Archives for octobre 2017

Opérations de secours des FAMa sur l’axe Tenenkou-Macina

Ce mardi 31 octobre 2017, 05 FAMa ont trouvé la mort suite l’explosion de leur véhicule au cours des opérations de secours du député Abdrahamane Niang qui avait fait l’objet d’une attaque terroriste dans le secteur de Tenenkou-Macina. Leur inhumation est prévue demain, le mercredi 01 novembre 2017, à Macina. Le député a été secouru avec les autres membres de sa délégation. Mais son chauffeur a perdu la vie.

Armée de terre Première Edition du Prix d’Aptitude Opérationnelle de l’Armée de Terre 37 prix décernés

La phase finale a regroupé 152 participants hommes et femmes venus des régions militaires du pays du 16 au 19 octobre 2017 à Sikasso

Ce prix, initié par le chef d’état-major de l’Armée de Terre vise à créer une saine émulation entre les militaires tout en renforçant l’esprit de corps, de cohésion et de fraternité d’armes entre l’ensemble du personnel de l’Armée de Terre. Le but ultime étant d’avoir des unités plus opérationnelles pour faire face aux défis sécuritaires du moment.

Le PAOAT s’articule en phase respectivement au niveau des unités élémentaires (compagnie, escadrons, et batteries), des régiments, des régions militaires et en fin la phase finale.

Le Colonel Alkaya TOURE Commandant de la 8ème Région Militaire (Sikasso) a souhaité la bienvenue au camp Tièba de Sikasso. Pour lui, cette cérémonie marque la fin de la première édition du prix d’aptitude Opérationnelle de l’armée de Terre (POAOT) que la 8ème Région Militaire a eu l’honneur et le privilège d’abriter la phase finale, toutes catégories confondues. Il a noté que l’objectif est de récompenser le mérite. Le colonel Alkaya TOURE a remercié le chef d’Etat-major de l’armée de terre pour son engagement sans faille.

Le Chef d’état-major de l’armée de terre a affirmé que la tenue de cette compétition à Sikasso constitue une preuve de la restructuration des forces armées maliennes (FAMa) entamée depuis 2013. Il a ajouté que la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM)2015-2019 qui est l’instrument de mise en œuvre de cette restructuration donne des fruits qui permettront à notre pays de continuer à faire face de mieux en mieux aux défit sécuritaires de l’heure.

Le Colonel-major Abdrahamane BABY a souligné que le Prix d’Aptitude Opérationnelle de l’Armée de Terre s’inspire de la devise de l’Armée de Terre « s’entrainer ensemble dans l’effort pour honorer notre serment sur le terrain » et ses cinq valeurs cardinales « Discipline-Patriotisme-Don de soi-Loyauté-cohésion », Pour le CEM-AT, c’est une importante action dans la vision de l’Armée de Terre, ses objectifs, sa stratégie et ses priorités. Le PAOAT est aussi un moyen pour atteindre l’objectif prioritaire N°1 de l’Etat-major Général des Armées visant à « renforcer la confiance au sein de la hiérarchie ». Il s’agit fondamentalement de continuer à rendre les unités de l’’Armée de Terre encore plus opérationnelles, avec des hommes et des femmes plus professionnels, motivés davantage et entièrement engagés.

Le Chef d’Etat-major a félicité les 152 participants à la phase finale pour leur mérite qui se justifie d’une part au fait qu’ils ont été sélectionnés au niveau de leur Régions Militaires et d’autre part parce qu’ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes aux différentes phases éliminatoires et de classement PAOAT 2017.

Quant aux 37 lauréats du prix d’excellence, classés en tête dans leurs armes (Infanterie, Arme Blindée de Cavalerie, Artillerie) et leur catégorie de grade (Officier supérieur, Officier, subalterne, Sous-officier supérieur, Sous-officier subalterne et Militaire du rang), il a réaffirmé son admiration pour leur aptitude opérationnelle et a réitéré ses encouragements tout en leur exhortant à persévérer dans ce sens. Les prix de participation, d’efforts, de mérite et d’excellence visent à témoigner davantage cette admiration pour le mérite des uns et des autres. « Le prix ultime de votre mérite est la satisfaction de la reconnaissance objective et de la célébration solennelle de votre mérite », a-t-il affirmé.

