Archives for lundi 11 février 2019

DIRPA : Des officiers à l’école de communication

Depuis ce lundi 11 février 2019, à la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA), des officiers s’essayent à la maitrise de la communication dans les opérations et aussi des relations publiques.  Avec comme thème « techniques de communication de crise ». Cet atelier durera 3 semaines avec comme participants des officiers de tout corps militaire. Ils vont se familiariser avec des modules qui sont, entres autres, la communication opérationnelle, les outils de communication, l’organisation de la communication de crise.

A la suite de la formation, les stagiaires serviront dans leur différents états-majors en qualité d’officiers de presse.

420 déserteurs de l’armée cantonnés

Le chef d’état-major général des Armées, le Général de Division M’Bemba Moussa Keïta a rencontré, le lundi 11 février 2019, à l’Ecole Nationale de la Gendarmerie de Faladiè, les déserteurs de l’armée. C’est dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation que d’ex-membres des FAMa ont regagné les rangs. Ce retour dans les rangs de l’armée malienne concerne des officiers, sous-officiers et des militaires du rang, qui seront appelés à suivre un recyclage avant leur redéploiement. Les officiers sont hébergés à l’école de la Gendarmerie, les sous-officiers à Markala et les militaires du rang à Ségéla  Le Général Keïta y était, au nom du chef suprême des Armées, au nom du ministre de la Défense et des Anciens Combattants et à son nom propre, pour leur souhaiter un bon retour dans les rangs, observer de visu leurs conditions de séjour et prodiguer des conseils.

Au cours de cette rencontre, le Général M’Bemba Moussa Keïta a précisé qu’aujourd’hui sur un millier de déserteurs, 420, tous grades confondus, ont répondu physiquement présents à l’appel. Selon lui, le retour de ces ex-FAMa permet de matérialiser les aspects défense et sécurité de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation. Le chef d’Etat-major Général des Armées a instruit toute mesure utile contribuant à l’amélioration des conditions d’accueil des revenants. Il les a rappelés les principes de discipline et de loyauté qui fondent l’institution militaire républicaine tout en les invitant à éviter le surdimensionnement des égos. Le Général Keïta les a rassurés que leurs prises en charges prend effet à partir du mois de janvier 2019.

S’agissant des grades, il a rappelé les dispositions réglementaires et légales convenues au terme de nombreuses discussions avec tous les acteurs. Le CEMGA a précisé que chacun revient avec au moins son grade et son ancienneté au départ avant de solliciter plutôt la raison pour la solution de toutes ces préoccupations.Ces officiers à la quête de confiance perdue, rassurent d’une loyauté qui restent à être concrétiser à en croire les Colonels Sidi Amar et Mohamed Ag Elmedi.