Archives for vendredi 1 mars 2019

Journée Internationale de la P C : Le pouvoir s’implique…

La Protection Civile du Mali a célébré le vendredi 1er Mars 2019, la Journée Internationale de la Protection Civile sous le thème « la protection des enfants, c’est notre responsabilité ». Cette cérémonie placée sous la présidence du Chef de l’Etat, son excellence Ibrahim Boubacar Keïta a regroupé les hautes autorités administratives, militaires, paramilitaires et civiles en face de la Direction Générale de la Protection Civile sise à l’ACI 2000. Depuis le 1er Mars 1972 le Mali à l’instar de la communauté internationale célèbre cette journée. Au cours de ces festivités, des exercices de simulation ont été démontrés au public avec les nouveaux moyens de secours acquis.

Le directeur de la Protection Civile du Mali, le Colonel-major Seydou Doumbia a magnifié au président de la République toute sa gratitude, pour l’honneur accordé à la Protection Civile du Mali. Après avoir observé une minute de silence en la mémoire de toutes les victimes des catastrophes et de tous ceux qui sont tombés sur le champ d’honneur, le colonel-major Seydou Doumbia soutient que l’Organisation Internationale de la Protection Civile vise à sensibiliser sur les tâches des services de la Protection civile à travers le monde, pour la protection de la vie, la préservation des biens et la sauvegarde de l’environnement.

Selon le colonel-major Doumbia le Mali n’a pas attendu la proclamation de ce thème par l’Organisation Internationale de la Protection Civile pour poser des actes concrets allant dans le sens de la protection des enfants. A titre d’illustration on peut citer entre autres, les dispositions pertinentes de la constitution du 25 février 1992 qui, dans son préambule, proclame la détermination du Peuple souverain du Mali à défendre les droits de la Femme et de l’Enfant, le caractère sacré et inviolable de la personne humaine, ainsi que son droit à la vie, à la liberté, à la sécurité à l’intégrité, les dispositions du code pénal et du code de procédure pénale en faveur de la protection des enfants, la ratification de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, d’un Tribunal pour Enfant, d’un centre de Détention et de Réinsertion pour mineurs.

Pour le directeur, la protection civile diffuse des messages de sensibilisation, elle forme les jeunes notamment dans les établissements scolaires aux gestes de premiers secours et aux comportements appropriés face aux catastrophes. Elle forme les acteurs régionaux sur l’identification des enfants en détresse et ceux qui sont abandonnés ainsi que les modalités de prise en charge. Il a souligné qu’en 2018 sa direction a formé environ 5000 jeunes dans la même logique. Ainsi il a salué l’application de la Loi de Programmation Relative à la Sécurité Intérieure 2017-2021 portant Statut des fonctionnaires de la Protection Civile depuis son adoption en conseil des ministres le 20 février 2019.Le directeur a aussi salué l’acquisition des nouveaux engins de secours, par ailleurs il a demandé une école moderne pour la protection civile.

Le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita a salué le courage et la détermination du ministère de la sécurité et de la protection et rassure le directeur général de la prise en compte de ses doléances. Selon lui, plus nous serons capables de participer d’imaginer, de projeter, de planifier et d’acquérir mieux nous serons protégés et nos enfants le seront de même a-t-il martelé.  Selon lui nous sommes tous interpellés en ce qui la protection des enfants.

Des Officiers de presse opérationnels

La Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) a remis des attestations aux Officiers de presse ce vendredi 1er mars 2019.

Ils étaient 5 officiers de la Garde nationale, de l’Armée de l’Air et de l’Armée de Terre à prendre part à cette formation d’officiers de presse qui a duré trois semaines.

Ces officiers se sont familiarisés aux rudiments de la communication, à travers un cours magistral de plusieurs modules et des exercices pratiques nécessaires qui renforcent leurs capacités. Toutes choses qui favorisent un meilleur accomplissement de leurs missions de communication opérationnelle avec professionnalisme et compétence.Le Directeur DIRPA, le colonel Diarran Koné, a saisi cette opportunité pour saluer la confiance des états-majors portée à la DIRPA. Eux qui ont cru en mettant à disposition ce personnel pour cette nouvelle mission au sein des opérations. Il a rappelé que le rôle de l’officier de presse est prépondérant en vue de la prise en compte d’une meilleure perception des opérations. Laquelle perception impacte lourdement la relation entre l’Armée et la Nation.

Le colonel Diarran  Koné a remercié singulièrement M. Talala et le groupe Oxadel pour leur engagement multiforme.

Le porte-parole des stagiaires, le lieutenant Moussa Maïga  de l’Armée de l’Air, a adressé ses sincères remerciements à la hiérarchie militaire ainsi qu’aux formateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de la formation. Il a rassuré qu’ils feront bon usage des connaissances acquises à la DIRPA.

Un véhicule FAMa du G5-Sahel saute sur un EEI à Koro

Dans la matinée du vendredi 1er mars 2019, un véhicule de la compagnie FAMa du G5-Sahel a sauté sur un Engin Explosif Improvisé (EEI) à Boulkessy, dans la région de Mopti.

Le bilan est de 9 militaires FAMa qui ont trouvé la mort.