Archives for vendredi 23 mars 2018

DSSA : toutes les épouses comptent

Pour toucher toutes les épouses des porteurs d’uniforme dans tous les camps que composent les casernes et bases du Mali, le Service Social des Armées envisage des pourparlers intense et large. La vaste opération sur Kati et Bamako a débuté le 1er mars 2018 au camp Soundiata et pris fin le jeudi 22 mars 2018 dans l’enceinte de l’administration pénitentiaire. La délégation composée des marraines, des présidentes des camps et des membres du service social ont échangé sur l’avenir et le devenir de toutes celles qui vivent dans ces casernes sans aucune activité rémunérant pour une condition de vie descente. Pour ce faire, toutes les femmes rencontrées ont présenté leurs doléances au service social des armées. Ce service qui est l’interface entre la hiérarchie et la couche sociale des casernes. La politique du gouvernement est de mettre les épouses des porteurs d’uniformes dans des conditions adéquates et cela à travers des familles épanouies dans un environnement de développement acceptable et considérable.

Le chef d’Etat-major général des Armées, le Général M’Bemba Moussa Keïta, a donné son message fort à véhiculer dans les camps à travers cette démarche des épouses et service social des armées. Il s’agit de la recherche de la cohésion et de l’union dans les casernes. Mme Diawara Nabou Diawara, la présidente des femmes des camps se dit combler de tout ce que les autorités militaires sont en train de mettre en œuvre pour une armée forte et unie et espère que de telles rencontres vont se multiplier. Elle appelle l’Association des Femmes des Camps (AFC) à se mobiliser pour les nouveaux défis.

2ème Cl Abdoulaye Traoré

EMP : la Force conjointe du G5-Sahel désormais opérationnel; un PC redoutable bientôt sur le terrain

L’amphithéâtre de l’Ecole de Maintien de la Paix, Alioune Blondin BEYE  a abrité, le vendredi 23 mars 2018, la cérémonie de clôture du premier stage du PC Bataillon de la Force conjointe du G5-Sahel. Elle était placée sous la présidence du Directeur Général par intérim de l’EMP, le Colonel Issa Coulibaly. La cérémonie était présidée par le commandant de l’EUTM au Mali, le Général Enrique Millan.

Cette formation, organisée par l’EUTM en collaboration avec l’EMP et l’EFS (élément français du Sénégal) soutenue par la République Fédérale d’Allemagne, entre dans le cadre de l’opérationnalisation du G5-Sahel. 30 officiers venant des pays du G5-Sahel, à savoir le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad y ont participé pendant 2 semaines. Plusieurs modules, notamment les techniques d’Etat-major pour le PC Bataillon de la Force conjointe du G5-Sahel, les droits de l’Homme, la Médecine préventive, les partenaires des Opérations de Soutien à la Paix (OSP), la négociation et la Médiation, la rédaction d’un frago ainsi que les rapports d’incident et la gestion des situations  de crise ont meublé la partie.

Le Directeur Général par intérim, le Colonel Issa Coulibaly a félicité les stagiaires pour leur courage, leur professionnalisme et leur esprit collégial tout au long du stage. Il a remercié les instructeurs permanents et non permanents de l’EMP pour leur professionnalisme, leur engagement et la qualité de l’enseignement dispensé.

Le représentant du Commandant de la Force conjointe du G5-Sahel, le Colonel Mohamed s’est réjoui de l’organisation de cette formation qui vient en appui à leurs efforts. Il a remercié tous les partenaires présents, notamment l’EMP, l’EUTM, l’Allemagne, le collège sahélien de sécurité et les éléments français du Sénégal pour leur assistance et leur soutien à la Force conjointe du G5-Sahel.

Le commandant de l’EUTM, le Général Enrique Millan a salué l’effort des FAMa et surtout la détermination des 30 officiers. La cérémonie a pris fin par la remise des certificats.

Aviateur de 1ère Cl Oumar Bagayoko

Rencontre CEMGA-RSNU: un partenariat de taille

Le Chef d’Etat-major général des Armées, le Général de Brigade M’Bemba Moussa Keïta, rencontre présentement une délégation du département « Revue Stratégique des Nations Unies (RSUN) » à l’Etat-major général des Armées, aujourd’hui le 23 mars 2018.

Cette délégation des Nations Unies composée de plus de 7 membres est conduite par le général américain Van Roosen. De son côté,  le CEMGA est accompagné par certains Chefs d’Etats-majors et Directeurs de services. Ensemble, ils échangent sur le rôle des FAMa dans le G5-Sahel coopération. A l’ordre du jour, il est question d’évoquer la problématique de la Réforme du Secteur de la Sécurité et bien d’autres situations.

Le Chef d’Etat-major général a dans son agenda une proposition pour ses partenaires en ce qui concerne la revue de la nouvelle stratégie et le mandat UN pour permettre de mieux aider les FAMa.

2e Cl Salia dit K. Sidibé