. Il est décédé dimanche 06 août à l’hôpital militaire Mohamed V de Rabat au Maroc. Il était l’un des meilleures traumatologues de notre pays. Son serment d’Hippocrate lui a poussé à la performance, à l’excellence et à la recherche constant du savoir indispensable à l’exercice de son métier.

Le Général Mady Macalou est né le 16 juin 1950 à Kourounikoto dans la région de Kayes fils de feu Famory et de Sounkaro Sakiliba. Après ses études secondaires, très jeune il embrasse le métier des armes et fut incorporé le 16 octobre 1972 comme  engagé volontaire pour 04 ans au compte de l’armée malienne et affecté à la CCS de Kati. Il a été ensuite affecté à la DCSSA à compter du 09 janvier 1973. Le Général Macalou a été nommé aspirant à compter du 1er janvier 1973 avant d’être promu lieutenant pour compter du 1er octobre 1977. Il est devenu capitaine à partir du 1er octobre 1984 et commandant en 1989. Il est passé lieutenant-colonel pour compter du 1er octobre 1994 puis colonel en 1998. Le défunt a été nommé au grade de colonel-major en 2010 et enfin général à partir du 1er janvier 2011.

Au cours de sa riche carrière, le général Mady Macalou occupa les fonctions de médecin chef de la place d’armes de Kati, directeur Santé Zone de défense n°3, chef de la division action scientifique et technique de la DCSSA, chirurgien chef de l’infirmerie hôpital de Kati, chef d’antenne chirurgicale de Gao, directeur adjoint de santé des armées et directeur DCSSA. Il a reçu les médailles de la croix de la valeur militaire,  commémorative de campagne, chevalier de l’ordre national  et commandeur de l’ordre national.

Il a participé à la manœuvre de la zone de défense n°2, à l’opération ‘’Faso’’ et à la mission des nations unies en Angola en qualité d’observateur. Doté d’une puissance de travail remarquable et passionnément épris de son métier, le général Macalou a été pour bon nombre de ses concitoyens un précieux spécialiste. Tous ceux qui l’ont approché, ont pu apprécier son inépuisable bonté. Le Général Mady Macalou était un grand soldat, un excellent chirurgien et un grand travailleur. Cette cérémonie funèbre du général Macalou a enregistré la présence de plusieurs personnalités civiles et militaires. Il repose désormais au cimetière de Lafiabougou. Dormez en paix cher Général.

                                                                                                         A/C.N.Dakouo 

Les travaux de l’atelier sur les enjeux de la Communication de Défense vont bon train à Ségou

Après la cérémonie d’ouverture, les échanges du premier jour ont porté sur la problématique de l’intégration au Mali, la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (les efforts consentis par l’Etat, les populations et les medias), la communication de défense (défis, enjeux et contraintes opérationnels) et la gestion de l’information militaire en temps de crise (esquisse d’éléments de langage).

Toutes choses qui ont permis aux Général Gabriel Poudiougou, Colonel Abdoulaye Sidibé et Colonel Diarran  Koné de partager leurs expériences respectives avec les hommes de medias.

Le programme du vendredi 11 août doit porter sur le rôle  et la responsabilité  sociale du journaliste, les  medias et la construction citoyenne (relation Armée et Nation) et la crise malienne (les medias, acteurs de paix ou l’insécurité).

Rappelons que ce grand rendez-vous d’échange et de partage d’expérience en matière de la communication de défense est initié par le département de la défense.

La cérémonie d’ouverture a été présidée hier par le ministre de Défense et des Anciens Combattants, Tiéna Coulibaly qui avait à ses côtés le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Modibo Harouna Touré,  ainsi que les autorités politiques et administratives de la région de Ségou.

L’objectif général  de l’atelier est de mettre en place un cadre consensuel de gestion concertée de l’information  sur les questions de défense.

2e Cl Hamadou Makounou