Archives for vendredi 4 mai 2018

Les cavaliers se rappellent

Les Blindés se retrouvent pour marquer leur cohésion à travers une journée dédiée aux pères fondateurs du corps et à tous ceux qui portent ce nom au sein de l’armée. Et c’est le jeudi 3 mai 2018 que le 35ème Régiment blindé à Kati,  a organisé cette journée traditionnelle des cavaliers. Du coup, ils ont célébré les promotions aux grades supérieurs des militaires dudit régiment au titre de l’année 2017-2018. Cette journée de retrouvailles offre également l’opportunité de renforcer la cohésion et l’esprit d’équipe entre cavaliers.

Selon le commandant du 35ème  régiment blindé, le lieutenant-colonel Ismaël Diakité,  c’est le moment de faire le bilan non exhaustif des activités menées au cours de l’année 2018, si la discipline est la force principale des armées la compétence est la clé du succès. Des résultats ont été obtenus à savoir: la formation de recyclage de deux pelotons dans le centre d’instruction des blindés à Tiby, la formation de renforcement des capacités d’un peloton avec l’EUTM au compte du CMATT11, la remise en condition opérationnelle de deux BTR-60. Pour lui, les engins blindés ont participé aux différentes opérations que le pays a connues, de l’indépendance à nos jours. Plusieurs officiers généraux  sont issus de ce corps tel le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Salif Traoré, qui était présent à la cérémonie.

A travers cette cérémonie, il a félicité et encouragé les nouveaux promus et a exhorté ceux qui n’ont pas eu de promotion à plus de persévérance et de dévouement pour l’intérêt du service et pour le succès de l’arme blindée.

Quant au ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré, il s’est dit heureux de prendre part à cette retrouvaille en tant qu’élément des armes blindées. Il a affirmé que les autorités militaires sont en train d’envisager la commémoration de la date d’anniversaire de l’escadron.

L’Adjudant-chef à la retraite Dougoufana Koné a profité de cette occasion pour nous rappeler que le 1er août 1966 est la date de création de l’escadron, il a aussi remis un tableau et document d’archives au commandant du régiment. La cérémonie a pris fin par une démonstration de l’arme blindée.

2ème Classe Aminata Diallo

Opération DAMBE : un soutien considérable de l’Armée de l’Air

L’opération Dambé couvre le centre du pays caractérisé par deux zones :  une inondée ; l’autre, exondée. Ces deux zones partagent la difficulté de mobilité. Une difficulté beaucoup plus prononcée en zone inondée.

Fort heureusement que l’armée de l’air y a apporté un soutien incommensurable aux troupes au sol dans ces deux zones. En effet, dans le cadre de l’opération ‘’Dambé’’, l’aviation a effectué 650 vols, soit environ 850 heures, notamment dans la période de janvier à avril 2018.

Au titre de l’opération Dambé, les reconnaissances de zones et de liaison couvrent respectivement 235 et 189 vols. Les appuis feu et les reconnaissances armées ont été effectués en 140 vols. De nombreuses roquettes et munitions de différents calibres ont été utilisées.

Le MI-24 a effectué quatre missions de combat ; le MI-35, cinq dans les zones de Toguérécoumbé, Guanguel, Dialloubé (Wampire) et la forêt de Tina (Tenenkou). Près de 700 personnes ont été transportées. Le soutien a aussi porté sur le transport de 20 tonnes de munitions et d’armes sur le terrain.

Le soutien et l’appui de l’aviation ont contribué largement à la neutralisation de nombreux terroristes pour ainsi pacifier progressivement cette partie du pays.

En termes de missions d’évacuation sanitaire, 60 blessés ont été évacués du théâtre des opérations au cours de 60 vols. A cela s’ajoute le transport de 21 prisonniers.