Archives for janvier 2018

Décoration : Reconnaissance des efforts du Général BART Laurent de l’EUTM

En fin de mission dans notre pays, le commandant en chef de la mission d’entrainement de l’Union Européenne au Mali, le Général Bart Laurent a été décoré, le mercredi 31 janvier 2018, à la place d’armes du Génie militaire par la hiérarchie militaire malienne de la médaille de l’officier de l’ordre national à titre étranger. Cette décoration remise par le Chef d’état-major général des armées, le Général de Brigade M’Bemba Moussa Kéita, fait suite à son dévouement à aider notre pays dans son combat de défense de l’intégrité territoriale et de la montée en puissance des FAMa.

Le Général Laurent se dit honoré par cette marque de confiance de la part des autorités maliennes, surtout militaires. ‘’ C’est un signe de l’acceptation des activités que nous avons entreprises à l’endroit des FAMa. Je suis très content que nous ayons fait des pas vers l’avant ‘’, a-t-il indiqué. Puis de poursuivre qu’il est satisfait d’avoir réussi sa mission au Mali.

La Rédaction

FAMa: les blessés de Soumpi reçoivent la visite des autorités régionales

Une délégation conduite par le chef de cabinet du gouverneur de la région de Tombouctou, M. Baye KONATE, s’est rendue le 29 janvier 2018 à l’hôpital de Tombouctou au chevet des blessés de l’attaque de Soumpi. Elle a enregistré la présence du commandant de zone, le Colonel Abass DEMBELE. Le chef de cabinet après avoir souhaité prompt rétablissement aux blessés, il les a rassuré de l’accompagnement des autorités, dont le Président de la République, Chef Suprême des Armées afin qu’ils retrouvent rapidement la santé. Au nom du gouverneur, le  chef de la délégation a offert une enveloppe symbolique au commandement militaire en guise de  soutien aux blessés. Il a vu des hommes qui sont certes blessés mais engagés à repartir sous le drapeau pour défendre l’intégrité territoriale et combattre le terrorisme partout au Mali.

Quant au commandant de zone, le Colonel Abass DEMBLE, il a salué et remercié tout le corps médical de l’hôpital pour la promptitude avec laquelle il a accueilli les blessés et procédé à la prise en cherche rapide des malades. Au nom du Chef d’Etat-major général des armées, il présente ses remerciements et ses encouragements à l’équipe médicale.

L’attaque du camp de Soumpi du samedi 27 janvier 2018 par des terroristes lourdement armés a fait 14 morts et 18 blessés dans les rangs de l’armée et des matériels détruits. Beaucoup de morts et de blessés seraient enregistrés du côté ennemi.

Cal Alhassane ALDJOUMATI

Obsèques du Lieutenant-colonel Harouna Traoré: un grand rassembleur s’en est allé

Décédé le dimanche 28 janvier 2018 à la suite d’une longue maladie à l’âge de 59 ans, le lieutenant- colonel Harouna Traoré a reçu les honneurs de la nation le 29 janvier 2018. C’était à la place d’armes du camp de Gardes de N’tomikorobougou sous la présidence du Chef d’Etat-major de la Garde nationale, le Colonel Ouahoun Koné.  

Ils étaient tous là, amis, parents, collaborateurs et compagnons d’armes pour lui rendre un dernier hommage. Dans son oraison funèbre, le Commissaire Colonel Abdoulaye Cissé a évoqué les qualités intrinsèques du défunt lieutenant-colonel Harouna Traoré. Selon lui, ce grand monsieur de l’Armée malienne a marqué de ses empruntes le corps de Garde dont-il est originaire.

Travailleur émérite, le Lieutenant-colonel Harouna Traoré est également détenteur de la médaille commémorative de campagne et de la médaille du mérite militaire. Officier disponible, il a occupé les fonctions de Chef comptable, chef bureau vérificateur et enfin chef section corps de troupe de la division administrative et financière de l’Etat-major de la Garde nationale, son dernier poste.

