Archives for juin 2018

Tombouctou : 124 partent pour les CAT1et 2

Le Commandant du Secteur N°5, le Colonel Abass Dembélé, félicite les soldats retenus pour les formations d’aptitudes de base. Avant de les mettre en route pour les centres de formations, il leur prodigue des conseils sur le bon comportement du militaire. La discipline étant l’oxygène de toutes les armées, le colonel Abass leur demande d’en respirer en plein poumons pour éviter des surprises. Le 28 juin 2018 sur la place d’armes du Camp fort Sidi Bekaye de Tombouctou, 124 dont 57 élèves caporaux et 67 élèves Sergents ont été accompagnés par leurs frères d’armes pour marquer la cohésion au sein de notre armée. Une initiative du com-secteur 5.

Génie Militaire : le 34ème bataillon fidèle à sa tradition

La traditionnelle cérémonie semestrielle de montée aux couleurs du 34ème bataillon du Génie Militaire a eu lieu, ce jeudi 28 juin 2018, sur la place d’armes. Les autorités civiles et militaires étaient présentes pour donner de l’engouement à cette tradition. A ce grand rendez-vous le chef de corps a tenu avoir tous les anciens du GM et même d’autres armes.

Selon le Chef de corps du 34ème bataillon du Génie Militaire, le lieutenant-colonel Sidi Lamine Traoré, cette cérémonie dénommée « Grande Couleur » s’inscrit dans la logique du renforcement et de la consolidation de l’esprit de corps de ce bataillon. Pour rehausser plus haut le flambeau du Génie, la Grande Couleur est l’opportunité donnée aux uns et aux autres d’être évalué et de faire le bilan annuel de toutes les activités menées. Il a indiqué que ce semestre a été marqué par l’instruction sur la destruction et la neutralisation des Engins Explosifs Improvisés, la formation sur les techniques de Fouilles Opérationnelles Complémentaires (FOC) et les travaux d’embellissement.

Le Lieutenant-Colonel Sidi Lamine Traoré a affirmé la mise en place dans ses locaux du nouveau contingent 2017, qui est en train de faire la spécialisation du Sapeur. Un groupe composé d’officiers, de sous-officiers et de militaires de rangs est actuellement en formation au Bénin pour le niveau EOD 3 et l’inspectorat. Il a par ailleurs remercié les partenaires internationaux pour leur appui notamment le Service anti-mines des Nations Unies(UNMAS) à travers la formation d’une section du Génie Militaire. Cette section a suivi pendant un mois, une formation sur la fouille opérationnelle complémentaire et recevra aujourd’hui son attestation.

Le Chef de Corps a souligné les multiples engagements du Génie dans l’opération DAMBE, le curage des caniveaux, la formation en informatique des nouvelles recrues et à la réalisation des blocs de béton pour palier l’insécurité au niveau de l’Etat-major général des Armées et de l’ambassade de France. Il a par ailleurs demandé aux autorités l’amélioration des conditions de visites et d’analyses médicales par l’AMO.Le représentant du programme UNMAS-Mali, M. Jean Guy Lavoy a réitéré son soutien en notre pays tout en espérant que le Mali pourra un jour palier les défis sécuritaires qui lui sont assignés. L’appropriation, l’autonomisation et le renforcement des capacités sont autant de principes guidant l’action de l’UNMAS aux côtés du Mali a-t-il martelé.Selon Jean Guy Lavoy, cette nouvelle section, fruit de l’excellente collaboration et surtout de synergie d’action entre l’UNMAS et l’EUTM, aura pour tâche de sécuriser les itinéraires des soldats sur le terrain. Il a afin exhorté les bénéficiaires de cette formation à faire preuve de sagesse et de dévouement sur le terrain.

La cérémonie a pris fin par une remise d’attestation aux plus méritants ainsi qu’aux autres stagiaires. La fête a naturellement pris fin par la cadence militaire.

