Archives for samedi 29 décembre 2018

Visite du MDAC à la Base 101 de Sénou pour les travaux d’élargissement de la piste d’atterrissage

Le ministre de la défense et des anciens combattants voulait de lui-même constater le travail de l’entreprise engagée pour les travaux entamés à la base 101 de Sénou. Ces travaux consistent à élargir la piste d’atterrissage.

L’entente du ministre n’était pas du tout comblée compte tenu du retard accusé sur le terrain. L’entreprise a pris un nouvel engagement pour finir ces travaux d’ici le 5 janvier 2019. Le ministre entend revenir sur les lieux avant la date indiquée.

2ème Cl Djénèbou dite Mah Diakité

Les formations classiques CAT 1 et 2 bouclées

Les Formations de premier et de deuxième niveau au sein de l’armée malienne ont pris fin ce matin dans les différentes écoles à Bamako, Kati, Sénou et Bapho. Après 6 mois de formation de plusieurs modules d’enseignement général et militaire, ces hommes de troupes peuvent désormais aspirer au grade supérieur.

Ce certificat d’aptitude technique N°1 et 2 représentent les spécialités du parcours du militaire du rang quelques années après la formation commune de base. Des évaluations strictes après examen général déterminent la capacité des stagiaires et leur aptitude à servir dans leur corps d’origine.

Ces CAT 1 et 2 ont concerné les transmissions, le commissariat des armées, le sport, la santé et d’autres.

Le Mali reconnaissant envers le Burkina

L’attaché de Défense du Burkina Faso au Mali a été élevé au grade de chevalier de l’ordre national du Mali à titre étranger par le Président de la République, ce vendredi 28 décembre, lors d’une cérémonie au Ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Cette distinction a été remise par le ministre de la défense et des anciens combattants, le professeur Tiémoko Sangaré. Après 5 années de bons et loyaux services dans notre pays dans le cadre de la coopération bilatérale, le colonel major Morifing Traoré, l’attaché de défense auprès de l’ambassade du Burkina Faso au Mali ne retournera pas les mains vides.

Le Pr Tiémoko Sangaré a déclaré que cette distinction est le témoignage du mérite d’un frère d’armes. Il a rappelé les liens séculaires d’amitié et de fraternité entre le Mali et le Burkina Faso. Selon le ministre Saganré, cela a permis au colonel major Morifing Traoré de s’intégrer rapidement dans l’environnement malien.

Du coup le ministre a demandé au col/major d’être l’ambassadeur de cohésion entre les armées du Burkina et du Mali contre la nébuleuse qui devient un combat commun. Et ce combat selon lui ne sera gagné que main dans la main.

Le colonel major Traoré, doyen des attachés de défense au Mali, s’est dit très honoré d’avoir reçu cette reconnaissance des autorités maliennes. Il a adressé ses sincères remerciements au Chef d’Etat-Major Général des Armées, à ses collègues attachés de défense ainsi qu’à l’ambassadeur du Burkina Faso au Mali, son excellence Kodio Lougue. 

2ème Cl Zeïnabou Koné

LA GARDE NATIONALE : DES JEUNES COUTURIERS ENFIN PRÊTS A SERVIR

La cérémonie de remise d’attestations à 24 jeunes dont 7 garçons, a eu lieu le 27 décembre 2018 au Centre Social Général Moussa Diawara à la Garde Nationale. Après 18 mois d’apprentissage en coupe et couture ces jeunes sont désormais prêts à relever le défi. Baptisée promotion général Ouahoun Koné, la 2ème promotion a pour marraine Mme Koné Dééba Ami Samaké l’épouse du Chef d’Etat-major de la Garde Nationale.

L’occasion était opportune pour Mlle Awa Keita porte-parole des bénéficiaires de remercier les initiateurs de cette formation et d’encourager ses camarades au travail.

Selon le lieutenant Coulibaly Awa Sidibé chargé du centre social Moussa Diawara, l’objectif de ces formations est d’aider les jeunes gens qui n’ont pas eu la chance de terminer l’école, de leur tracer un avenir certain afin qu’ils puissent se prendre en charge.

Elle a remercié les initiateurs tout en lançant un appel d’aide à toute personne de bonne volonté qui souhaiterait leur aider en formations et en équipements pour leur centre de coiffure. La cérémonie a pris fin par le don de 3 machines de couture aux 3 premiers de la promotion par la marraine Mme Koné Dééba Samaké.

2ème Cl Oumou Diakité