Selon le Médecin-colonel Moussa Coulibaly, le Lieutenant-colonel Harouna était un réunificateur plein de sagesse, qui n’hésitait pas à intervenir socialement entre collègues pour concilier les différentes prises de position. ‘’La 21ème promotion a aujourd’hui perdu un sage’’, a-t-il martelé.

Même constat de la part du lieutenant-colonel Bassékou Berthé qui ajoute que l’armée malienne a perdu un rassembleur avec le départ prématuré de ce vaillant officier.

Il laisse derrière lui deux veuves, des enfants et de nombreux compagnons d’armes inconsolables.

Dors en paix mon Colonel !

2ème Classe Abdoulaye Traoré

Décès du Colonel-Major Modibo Traoré : les derniers honneurs de la Nation lui ont été rendus

L’Armée de l’Air vient de perdre un de ses vaillants officiers. Il s’agit du Colonel-Major Modibo Traoré. C’est par suite d’une longue maladie qu’il s’est éteint ce dimanche 28 janvier 2018. Officier de la 10ème promotion de l’EMIA 80-82, il est aussi un des fruits de la coopération militaire entre notre pays et  l’ex-URSS. Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéna Coulibaly  lui a rendu au nom de la République un vibrant hommage. C’était le lundi 29 janvier sur la place d’armes de l’Armée de l’Air.

Cet officier dont l’absence marquera pendant longtemps les esprits, n’a pas tari d’éloges, pour certains témoins cet ingénieur de l’aéronautique a été un excellent collaborateur durant sa riche et brillante carrière. Socialement irréprochable, le Colonel-Major Traoré incarnait l’humilité. Observateur à l’ONU, notamment au Burundi, il a aussi fait des missions à la CEDEAO au compte de notre pays. Le Colonel-Major Traoré jusqu’à ce jour fatidique de dimanche 29 janvier servait en qualité d’inspecteur en chef de l’armée de l’air.

Ce chevalier de l’Ordre National du Mali a intégré très vite la nouvelle armée nationale après l’indépendance en 1979. Il a gravi tous les échelons par son courage et son patriotisme, du grade de 2ème Cl en 1979  jusqu’au grade du Colonel-Major en 2017. Dans sa brillante carrière le Colonel-Major Modibo Traoré a exercé  toutes les fonctions du haut commandement et occupé des hautes responsabilités dans l’administration.

Officier très sérieux et organisé, il a participé à de multiples commissions de travail et missions tant sur le plan national qu’international. Il a été également  Directeur des Etudes à l’Ecole des Sous-officier de Banankoro, et plusieurs fois, Directeur du Centre des Formations classiques de l’Armée de l’Air.  Son assiduité  lui a permis d’obtenir plusieurs diplômes et de faire des  stages en URSS et dans d’autres pays.

Selon le Colonel Mohamed I Dolo, Le regretté Colonel-Major  Traoré est  un exemple à suivre pour la nouvelle génération. ‘’ L’hommage rendu par le peuple est un témoignage sincère du devoir accompli. Conscient des limites humaines, il s’est investi toute sa vie dans la construction de son pays’’, a conclu le colonel Dolo.

Le colonel-major Modibo Traoré s’en est allé à 60 ans. Il repose désormais au cimetière d’Hamdallaye laissant derrière lui une veuve, six orphelins, des parents, amis et collaborateurs inconsolables.

1ère Cl Anchata Coulibaly

Communiqué du 26 janvier 2018: Abandon de poste en bande armée…

Le 17 janvier 2018 des gendarmes en bande armée ont abandonné leur poste à Gomacoura (Ségou). Cette faute contre la discipline militaire, et tendant à soustraire les intéressés de leurs obligations militaires en temps de crise, a été punie conformément à la réglementation en vigueur.