Le soutien de taille du PC Avancé au 21e régiment mixte et à la  213e Compagnie d’Infanterie Motorisée (CIM) de Ségou

D’un coût total de 800.000 F CFA, le chef du commandement avancé, le Général de Brigade Abdoulaye Coulibaly, a rendu vivable l’ancien bâtiment abritant le 21ème Régiment Mixte et la 213ème CIM. Cette réalisation entre dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des FAMa. Il s’agit du renforcement des portes métalliques double-battants et de huit fenêtres métalliques double-battants. Une initiative pour donner une garantie sécuritaire aux hommes qui y travaillent.

Cette rénovation, au-delà de son caractère d’assistance sociale, s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des FAMa.

Gossi reçoit le commandant du secteur I

La situation sécuritaire dans le Gourma entre les mains du colonel Yacouba Sanogo se porte bien. Sur le qui-vive le Colonel ne ménage aucun effort pour contrôler les zones sous son commandement. En effet, dans le souci de lutter efficacement contre l’insécurité grandissante et le terrorisme dans le Gourma, la hiérarchie militaire malienne en synergie avec la force Barkhane avait lancé, le 10 juin 2018, une opération dénommée ‘’ Bani Fonda ‘’. Pour constater de visu le bon déroulement de cette opération, le commandant de la RM-1, le Colonel Yacouba Sanogo a effectué, le dimanche 24 juin 2018, une visite de terrain à Gossi.Une visite qui lui a permis non seulement de rencontrer la troupe, mais également de mener une action civilo-militaire.

Tombouctou : Secteur N°3, le Colonel Dembélé veille…

Le Colonel Abass Dembélé s’est rendu dans les zones aux postes de Soumpi, Niafunké, Goundam, Tonka et Acharane (Tombouctou). C’était du 23 au 24 juin 2018.Cette visite s’inscrit dans le cadre de suivi et d’évaluation des travaux qui ont été réalisés dans ces localités. Une manière de contrôler les capacités opérationnelles des troupes engagées. Le Colonel Abass Dembélé très enthousiaste regagne très satisfait du dévouement, du courage, de l’engagement et de la détermination des troupes en place. Il a aussi enregistré des doléances des troupes qui sont entre autres l’amélioration des conditions de vie des hommes.Le Colonel Abass Dembélé était accompagné pour l’occasion du commandant Seydou Coulibaly (évaluation Opérations (OPS)), de l’aspirant Abdramane Doumbia (Direction du Service Social des Armées (DSSA), évaluation OPS) et de l’Adjudant Abdoulaye Drissa Maïga (logistique).

Gestion des crises : le CE.CO.GEC logé neuf

Le Centre de Coordination et de Gestion des Crises (CE.CO.GEC) a désormais un nouveau siège flambant neuf. L’inauguration en a été faite le vendredi 22 juin 2018, sur la route de l’aéroport.

Ce joyau a été possible grâce à l’appui de l’Union Européenne à travers le Projet Panorama-Corsec. Le bâtiment a coûté  5 millions d’euros, confie le représentant de l’ambassadeur de l’Union Européenne.

Selon le Chef du projet Panorama-Corsec, Cyril Brethes, cette infrastructure fait suite à la réhabilitation des différents centres de commandements de la police, de la gendarmerie, de la garde nationale et de la protection civile. Le projet Panorama-Corsec inclut la mise en place d’équipements modernes, innovants et adaptés qui donne une dimension collaborative à la gestion de crises inter-service.Il s’agit d’une montée en puissance qui devrait connaitre son épilogue très prochainement. Une phase de validation des acquis et des compétences  est prévue en septembre, avec des exercices pratiques de test en gestion des crises.

D’autres projets sont en cours de finalisation afin d’aider le Mali dans sa quête de sécurisation. L’accompagnement de l’Union Européenne à l’Etat du Mali durera afin que les liens de confiance s’installent entre les populations et les Forces de défense et de sécurité du Mali, rassure le représentant de l’Ambassadeur de l’Union Européenne, très enthousiaste.

