Archives for lundi 12 novembre 2018

EUTM : reconnaissance de la patrie malienne

La cérémonie de décoration du commandant de l’EUTM, le général Enrique Millan Martinez a eu lieu ce lundi 12 novembre 2018 à la place d’armes du 34ème Bataillon du Génie Militaire. Elle a regroupé les plus hautes autorités militaires du Mali ainsi que les membres de l’EUTM. Le général Enrique Millan Martinez élevé au grade d’Officier de l’Ordre national  est en fin de mission au Mali.

Le Directeur adjoint du Génie Militaire, le colonel Bougary Diarra a souhaité la bienvenue aux autorités militaires du Mali et de l’EUTM.

Selon le Chef d’état-major général des Armées, le général de division M’Bemba Moussa Keita,  ce moment figure désormais dans les annales des Armées au Mali dans le cadre d’une collaboration étroite entre les deux parties. Aujourd’hui en prorogeant de 2 ans le mandat de la formation de  l’EUTM, le conseil de sécurité vient de passer à une vitesse supérieure qui aidera en la reconstitution des forces armées du Mali pour qu’elle soit une armée républicaine et efficace  a-t-il ajouté. Le général M’Bemba a souligné qu’avec ce mandat l’Armée du Mali saura relever tous les défis, telle la criminalité transnationale organisée, la menace terroriste et par la suite rétablir l’intégrité territoriale du Mali. Le commandant de l’EUTM, le général de brigade Enrique Millan Martinez se dit heureux et fier de recevoir cette médaille au nom du président de la République du Mali.

2ème Classe Abdoulaye Traoré

Célébration du centenaire de l’armistice : le Mali rend hommage aux soldats noirs

Le dimanche 11 novembre 2018 sur la place de Liberté de Bamako Maliens et français, accompagnés des pays amis ont commémoré la fin de la guerre 14-18, il y’a 100 ans. Présidée par le chef du gouvernement du Mali, Soumeylou Boubèye Maïga, la cérémonie a été assistée par des présidents des institutions et des ambassadeurs des pays amis. L’évocation des textes sur la paix par les élèves du lycée Liberté, le dépôt de gerbe et les distinctions des officiers maliens ont été le temps fort de cette cérémonie.Pour témoigner sa reconnaissance aux forces de Défense et de sécurité, la France a honoré 5 officiers maliens de la distinction nationale française. Il s’agit du chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air, le Général d’Aviation Souleymane Bamba. Il a reçu les Insignes d’Officier de l’Ordre National de Mérite. Le Colonel major Solomani Doumbia, les colonels Moriba Koné, Ousmane Sangaré et le Commandant Sounkalo Coulibaly ont reçu la Médaille de Bronze de la Défense Nationale à titre exceptionnel.L’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne, DIETRIECH BECKER  a rendu hommage aux soldats africains victimes d’une guerre menée par son pays contre ses voisins en 1918. Le diplomate allemand qualifie cette guerre d’une guerre d’impérialisme allemande qui a causé beaucoup de victimes innocentes, avec des villes et villages détruits, des paysages bouleversés. La réconciliation après les guerres en Europe est devenue une réalité, par exemple la France et l’Allemagne sont devenues de vrasi amis, a déclaré DIETRIECH BECKER.Cette cérémonie, organisée par le gouvernement malien est un témoignage et un grand symbole pour nos pays, ajoute le diplomate. Selon lui, la xénophobie, le chauvinisme, le nationalisme existent malheureusement toujours, a- t- il déploré. Il a indiqué que la réconciliation et la paix restent des devoirs pour lesquels nous devons travailler toujours ensemble, en Europe, mais aussi en Afrique. L’Allemagne reste attachée à la réconciliation et à la paix, c’est dans cette optique que mon pays travaille au Mali et partout en Afrique.

L’Ambassadeur de la France au Mali, Joël Meyer, a également rendu hommage aux combattants africains enrôlé dans l’armée française. Les nombreuses victimes de la 1ère  guerre viennent du Mali. Selon lui, les Présidents français et malien ont inauguré 6 novembre 2018 en France  un monument dédié aux soldats noirs qui se sont battus pour l’Europe.

Il a réitéré le soutien de son pays au Mali pour la lutte contre le terrorisme. L’ambassadeur a saisi l’occasion pour saluer les pays amis du Mali ainsi que la communauté internationale pour leur détermination contre le mal du siècle, le terrorisme. Le chef du gouvernement malien, Soumeylou Boubèye Maïga a observé une minute de silence en la  mémoire des soldats maliens et étrangers tombés pour la cause noble du pays. Il a rappelé que ce monument dont beaucoup de citoyen dédient aux Sofa de feu Samory Touré, est le symbole des soldats noirs qui ont sauvé l’Europe. Il a instruit à la jeune génération malienne de s’acquitter de son devoir citoyen. Le  Mali est attaché à ses valeurs culturelles. Ce qui explique que depuis des décennies, il participe à des missions de paix  en Afrique et hors du continent. Mon pays a toujours répondu à l’appel des pays voisins pour la restauration de la paix et  la démocratie, explique le premier ministre. Il a remercié les pays amis du Mali pour la sécurisation des régions du nord du pays et la consolidation de la paix.