La force dont les participants ont fait montre tout au long de cette longue sélection doit leur inspirer pour relever les défis de génération et vaincre les adversités

Le chef de l’exécutif de la Région de Sikasso, M. Bougouzanga COULIBALY a exprimé sa fierté d’assister à la remise des Prix d’Aptitude Opérationnelle de l’Armée de Terre(PAOAT). Il a félicité le chef d’Etat-major de l’Armée de Terre pour son initiative qui augmentera la performance des militaires.

                                                                                  CIRPA                                    

                                                            Sous-Lieutenant Mansa DOUMBIA                                                                                                    

COUPE IBRAHIM WANDE SISSOKO: Un soutien moral aux FAMa

La finale de la coupe Ibrahim Wandé Sissoko s’est jouée, le samedi 28 octobre 2017, sur le terrain du PMI à Hamdallaye entre le FC Matin en bleu et FC Lait en jaune.

Pour Ibrahim Sissoko, l’organisateur de cette coupe, ‘’il n’est un secret pour personne aujourd’hui ce que font les militaires maliens sur les théâtres des opérations’’.

Selon lui, cette coupe a été initiée pour remonter le moral de nos troupes. Il s’agit aussi de rendre un hommage à nos braves soldats qui se battent nuit et jour souvent au péril de leur vie pour que les maliens vivent dans la paix et dans la sécurité.

Il a appelé la population et plus particulièrement la jeunesse à soutenir et accompagner notre armée dans ses missions.

Quant au représentant du chef d’État-major Général des Armées, le colonel Moriba Koné, cette initiative est à saluer. Il a remercié M. Sissoko au nom du CEM-GA pour son acte patriotique tout en exhortant d’autres Maliens à l’imiter, car en ce moment l’armée malienne a besoin plus que jamais du soutien de la population.Malgré la bonne prestation des deux équipes, le FC Matin a marqué un but en deuxième période. Un but que le FC Lait n’a pas pu égaliser. Le match s’est donc terminé sur un score final de 1 but à 0 en faveur du FC Matin.

L’équipe vainqueur a reçu un bélier et une somme de 100.000 FCFA, et l’équipe vaincue a empoché 50.000 FCFA.

                                                                                                                               2ème Cl Sidi Mariko

Championnat interarmées de Hand-Ball: La Garde Nationale sans partage

Le Championnat interarmées de Hand-Ball, saison 2017 s’est déroulé du 23 au 27 octobre sur le complexe sportif de la direction du sport militaire ex-service national des jeunes (SNJ). Organisé par la direction du sport militaire, ce championnat a vu la double victoire de la GNM face à l’AT. En dames, l’Armée de terre s’est inclinée sur le score de 17 à 11 et en messieurs l’AT a été défaite par 22 à 18.

Selon le président de la commission d’organisation du championnat interarmées 2017, le Lieutenant-Colonel Abdoulaye Traoré, les deux finales se sont bien passées et les équipes ont respecté les consignes. Il a remercié les différents Etats-majors et Directions de service pour leur bonne collaboration qui ont selon le lieutenant-colonel Traoré  consentis d’énormes efforts pour la réussite de ce championnat.

Au terme des deux finales âprement disputées, l’entraineur de la garde nationale, caporal Salif Doumbia, a dédié les deux trophées à tous les compagnons d’armes  tombés sur le champ de l’honneur. Et, trouve que l’Armée de Terre n’a pas déméritée.

Quant à selon l’entraineur de l’armée terre, A/C Issa Sacko, dit avoir tiré les enseignements il entend se préparer une prochaine fois. Il se réjoui tout de même d’avoir atteint la finale. Pour expliquer les deux défaites le coach de l’armée de terre pense que ses joueurs étaient fatigués, qui ont participé pratiquement à toutes les autres disciplines sportives(volley-ball, foot-ball etc.)

2ème Cl Marie Dembélé 

Terrorisme : Les FAMa repoussent une attaque terroriste à Ansongo

Le dimanche 29 octobre 2017 aux environs de 04 heures du matin à Ansongo, 03 assaillants sur moto ont attaqué le check point sortie Ménaka. Cette attaque a été repoussée par les FAMa. Les assaillants ont décroché. L’on ne déplore aucune victime. Le chef de poste FAMa a organisé le poste avec une unité spéciale d’intervention. Le ratissage n’a rien donné.

Un véhicule FAMa saute sur un Engin Explosif Improvisé (EEI) à Mondoro.