Une commission d’enquête spéciale a été mise en place pour faire toute la lumière sur cette situation intolérable. En tout état de cause Force doit rester à la discipline.

Par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants

Fin de ratissage suite à une attaque terroriste à Youwarou

Les FAMa neutralisent de nombreux terroristes.

Les FAMa ont neutralisé 7 terroristes à Youwarou ce jeudi 25 janvier 2018.

Après les ratissages, elles ont découvert 2 autres corps sans vie de terroristes, ramenant ainsi le nombre de terroristes neutralisés à 7.

Elles ont en outre récupéré du matériel et des équipements abandonnés par les assaillants dans leur retraite.

A l’issue de ces opérations, les FAMa déplorent 2 morts.

Terrorisme

Tôt ce matin du 25 janvier 2018, les FAMa ont été attaquées aux environs de 4 heures à Youwarou (Mopti).

Elles déplorent un blessé qui a succombé par la suite. Les FAMa ont pu ramasser 3 corps ennemis. Les ratissages continuent.

Au même moment, le poste de Gomancoura (Ségou) était aussi attaqué.

Détails suivront.

Suite attaque Youwarou

Bilan provisoire : 2 morts côté FAMa, côté ennemi 5 morts et des armes récupérées. Ratissages en cours.

Gomancoura : ennemi repoussé

La Gendarmerie accompagne ses anciens

[Read more…]

Tombouctou : 20 janvier, l’Armée s’exprime malgré les menaces.

A Tombouctou, la population a communié avec son Armée. Aucune menace n’a entamé l’ardeur des militaires en campagne d’être à la fête.

Le Colonel Abass Dembélé avec l’appui du gouverneur a meublé la journée d’activités allant du matin au soir. Après le cérémonial militaire bien apprécié par la population, un grand complexe sportif a été inauguré pour le bien être militaires et leur mise en condition. Pour l’occasion, le gouverneur de la région, Amadou Ag Koina a offert des maillots et ballons militaires. Un match football militaires et d’autres activités ludiques ont mis fin aux festivités du  20 janvier 2018 à la cité des 333 saints.

Cal Alhassane ALDJOUMATI

Un nouvel appui de l’EUTM Mali à l’Armée Malienne : hôpital « Rôle 1 »

A l’occasion du 57ème anniversaire de l’armée malienne l’EUTM Mali a mis à  la disposition de l’armée malienne un hôpital « Rôle 1 »  avec des médicaments, de matériels médicaux ainsi que des climatiseurs. Le don a été réceptionné par le Chef d’état Major Général des Armées, le Général M’Bemba Moussa  Keïta. C’était le samedi 20 janvier 2018  au ministère de la Défense et des Anciens Combattants.

L’hôpital Rôle 1 permet la médicalisation de l’avant du blessé de guerre. Sa mission est dédiée à la prise en charge paramédicale et médicale initiale du blessé sur le terrain.

Par la même occasion,  le Commandant de l’EUTM, le Général Barthe Laurent a remis au CEMGA, le Général M’Bemba Moussa Keïta  des  manuels du Centre Interarmées de Doctrine  (CID). Ces manuels sont, entre autres, 500 exemplaires du concept d’emploi, 250 exemplaires d’emploi de l’Armée de l’Air, 250 exemplaires de la doctrine d’emploi des fusiliers commandos de l’air, 300 exemplaires du manuel d’emploi et mémento de guidage aérien tactique avancé, 100 exemplaires des carnets des chefs de Section.

Le commandant de l’EUTM a souligné que ces manuels doctrinaires sont le fruit du travail continu du CDI depuis sa création en collaboration avec l’EMAT, l’EMAA et EUTM, a travers des fonds Luxembourgeois qui ont permis leur impression.

