Archives for lundi 22 octobre 2018

Désarmement et réinsertion des ex-rebelles : Bientôt…

Dans le cadre de l’information et de la sensibilisation sur le processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), qui se déroulera du 05 au 30 novembre prochain, le coordinateur du Mécanisme Opérationnel de Coordination, le Général Mamadou Idrissa Coulibaly s’est entretenu le samedi 20 octobre, avec la troupe de la première région militaire de Gao, sur les modalités d’intégration des ex combattants au sein des Forces Armées Maliennes et de sécurité. Une rencontre mis à profit pour donner des précisions de taille par rapport à ce dit processus.

Cette campagne de sensibilisation et d’information des plus hautes autorités du pays vise d’une part à apporter des précisions notoires sur les modalités d’intégration des ex-rebelles au sein des FAMa et d’autre part de prodiguer des conseils pour le bon déroulement du DDR qui se profile à l’horizon.  Dans son explication, le coordinateur du MOC, le général Mamadou I Coulibaly a précisé que cette phase préliminaire de campagne constitue l’une des pierres angulaires pour la bonne marche du processus d’intégration en cours.

Selon lui, l’intégration de ces ex-combattants se fera sans nul doute suivant un certain nombre de critères, notamment l’aptitude physique et l’enquête de moralité. Il ajoute que tous ceux qui ne satisferont pas à la visite médicale seront renvoyés à d’autres fonctions de la vie civile en plus de ceux-là aussi qui ne souhaitent pas continuer dans l’armée.

S’agissant du problème des grades que bénéficieront les ex-rebelles, le coordinateur du MOC a précisé que la question est toujours à l’étude, prétextant que cette préoccupation relève du domaine politique. Il a en outre invité les uns et les autres à prioriser l’intérêt général pour que notre pays puisse sortir de cette situation lamentable et désastreuse.

MDL/C Dramane Dembélé

FESTIVITES DU 22 SEPTEMBRE 2018 : les femmes de la garde célèbrent…

Les épouses des Gardes ont fait vibrer le camp de N’Tomikorobougou, le samedi 20 octobre 2018, pour célébrer la fête d’indépendance du Mali. Un planning des activités de l’Association des Femmes des Camps de Garde (AFC Garde). L’évènement était placé sous le parrainage du Chef d’état-major de la Garde Nationale, le Général de Brigade Ouahoun Koné et de Mme Diawara Nabou Diawara.

En communion avec leurs sœurs civiles du quartier, ainsi que les femmes des autres corps de l’armée de la sécurité, les femmes du camp de garde de N’Tomikorobougou ont tenue à marquer la cohésion pour un Mali uni.

La présidente de l’AFC Garde, Mme Nantoumé Fatoumata Doumbia a remercié ses sœurs, les responsables de la Garde nationale pour la réussite de cette  fête.