Par ailleurs, dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité, l’Union Européenne a décidé de permettre le redéploiement des autorités dans le centre du pays, note le diplomate.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Salif Traoré, a remercié l’Union Européenne qui n’a ménagé aucun effort pour la réalisation de ce joyau. En très peu de mois le projet Panorama-Corsec a contribué à la sérénité dans la réhabilitation des centres de commandement de la police, de la gendarmerie, de la garde nationale, de la protection civile et le Centre national.

Et au Général Salif Traoré d’exprimer sa fierté pour ce dispositif au nom du Mali ; un dispositif du reste profitable à la sous-région. Le ministre Traoré prône pour autant la capacité individuelle de chaque Etat. Ainsi, le tout ensemble apparait beaucoup plus profitable et viable. La cérémonie d’inauguration a pris fin par une visite guidée du centre et des démonstrations en salle.

Coopération Mali-Allemagne : une vingtaine de véhicules pour les FAMa

L’Allemagne a offert une vingtaine de véhicules aux FAMa. La cérémonie de réception a eu lieu, le jeudi 21 juin 2018, sur la place d’Armes du camp Soundiata de Kati. Cette assistance allemande participe de la coopération bilatérale. Elle s’inscrit dans le cadre de l’Aide à l’Equipement pour le programme d’arrangement 2017-2020.

La donation allemande aux FAMa comporte 25 camions Mercedes et  3 chariots élévateurs et des pièces de rechange. Le coût total est estimé à 1 milliard de franc CFA.Selon l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne, Dietrich  BECKER, ce don témoigne de l’amitié profonde entre nos deux peuples dès l’indépendance du Mali. Une amitié qui s’est approfondie après la révolution démocratique de 1991 et la chute de la dictature militaire au Mali. Les deux pays partagent les mêmes valeurs, surtout le respect des Droits de l’Homme. L’Armée malienne est en premier rang pour la protection des personnes et de leurs biens. La lutte contre le terrorisme est un combat asymétrique, rappelle Dietrich  BECKER, soulignant que les terroristes veulent détruire les relations entre les FAMa et la population.Le chef d’Etat-major Général des Armées, le Général M’Bemba Moussa Keïta, a témoigné la satisfaction des plus hautes autorités du Mali. Ces matériels renforcent la logistique des Forces Armées Maliennes. Et au CEMGA de rassurer que les autorités maliennes sont strictes sur le respect des Droits de l’Homme.

A cette cérémonie présidée par le CEMGA, on notait la présence des chefs d’états-majors et directeurs de services, les autorités politiques administratives et coutumières de Kati.

Que veulent-ils ? Ces groupes terroristes n’épargnent rien.

9 camions pleins de vivres gracieusement destinés à la population sont détournés et brûlés par des bandits. Quelques jours avant la fin du mois de carême, le PAM (Programme Alimentaire Mondial) voulait apporter aux populations dans des besoins au centre de notre pays en leur apportant des vivres. Le convoi sur l’axe Mopti-Kadial est tombé aux mains des terroristes. Zone réputée dangereuse à cause de la concentration des bandits armés, ce convoi sans la patrouille militaire y est resté. On se souvient, le 8 mai 2018 presque aux mêmes endroits, le préfet de Tenenkou et son chauffeur ont été enlevés.Les FAMa ainsi alertées ont fait une reconnaissance aérienne, qui a permis de localiser et retrouver 2 camions des 9 véhicules enlevés.

Une fouille systématique des FAMa a permis de retrouver les camions enlevés sur l’axe Mopti-Kadial. Surpris par la promptitude des FAMa ; les bandits ont emporté leur butin et ont ensuite brulé les camions.