Pour le CEMGA, les manuels élaborés par les officiers maliens à travers l’expertise du Centre Interarmées de Doctrine (CID) sont d’une importance capitale pour la conduite des opérations et la planification de nos formations. Il a souligné que ces documents seront mis à la disposition des Ecoles, des centres de formation et des différents échelons de commandement de véritables repères pour la professionnalisation de nos hommes.

1ère cl Yacouba Traoré

Attaque à Gao

Ce mardi 23 janvier vers 03h du matin, des hommes armés à motos ont attaqué le poste de contrôle de Thy (situé sortie côté de Gao).

Riposte énergique des éléments FAMa au poste, les assaillants ont décroché en abandonnant une moto et des objets.

Bilan : RAS côté FAMa

EMP : une autre flèche à son arc

Une nouvelle filière s’invite dans le programme de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMPBB). Cette formation diplômant est le fruit d’un partenariat tripartite entre l’Ecole de Maintien de la Paix (EMP), la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) et l’institut politique de Grenoble.

Le lancement officiel qui a lieu dans l’enceinte de l’école a été présidé par le ministre de la sécurité et de la protection civile le Gal Salif Traoré. Il était accompagné de tous les partenaires de l’école. Cette formation en maintien de paix et de reconstruction d’Etat post-conflit est sanctionnée par un master. Elle dure 2 ans. Pour la première promotion 30 stagiaires de différents pays sont attendus au startingblock. Ils seront détenteurs de deux diplômes, le premier pour le maintien de la paix et le second pour la reconstruction post-conflit.  Cette alliance a fait l’objet d’une séance de signature aujourd’hui, le 22 janvier 2018, entre les Directeurs de la BNDA, de l’EMP Souleymane Waigalo, le Col Issa Ousmane Coulibaly et l’institut politique de Grenoble. Ces modules s’effectueront avec la collaboration de l’enseignement supérieur de notre pays.

Solidarité : don de matériels d’assainissement aux femmes des camps de Kati

A l’occasion de la célébration du 57ème anniversaire des FAMa, la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Mme Keïta Aïda M’Bo, a offert aux femmes des camps de Kati un important lot de matériels d’assainissement. C’était le dimanche 22 janvier 2018 à la place d’armes de Kati.
Ces matériels d’assainissement sont : 40 brouettes, 40 poubelles, 100 ballais, 100 protèges de nez, 100 râteaux, 100 gants à main, 40 pèles, 30 piques et 50 ramasseurs d’ordure.

Selon la ministre, la santé et l’environnement constituent pour chacun, un facteur de développement et de dignité pour des perspectives meilleures. Selon elle, le manque d’hygiène est la cause de nombreuses maladies infectieuses et parasitaires qui affectent la population. Pour cela, la ministre M’BO a affirmé qu’au Mali, la prise en compte de la problématique de l’assainissement fait désormais partie intégrante des politiques et stratégies de développement conçues et mises en œuvre tant au niveau national, que sectoriel.

« L’événement qui nous réunit aujourd’hui symbolique en sens. C’est la célébration de la fête d’anniversaire de notre Armée nationale, nous avions voulu apporter notre modeste contribution pour communiquer avec la population malienne. Je lance un appel solennel à l’ensemble des femmes du Mali, particulièrement celles des camps à s’engager durablement dans les actions citoyennes d’assainissement en vue de contribuer à l’amélioration de notre cadre de vie », a ajouté la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable.
Par la même occasion la Fondation «  Seydou Kane » a mis à la disposition de la Direction du Service Social des Armées un don de vivres au profit des veuves et orphelins de nos vaillants soldats tombés sur le champ d’honneur.
Ce don est composé de 70 sacs de riz, de 20 bidons d’huile et d’une enveloppe symbolique d’un million de F CFA.
Le Directeur du Service Social des Armées, le Colonel Mariétou Dembélé qui était présent a souligné que ce geste démontre tout l’intérêt que le peuple malien éprouve à l’égard des femmes et enfants des militaires et paramilitaires.
1ere Cl Yacouba Traoré