Un véhicule des FAMa a sauté, le mercredi 25 octobre 2017, aux environs de 11 heures, sur un Engin Explosif Improvisé (EEI) à 10 km de Dioungani (Mopti). Le bilan fait état de deux blessés légers et le véhicule endommagé. Les blessés ont été évacués à Sévaré.

Formation : Des ambulanciers maliens à l’école de la Bundeswehr

Une formation des ambulanciers, (chauffeurs et brancardiers) est en cours depuis  mardi 24 octobre 2017, à la direction centrale des services  de santé des armées (DCSSA).

Elle  prendra fin le 03 novembre. L’objectif de cette formation est la mise en place du rôle 1 du soutien de santé des forces armées. Ils sont 51 stagiaires dont une conductrice d’ambulance qui seront outillés pour faciliter l’évacuation des blessés. Cette formation rentre dans le cadre de la coopération entre l’Allemagne et le Mali.

2ème Cl Marie Dembélé

L’amicale des anciens du prytanée militaire de Kati apporte son soutien aux FAMa et au centre national de transfusion sanguine(CNTS)

Dans le cadre du mois  de la  solidarité et de la lutte contre exclusion, l’amicale des Anciens du Prytanée Militaire de Kati a organisé le 25 Octobre 2017 une cérémonie de don de sang dans la cour de la Garde Nationale. Cette cérémonie a été présidée par le Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le Colonel Ouahoun Koné.

L’objectif principal est d’accompagner le mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion et inviter les FAMa à donner leur sang  afin de sauver des vies humaines.

Le Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le Colonel Ouahoun Koné a déclaré que ce geste est certes social mais plein d’amour et de signification parce qu’il n’y a pas un laboratoire dans le monde qui fabrique le sang. C’est donc par solidarité et de considération que nous  accompagnons ce mois de solidarité. Il a demandé aux militaires et civils d’accompagner l’amicale des anciens du Prytanée militaire par rapport à ce don de sang. Le CEM garde a remercié le gouvernement pour son soutien.

Le Commandant du Groupement de Maintien d’ordre, le Lieutenant-Colonel Mamady dit N Fany Diakité a noté que cette journée s’inscrit dans le cadre des activités de l’association des anciens élèves du prytanée militaire. Il a souligné que l’amicale a fait une donation de médicaments aux FAMa  en plus d’une journée de collecte de sang avec l’appui  du centre national de transfusion sanguine. Il a ajouté que l’avantage que la Garde Nationale peut procurer  à travers cette journée, c’est de faire des collectes de sang pour sauver des vies. Le Commandant du GMO a enfin invité les Forces  et de Sécurité ainsi que la population à participer massivement à ce don de sang.

La représentante des femmes du camp de la Garde Nationale, Mme Nantoumé Fatoumata Doumbia a remercié cette initiative des anciens élèves du Prytanée de Kati. Il s’agit selon elle, de motiver les hommes qui se battent jusqu’au péril de leur vie pour sauver la nation.

MDL/C Aminata Konaté

Coopération militaire Maliens et Allemands dans une logique de renforcement de l’archéologie militaire

Le Musée des Armées du Mali a reçu mardi 24 Octobre 2017, la visite de la délégation du Musée de Dresde (Allemagne). L’objectif était de consolider le partenariat entre le Mali et l’Allemagne. Cette équipe était composée du lieutenant- colonel Peter Haug responsable de ladite délégation ainsi que du capitaine Thomas Schroeder tous deux officiers du Musée de Dresde.

A leur arrivée, le Directeur Général du Musée des Armées, le Colonel-Major Modibo Mariko a reçu ses hôtes en audience dans son bureau pour parler de ce partenariat et la signature d’un accord de coopération entre les deux Musées qui pourrait en découler. Selon le Directeur Mariko, le document sera finalisé en juin 2018, après la visite à Dresde d’une délégation du Musée des armées du Mali. La délégation a poursuivi sa visite dans les locaux du Musée pour voir les expositions des figures résistantes à la pénétration coloniale, la statue ‘’donso’’ ou chasseur considérée comme le premier soldat à l’époque qui a précédé la création de notre armée, ainsi que des armes de la deuxième guerre mondiale.