EMA : la 20ème promotion renforce les rangs des administrateurs militaires

30 officiers venus de 15 pays d’Afrique dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Djibouti, le Gabon, la Guinée, Madagascar, le Mali, le Niger, la République centrafricaine, le Sénégal, le Tchad et le Togo quittent avec brio l’Ecole Militaire d’Administration (EMA) de Koulikoro pour diverses directions. Ces officiers de differents horizons constituent la 20ème promotion qui sort de Kayo (Koulikoro), le mercredi 20 juin 2018, sous la présidence du chef d’état-major général adjoint des armées, le général Abdoulaye Coulibaly et sous le parrainage du commissaire colonel-major Amadou Makan Sidibé.  Les 3 premiers de la promotion sont respectivement les lieutenants Grimou Godwin du Bénin, Andréa Manarina de Madagascar et Adamou Amadou du Niger.Depuis plus de 20 ans, cette école forme aux métiers de l’administration et de soutien courant des officiers et sous-officiers issus de nombreux pays, sur la base de l’enseignement dispensé en France dans les écoles du même type. Elle reçoit annuellement dans les meilleures conditions 90 stagiaires. Durant 40 semaines, les officiers stagiaires de la 20ème promotion se sont investis avec détermination dans la formation rigoureuse et très prisée qui leur a été dispensée. Le commandant du centre d’instruction Boubacar Sada Sy a salué la présence  du général Coulibaly. Quant au commandant de l’EMA, le colonel Mamady Koné, il a souligné que son école est une référence sur le continent en matière de formation des cadres de l’administration militaire.

La Gendarmerie Nationale outille son personnel sur la sécurité électorale

La Gendarmerie Nationale entend jouer pleinement son rôle de sécurisation lors des élections du 29 juillet 2018 et c’est dans ce cadre qu’elle organise du 19 au 21 juin 2018, un séminaire sur la police de proximité en période électorale à la caserne Chef d’escadron Balla Koné de Faladiè. Ce séminaire est organisé en partenariat avec le Centre de Genève pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF).  

L’objectif de ce séminaire, à l’approche des élections, est de sensibiliser les échelons de commandement ciblés sur l’importance de la police de proximité. Une façon de prévenir toute crise et une nécessité de sensibiliser leurs subordonnés  qui sont directement en contact avec les populations. Il permettra également de susciter une meilleure prise de conscience des gendarmes sur le ‘’modus operandi’’ de la police de proximité, rappeler les consignes générales et les consignes particulières de la police de proximité en temps de crise ou d’état d’urgence, renforcer le professionnalisme, l’éthique et la déontologie des gendarmes et enfin améliorer les rapports de confiance entre les citoyens et les gendarmes.

Participent à ce séminaire les commandants de groupement de la Gendarmerie, les commandants de compagnie, les commandants d’escadron et les commandants de brigade territoriale.

Sortie 30ème Promo : Récompense présidentielle

Le Président de la république du Mali, son excellence Ibrahim Boubacar Keita a joint l’acte à la parole. Il vient de remettre aux trois premiers de la 30ème promotion de l’Ecole d’Etat-Major de Koulikoro la somme de 6 millions de FCFA ce mercredi 13 juin 2018. Le Directeur des Ecoles Militaire a procédé à la remise officielle à la direction des écoles militaires.

Ce prix est composé de, 6 millions de FCFA, 20 médaillons, 15  cartables du Mali et 10 livres biographiques intitulés ‘’IBK, un destin d’exception’’. Ces cadeaux ont été promis par le parrain de la promotion à l’occasion de la sortie.

Dans son intervention, le Directeur des Ecoles Militaires, le Général de Brigade Boubacar Thiero a félicité les stagiaires et a exprimé au nom du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants toute sa gratitude à l’endroit du personnel de l’école.

Le commandant de l’Ecole d’Etat-Major de Koulikoro, le Colonel Issa M Coulibaly s’est dit comblé de ce geste à l’endroit de l’homme qui a voulu parrainer cette promotion et soutient leur moral.

‘’Je ressens un sentiment de fierté, car je viens d’avoir un diplôme d’une école de prestige’’, affirme le major de la promotion, le Commandant Aboubacar Sidiki Keita. Il a invité la génération future à emboiter leur pas. Il a ensuite remercié le Président IBK ainsi que l’ensemble de l’encadrement de l’école.

Les trois premiers ont eu un médaillon des armoiries du Mali, un cartable de l’histoire du Mali et un livre sur le Président IBK. 03 millions de FCFA a été donnée au major de la promotion, le Commandant Aboubacar Sidiki Keita, le Commandant Adama Diarra 2ème de la promotion a eu 2 million de FCFA et enfin le Sénégalais, Capitaine Serigne Alioune Faye a reçu 1 million de FCFA. Les deux premiers de cette promotion sont des maliens.

