Archives for vendredi 12 octobre 2018

L’Armée de l’Air : enfin un Foyer au féminin

D’un coup total de 25 millions de FCFA, La MINUSMA offre aux veuves et épouses militaires de l’armée de l’Air à Sénou, un Centre Multifonctionnel appelé « Foyer Féminin ». Ce centre permettra aux femmes de la base 101 de mener en plein temps des activités génératrices de revenus. Ce Foyer Féminin est composé d’un hangar pour la teinture et la savonnerie, une salle de formation, une salle de couture, un magasin et des latrines.

Le Commandant de la Région Aérienne N°1, le Colonel Mohamed I Dolo a souligné que ce complexe sera également un cadre d’information et de sensibilisation sur les thèmes relatifs aux droits des femmes à travers des échanges d’expériences.

Il faut enfin souligner que les femmes bénéficiaires ont à travers leur présidente d’association, demandé d’électrifier le centre et une adduction d’eau potable afin d’éviter les difficultés à l’avenir.

2ème Classe Hamadou Makounou

Partage et cohésion : la DTTA s’illustre

A l’instar des autres corps au sein des forces de défense, la direction des Transmissions et des Télécommunications des Armées (DTTA) a servi son plat dans la convivialité, le vendredi 12 octobre 2018. Le directeur de la DTTA, le colonel major Moussa Moriba Traoré a invité tous les transmetteurs à partager ce moment inoubliable avec d’autres frères d’armes et les partenaires chinois. Le colonel major Traoré a profité de  l’occasion pour féliciter les nouveaux promus de la DTTA et a aussi encouragé ceux qui n’en ont pas eu d’être serein. Il se dit fier d’avoir un pourcentage acceptable pour les promotions de 2018.  Il a encouragé les transmetteurs à maintenir leur cohésion partout où ils se trouvent et sur toute l’étendue du territoire Malien. Lors du défilé du 22 septembre 2018, a-t-il évoqué, la DTTA a occupé la 3ème place.

Le général Amadou Sagafourou Guèye, à son tour a rappelé que la  DTTA a été créée en 1985. Il se dit très heureux de partager ce jour-ci avec la famille DTTA.

Journée du Sapeur : la mémoire collective

Dans le cadre de la célébration de la journée du sapeur, les 34ème et 26ème  bataillons du Génie militaire ont organisé un cross-country le vendredi 12 octobre 2018 à Bapho. Plus de 900 personnes composées des militaires ont pris part à ce cross-country. Il s’agit de ceux sont actuellement en formation classique à Bapho. A ceux-ci s’ajoutent des éléments des 2 bataillons et des civils.

Cette journée marque le 55ème anniversaire de la création de la 1ère compagnie du génie militaire. Pour donner l’engouement à cette fête des autorités militaires, des chefs de villages, des retraités et des populations des villages environ étaient présents.

Cette cérémonie pleine de signification interpelle plus d’un pour le renforcement des capacités, la cohésion au sein du corps et le  rapprochement des FAMa aux populations. La direction du Génie militaire est une entité intégrante des FAMa. Pour le directeur du Génie militaire le colonel-major Boubacar Diallo c’est une journée de mémoire collective.

Le colonel-major Diallo a souligné que tous les sapeurs ont répondu présent, les sapeurs de la gendarmerie, de la Garde nationale ainsi que ceux qui sont à la retraite. Il souhaite que la célébration de cette journée du 12 octobre soit pérenne.

Les coureurs étaient en 2 groupes le 1er en rouge et  le 2ème en jaune. Le personnel féminin, les militaires de la classe 1994 et les civils en jaune ont parcouru 4 km le soldat de 2ème Kafouné Mariko fut 1er,  Joseph D Samaké 2ème et Mamadou Kamaté 3ème tous de la classe 94. Tandis que les autres qui étaient en rouge ont fait 7 km et le soldat de 2ème cl Djakary Dacko est arrivé en tête suivi du 2ème cl Moussa Traoré et le 2ème cl Gaoussou Dembélé a pris la 3ème place.

2ème Classe Sidi Mariko

Le MDAC encourage et exprime sa disponibilité aux FAMa

Ce vendredi 12 octobre 2018 était les Directions Centrale des Services de Santé des Armées (DCSSA) et du Matériel des Hydrocarbures et du Transport des Armées (DMHTA) de recevoir le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants (MDAC), le Pr. Tièmoko Sangaré.

A Kati le ministre a invité les responsables au respect des grands principes: la cohésion, l’éthique et la justice dans leur travail de tous les jours. Pédagogique pour un professeur qui va à la rencontre de la hiérarchie militaire. Dans tous ces services visités, le ministre est en phase avec les responsables pour mettre l’armée dans son contexte d’armée combattante et protectrice.

Selon les 2 Directeurs, le médecin général de Brigade Boubacar Dembélé et le général de Brigade Moustapha Drabo  , cette visite du ministre  donne beaucoup de courage. Une occasion qui leur a permis aussi  d’exposer au ministre les perspectives de leurs structures qui sont capitales pour la bonne marche des Famas.

Une visite des locaux a mis fin à la prise de contact du Pr. Tièmoko.

2ème Classe Jacques Diarra

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants poursuit ses prises de contact avec les différentes structures militaires

L’étape du jeudi 11 octobre 2018 a concerné la Direction du Commissariat des Armées (DCA), la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), la Direction de la Sécurité Militaire (DSM), le Musée des Armées et la base aérienne 101 de Sénou.  

Au quatre services, c’est le même rythme et le même exercice. Des appréciations et des recommandations ont meublé cette visite du 11. Selon les particularités du service, le ministre  tire l’attention sur le message du chef suprême des armées. Partout, il a visité les locaux, la logistique disponible et les hommes à l’œuvre.En tant que premier responsable des FAMa, il a exprimé sa totale disponibilité, tout en rappelant aux FAMa le soutien du Chef Suprême des Armées aux FAMa pour relever les défis sécuritaires. Le ministre annonce aux chefs militaires qu’il est venu à la tête du département pour restaurer ces trois mots qui sont «la cohésion, la justice et l’équité », car la résolution des difficultés auxquelles vit l’Armée en dépendent.