Archives for lundi 2 juillet 2018

Journée Mondiale Olympique : cohésion Armée-Nation

Le 23 juin est la Journée Olympique Mondiale. Pour commémorer cette journée, le Comité National Olympique du Mali (CNOSM) a organisé, le 30 juin 2018, sur le Boulevard de l’Indépendance une course à pied populaire, une course cycliste, une course handisport tricycle ainsi que des démonstrations d’arts martiaux. Les fédérations, les associations des différentes disciplines sportives et une compagnie de la Direction du Sport Militaire ont pris part à cet évènement.

La course populaire s’est déroulée sur une distance de 4 km. Chez les hommes, Bougouna sanogo de l’Union Sportive des Forces Armées et de Sécurité (USFAS) a remporté les premier prix, suivi de Mohamed Diarra du CDAM.  Hamidou de l’USFAS a remporté le troisième prix. Le quatrième prix est revenu à Kassim  Sangaré du Réal et Hamidou  Koita de la Police a été le cinquième de la course populaire.

De côté des dames, les championnes sont  Adjara Diarra de l’USFAS. Elle est suivie par Coumba  Coulibaly du Stade. Biba Sidibé de la Police est la troisième. La quatrième place est revenue à Mariam Sangaré du DAC. Marie Poudjougou de L’USFAS occupe la cinquième place du classement.

Dans la catégorie senior, le champion 2017 du Mali en cyclisme, Yaya Diallo a remporté le premier prix, suivi de  Moussa Togola. Brahima  Diarra est le Troisième. Ils ont fait 10 tours du boulevard de l’indépendance.  Chez les juniors, Adama Mariko a été le premier. Il est suivi par Ismaïlia Ballo. La troisième place est revenue à Minkoro  Bakayoko. Du côté des dames, Maimouna Bakayoko est la première. Elle est secondée par Aminata Diallo. Aichata Diallo occupe la troisième. Ils ont effectué un tour du boulevard.

Dans la course mixte handisport tricycle, 2 tours a permis à Karaba Diarra a décroché le premier prix. Alou Konaté est deuxième. La troisième place est occupée par Koké Traoré. Les championnes sont Mariam Coulibaly (première), Alima Traoré (deuxième) et Coumba Traoré ferme le podium.Selon Mme Sangaré Ami Keïta, première vice-présidente du CNOSM, il y a une relation de confiance et de bonne collaboration entre la Direction du Sport Militaire, les Forces de Sécurité et le Comité National Olympique du Mali.

Grandes Couleurs : Bapho respecte la tradition

A l’instar du 34ème  Bataillon du Génie Militaire à Bamako, le 26ème s’est brillé à Bapho sous la direction du commandant Mohamed Kaba, le jeudi 28 juin 2018.  C’était à l’occasion de la cérémonie de grandes couleurs couplées avec le repas de corps sur la place d’Armes du 26ème Bataillon du Génie Militaire.

L’évènement était placé sous la présidence du Commandant de la 2ème Région Militaire, le Colonel Oumar Diawara. Elle s’inscrit dans le cadre du renforcement et de la consolidation de l’esprit de corps au sein du 26ème Bataillon du Génie Militaire. Le bilan de ce semestre est satisfaisant et s’est étendu notamment sur des séances d’ISTC au profit des hommes, des séances de tir au PM, d’une marche de 15km et ainsi que l’instruction sur les nouvelles armes collectives qui ont été données au Génie Militaire. Le commandant Kaba a déclaré qu’une section de Sapeur a récemment suivi à Ségou, une formation de l’EUTM module fouille Opération Elémentaire avant d’ajouter que 4 éléments ont été formés en EOD-3 par l’UNMAS et 2 autres éléments sont à Koulikoro pour la TOT organisé par l’EUTM.

Le Commandant Kaba a rappelé que l’un des enjeux majeurs de la lutte contre le terrorisme est la population civile, source précieuse d’information. Pour cela, il a invité ses hommes à gagner le cœur et l’esprit de cette population afin de multiplier la chance de victoire. Auparavant une minute de silence a été observé en la mémoire de tous les militaires tombés sur le champ d’honneur.

Un défilé militaire et un pot ont mis fin à la cérémonie.

Coopération : Franck Copel le ‘’ Super Toubabou Garde BLANC ’’ de la Garde nationale s’en va !

Le lieutenant-Colonel Franck Copel, surnommé le ‘’ Super Toubabou Garde BLANC ’’ a été le  chef du projet ‘’Appui à la Garde nationale du Mali’’ du 29 juin 2015 au 29 juin 2018.

Il a appuyé la Garde à travers la fourniture de matériels bureautiques, le financement des formations (administration, migration des données en ressources humaines, électricité auto, mécanique auto, entrainement sportif et le perfectionnement à la nation), la rénovation des ateliers et l’achat de 7 groupes électrogènes mobiles. Il a contribué à la mise en place d’un partenariat entre le Royaume du Danemark et la  Garde nationale du Mali. La Garde aujourd’hui dispose de 6 unités méharistes au nom de la coopération.

 

Très ému, M. Franck Copel a déclaré : « c’est un jour particulier pour moi, je quitte le Mali et l’armée. Je suis fier d’avoir servi  dans la Garde nationale du Mali. J’ai accepté de porter l’uniforme de la Garde, elle est la preuve, le symbole de mon amour pour l’armée et ce corps en particulier ».

Le  lieutenant-colonel David Poplineau succède  au lieutenant-colonel Franck Copel  au sein de la  Garde Nationale du Mali. M. David Poplineau a reçu les insignes de la Garde (les maquerons, le béret des gardes, l’écusson de la garde…)

Des échanges de cadeaux et un cocktail ont mis fin à la cérémonie.

Le 333° Régiment des Commando-parachutistes accompagne ses « pelotonistes »

Dans le souci de mieux suivre ses élèves caporaux et sergents, le Chef de corps du 333° Régiment des Commandos Parachutistes, le lieutenant-colonel Moussa Ongoïba, n’a pas hésité à mettre les petits plats dans les grands. Fier de ces centaines d’élèves, il a offert à tout le régiment un repas de corps, et des kits aux partants pour les galvaniser dans l’apprentissage. Il s’agit de ceux qui ont reçus aux tests du CAT1 et CAT2. Pour donner une solennité de cette cérémonie, le commandant de zone de Kati, le colonel Daoud Aly Mohammedine, s’y est rendu.  Ils ont ensemble donné des conseils et des encouragements aux jeunes soldats pour le bien de notre armée.