Selon le chef de la délégation allemande, cette visite s’inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale entre le Mali et l’Allemagne, il s’est dit émerveillé par l’hospitalité malienne. Il promet d’aider le Mali à travers cette visite afin que la restauration des anciens articles soit faite dans l’avenir et que les gens puissent visiter le Musée. Il invite les responsables du Musée du Mali à faire un tour au Musée de Dresde pour des échanges d’expériences

Le Directeur du Musée des Armées, le Colonel Major se réjouit de la visite de son partenaire du Musée de Dresde et entend ne rien ménager pour la réussite de cette coopération qui s’inscrit dans le cadre du programme annuel des deux armées. Il espère également que ce partenariat contribue au développement des deux structures. La visite s’est achevée par la prise de la photo de la voiture du premier président de la république Modibo Kéita suivie d’une collation.

                                                                   2ème Cl Abdoulaye Traoré

Attaque terroriste dans le cercle de Niafunké

Le village de Soumpi, situé à une vingtaine de Km de Niafunké,  a subi le passage des terroristes aux environs de 00 Heures. Le bilan côté  FAMa est de 02 morts, 01 blessé et 02 à 03 véhicules perdus. Le renfort est déjà sur place.

La Solidarité, une affaire de tous

La Direction du Service Social des Armées a procédé, mardi 24 octobre 2017, à la remise d’importants dons à 200 veuves de militaires et paramilitaires. Ces dons émanent  de la Première Dame, Keïta Aminata Maïga, directrice de l’ONG Agir, de la Sotelma-Malitel et du parrain du mois de la solidarité, le Guide spirituel du mouvement Ançardine, le  prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara.

La cérémonie s’inscrit dans le cadre des activités de la 23ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion dont le thème est  « La solidarité, une opportunité pour maintenir la cohésion sociale et un Mali uni et réconcilié ». Pour atténuer les souffrances liées à la perte des êtres chers morts pour la défense de la patrie, les partenaires du service social ont posé ces gestes humbles en faveur de ces braves dames éprouvées.

La contribution de la Première Dame, Mme Keïta Aminata Maïga est de  20 sacs de 50 Kg de riz, 10 sacs de lait de 25 Kg, 5 bidons d’huile de 20 litres, 5 sacs de sucre de 50 Kg et 3 bœufs. Le parrain du mois, M. Ousmane chérif Haïdara a offert 10 tonnes de riz, 50 bidons d’huile de 20 litres, 20 cartons de savon et la somme d’un million de FCFA. Quant à la Sotelma-Malitel, elle a gracieusement mis à la disposition des bénéficiaires, 30 sacs de riz, 15 sacs de sucre et 20 sacs de 5 Kg de lait.  Chacune des veuves recevra  un sac de 50 Kg de riz, 5 litres d’huile, 5Kg de sucre, 1 Kg de lait et une enveloppe symbolique.

Au cours de la cérémonie, cinq des 200 veuves ont symboliquement reçu leurs dons des mains des représentants : du ministre de la Défense et des  Anciens Combattants, du Chef d’Etat-major Général des Armées ainsi que de celles de la Directrice du service social des Armées. Parmi ces veuves, deux sont toujours en tenue de veuvage notamment, Mme Kadiatou Haïdara, veuve du Sergent Cheikna Traoré et Rokia Sacko celle du Commandant Mady Sacko de la Protection Civile, comme pour dire que la perte de leurs époux ne date pas de très loin.

Le représentant du Chef d’Etat-major Général des Armées, le Colonel Diarran Koné a remercié les partenaires pour leur geste. Il a déclaré que derrière ce grand geste de solidarité se cache un message fort et rassurant à l’endroit des militaires engagés, celui de persévérer dans l’exécution correcte de leur mission régalienne, car même après eux ne souhaitons jamais,  leurs familles ne seront pas marginalisées.

La très jeune veuve du Sergent Cheikna Traoré, Kadiatou Haïdara a beaucoup remercié les donateurs.

La Direction du Service Social des Armées n’a pas manqué de remercier tous ses partenaires pour leur assistance aux familles des militaires disparus, elle a rappelé et salué la remise par les partenaires de kits scolaires aux orphelins pour la rentrée scolaire 2017-2018.

La cérémonie qui s’est déroulée dans la cour du service social des Armées a enregistré la présence du représentant du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Abdramane Ouologuem, du représentant du Chef d’Etat-major Général des Armées, le Colonel Diarran Koné, les présidentes des veuves de militaires et paramilitaires.

