Archives for mardi 30 janvier 2018

FAMa: les blessés de Soumpi reçoivent la visite des autorités régionales

Une délégation conduite par le chef de cabinet du gouverneur de la région de Tombouctou, M. Baye KONATE, s’est rendue le 29 janvier 2018 à l’hôpital de Tombouctou au chevet des blessés de l’attaque de Soumpi. Elle a enregistré la présence du commandant de zone, le Colonel Abass DEMBELE. Le chef de cabinet après avoir souhaité prompt rétablissement aux blessés, il les a rassuré de l’accompagnement des autorités, dont le Président de la République, Chef Suprême des Armées afin qu’ils retrouvent rapidement la santé. Au nom du gouverneur, le  chef de la délégation a offert une enveloppe symbolique au commandement militaire en guise de  soutien aux blessés. Il a vu des hommes qui sont certes blessés mais engagés à repartir sous le drapeau pour défendre l’intégrité territoriale et combattre le terrorisme partout au Mali.

Quant au commandant de zone, le Colonel Abass DEMBLE, il a salué et remercié tout le corps médical de l’hôpital pour la promptitude avec laquelle il a accueilli les blessés et procédé à la prise en cherche rapide des malades. Au nom du Chef d’Etat-major général des armées, il présente ses remerciements et ses encouragements à l’équipe médicale.

L’attaque du camp de Soumpi du samedi 27 janvier 2018 par des terroristes lourdement armés a fait 14 morts et 18 blessés dans les rangs de l’armée et des matériels détruits. Beaucoup de morts et de blessés seraient enregistrés du côté ennemi.

Cal Alhassane ALDJOUMATI

Obsèques du Lieutenant-colonel Harouna Traoré: un grand rassembleur s’en est allé

Décédé le dimanche 28 janvier 2018 à la suite d’une longue maladie à l’âge de 59 ans, le lieutenant- colonel Harouna Traoré a reçu les honneurs de la nation le 29 janvier 2018. C’était à la place d’armes du camp de Gardes de N’tomikorobougou sous la présidence du Chef d’Etat-major de la Garde nationale, le Colonel Ouahoun Koné.  

Ils étaient tous là, amis, parents, collaborateurs et compagnons d’armes pour lui rendre un dernier hommage. Dans son oraison funèbre, le Commissaire Colonel Abdoulaye Cissé a évoqué les qualités intrinsèques du défunt lieutenant-colonel Harouna Traoré. Selon lui, ce grand monsieur de l’Armée malienne a marqué de ses empruntes le corps de Garde dont-il est originaire.

Travailleur émérite, le Lieutenant-colonel Harouna Traoré est également détenteur de la médaille commémorative de campagne et de la médaille du mérite militaire. Officier disponible, il a occupé les fonctions de Chef comptable, chef bureau vérificateur et enfin chef section corps de troupe de la division administrative et financière de l’Etat-major de la Garde nationale, son dernier poste.

Selon le Médecin-colonel Moussa Coulibaly, le Lieutenant-colonel Harouna était un réunificateur plein de sagesse, qui n’hésitait pas à intervenir socialement entre collègues pour concilier les différentes prises de position. ‘’La 21ème promotion a aujourd’hui perdu un sage’’, a-t-il martelé.

Même constat de la part du lieutenant-colonel Bassékou Berthé qui ajoute que l’armée malienne a perdu un rassembleur avec le départ prématuré de ce vaillant officier.

Il laisse derrière lui deux veuves, des enfants et de nombreux compagnons d’armes inconsolables.

Dors en paix mon Colonel !

2ème Classe Abdoulaye Traoré

Décès du Colonel-Major Modibo Traoré : les derniers honneurs de la Nation lui ont été rendus

L’Armée de l’Air vient de perdre un de ses vaillants officiers. Il s’agit du Colonel-Major Modibo Traoré. C’est par suite d’une longue maladie qu’il s’est éteint ce dimanche 28 janvier 2018. Officier de la 10ème promotion de l’EMIA 80-82, il est aussi un des fruits de la coopération militaire entre notre pays et  l’ex-URSS. Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéna Coulibaly  lui a rendu au nom de la République un vibrant hommage. C’était le lundi 29 janvier sur la place d’armes de l’Armée de l’Air.

Cet officier dont l’absence marquera pendant longtemps les esprits, n’a pas tari d’éloges, pour certains témoins cet ingénieur de l’aéronautique a été un excellent collaborateur durant sa riche et brillante carrière. Socialement irréprochable, le Colonel-Major Traoré incarnait l’humilité. Observateur à l’ONU, notamment au Burundi, il a aussi fait des missions à la CEDEAO au compte de notre pays. Le Colonel-Major Traoré jusqu’à ce jour fatidique de dimanche 29 janvier servait en qualité d’inspecteur en chef de l’armée de l’air.

Ce chevalier de l’Ordre National du Mali a intégré très vite la nouvelle armée nationale après l’indépendance en 1979. Il a gravi tous les échelons par son courage et son patriotisme, du grade de 2ème Cl en 1979  jusqu’au grade du Colonel-Major en 2017. Dans sa brillante carrière le Colonel-Major Modibo Traoré a exercé  toutes les fonctions du haut commandement et occupé des hautes responsabilités dans l’administration.

Officier très sérieux et organisé, il a participé à de multiples commissions de travail et missions tant sur le plan national qu’international. Il a été également  Directeur des Etudes à l’Ecole des Sous-officier de Banankoro, et plusieurs fois, Directeur du Centre des Formations classiques de l’Armée de l’Air.  Son assiduité  lui a permis d’obtenir plusieurs diplômes et de faire des  stages en URSS et dans d’autres pays.

Selon le Colonel Mohamed I Dolo, Le regretté Colonel-Major  Traoré est  un exemple à suivre pour la nouvelle génération. ‘’ L’hommage rendu par le peuple est un témoignage sincère du devoir accompli. Conscient des limites humaines, il s’est investi toute sa vie dans la construction de son pays’’, a conclu le colonel Dolo.

Le colonel-major Modibo Traoré s’en est allé à 60 ans. Il repose désormais au cimetière d’Hamdallaye laissant derrière lui une veuve, six orphelins, des parents, amis et collaborateurs inconsolables.

1ère Cl Anchata Coulibaly