2ème Cl Jacques Diarra

LA 30ème PROMOTION DE L’ECOLE D’ETAT-MAJOR NATIONALE DE KOULIKORO

BAPTISÉE SON EXCELLENCE IBRAHIM BOUBACAR KEITA

La 30ème Promotion de l’Ecole d’Etat-Major Nationale de Koulikoro (EEMNK), parrainée par son excellence Ibrahim Boubacar Keita a été reçue dans la salle des banquets à Koulouba le samedi 09 juin 2018 par le Chef suprême des Armées, le Président de la république Ibrahim Boubacar Kéita. Cette cérémonie consistait à remettre le diplôme aux officiers stagiaires qui viennent d’entamer leur formation à l’Ecole d’Etat-Major.

Ces 20 stagiaires issus de pays différents de l’Afrique de l’Ouest, à savoir le Mali, le Tchad, le Sénégal, le Niger, le Togo, le Burkina Faso et la Guinée Conakry ont pendant 11 semaines appris des notions les permettant de travailler non seulement à l’Etat-Major des Armées mais aussi à s’impliquer dans les opérations de maintien de paix.

‘’Le commandant de l’EEMNK, le colonel Issa Mamadou Coulibaly, a évoqué les raisons qui ont valu à cette promotion de porter le nom du Président IBK. Selon lui, c’est une reconnaissance envers l’une des grandes figures du Continent noir, qui après des longues études n’a cessé d’apporter sa pierre à l’édifice nationale. ‘’Monsieur le Président, vous avez parcouru de long chemin avant d’être là, entre autres, diplômé en science politique, enseignant du système politique  à Paris, conseiller du Président, ambassadeur, député, président de l’assemblée, premier ministre et enfin Président de la République. ‘’Ceci est une source d’inspiration et un modèle pour la génération future’’, martèle-t-il. Il a aussi remercié le Président IBK d’avoir gracieusement accepté que cette promotion porte son nom tout en lui rassurant que ces officiers sont aptes à opérer dans un environnement multidimensionnel interarmes et interarmées dans le respect des règles militaires.

Le Chef de l’Etat, son excellence Ibrahim Boubacar Keita, après avoir remis les attestations aux trois premiers (3ème capitaine Serigne Alioune Faye du Sénégal, 2ème commandant Adama Diarra  et le major de la promotion commandant Aboubacar Sidiki Keita tous du Mali), s’est dit être honoré que cette promotion porte son nom. Il a invité les stagiaires à hisser leur capacité à la mise en œuvre d’une force légitime pour une Afrique pacifique. ‘’Votre mission est très difficile, car vous avez à faire avec un ennemi invisible, mettez en pratique les notions acquises au cours de cette formation afin vous soyez un outil consistant et résistant au profit des armées pour la défense de vos patries et de l’Afrique’’, a martelé le Président IBK.

La Promotion a offert un cadeau symbolique à son parrain et lui a promis de continuer à défendre sa Patrie au péril de sa vie.

2ème Cl Jacques Diarra

4ème promotion de l‘Ecole d’Application des Officiers : 30 officiers initiés

30 officiers viennent de boucler un cycle indispensable pour leur accession  aux différentes étapes de leur carrière militaire, le 8 juin 2018.  Avant de rejoindre leur fonction respective, les stagiaires doivent recevoir des mains de la hiérarchie leur diplômes et insignes au cours d’une cérémonie. Cérémonie dirigée par le général de Brigade Abdramane Baby. Ce groupe d’officiers est composé de  23 de l’Armée de Terre, 3 de la Garde Nationale, 2 de l’Armée de l’Air, 1 du Génie militaire et 1 de la transmission. Le Commandant de l’Ecole d’Application des Officiers, le Colonel Daouda Sagara a dans son allocution présenté l’école et les différents modules qui constituent le programme de l’année scolaire.