MDL/C Geneviève S. Diallo

Axe Teninkou-Diafarabé les FAMa victimes des EEI

Le lundi 24 octobre 2017 vers 09 heures du matin, un véhicule  transportant un convoi des FAMa a sauté sur un Engin Explosif Improvisé (EEI), près de la forêt de Kéré. Le véhicule a été endommagé. Les FAMa déplorent deux blessés.

Par ailleurs, dans la nuit du lundi au mardi 24 octobre 2017 le poste de Gendarmerie de  Ouan (Tominian) a été aussi attaqué avec un bilan d’un personnel mort et deux blessés. Au même moment, le poste de  Gendarmerie de Dioro (Markala) faisait également l’objet d’attaque sans faire de victime.

MOIS DE LA SOLIDARITE Les FAMa manifestent leur solidarité à travers un don de sang à l’hôpital régional de Tombouctou

Dans le cadre du mois de la solidarité, les forces armées maliennes de Tombouctou ont organisé les 21 et 22 octobre 2017 une série d’activités dont le don de sang  à  l’infirmerie de la garnison pour l’hôpital régional afin de répondre à la demande de la banque de transfusion sanguine et l’aide médicale à la population à travers une consultation et distribution gratuite des médicaments à la population de Bokiate , un village situé à 2 km de la ville, sur la route de Goundam.

Le mois d’octobre est un mois dans lequel tous les services publics de la république du Mali font des dons ou des gestes humanitaires à l’endroit des populations les plus vulnérables à travers le pays. C’est dans ce contexte que le commandement militaire de la région de Tombouctou a procédé ce 20 octobre à un don de sang pour l’hôpital régional de Tombouctou. Une centaine de militaires avec leur tête le commandant de zone et chef secteur3s, le colonel Abass DEMBELE et l’ensemble de son état-major. Il S’agit pour chaque militaire d’offrir un quart de son liquide précieux pour permettre à un grand nombre de malades en manque de sang de pouvoir en  bénéficier et quitter le lit de l’hôpital.

Pour le commandant de Zone, colonel Abass DEMBELE, l’une des caractéristiques des forces armées est le don de sang et cette activité de don organisée par l’infirmerie de la garnison dans le cadre du mois de la solidarité est  parfaitement compatible  avec le métier des armes et demeure le meilleur geste de solidarité. Et c’est pratiquement un investissement à coup sûr pour les forces armées car nous sommes sur les théâtres des Operations et généralement nous sommes confrontés à des blessures et nous sollicitons régulièrement la banque de sang pour sauver nos blessés. Avec cette donation volontaire, la banque de sang répondra rapidement à la demande de la population civile et à celle des forces armées. Le colonel DEMBELE invite tous ses compagnons d’armes où qu’ils se trouvent à donner leur sang pour sauver des vies.

Le commandant de l’infirmerie de la garnison de Tombouctou, le médecin commandant Mamadou BERTHE explique que sur le catalogue des blessures figure le risque d’hémorragie un risque auquel le militaire est confronté aux cours des opérations. Ce don de sang renforce non seulement les liens entre les  frères d’armes dans un contexte d’opération et rehausse le niveau de capacité opérationnelle et la prise en charge rapide des blessés.

Le représentant du Centre national de transfusion  sanguine, docteur Oumar BERTHE salue la bonne collaboration entre les FAMa et les structures hospitalières dans la mesure où plusieurs agents de la DCSSA travaillent dans les hôpitaux du pays. Et à chaque fois que le besoin de don de sang se fait sentir, les fama sont immédiatement sollicitées et elles ont toujours répondu favorablement. II profite de ce mois de solidarité pour inviter  l’ensemble de la population à perpétrer ce geste car donner son sang c’est sauver une vie et on ne peut pas selon le docteur sauver une vie en portant préjudice à une autre  vie.

La deuxième journée a été marquée par une consultation et distribution gratuite des médicaments à la population de Bokiate. L’action a été fortement appréciée car cette population est très démunie et le problème de santé est crucial dans ce village.  Plus de 200 personnes de tous âges confondus ont bénéficié des médicaments. Le chef du village Mohamed Ould MATTALLA s’est réjoui de la venue des FAMa dans son village  et remercie infiniment le commandement militaire pour ce soutien médical combien inestimable. Il a exhorté les FAMa .

Cal Alhassane ALDJOUMATI