Archives for samedi 30 mars 2019

Génie Militaire : Le Directeur promu Général de Brigade

Depuis le 14 février 2017, le Général de Brigade Boubacar Diallo est nommé à la tête de la Direction du Génie Militaire (DGM) après avoir gravi tous les échelons de commandement de cette entité. Et c’est à la faveur du conseil des ministres extraordinaire du 24 Mars 2019 que ce natif de Bamako a été promu au grade de général de Brigade. Né le 23 juin 1970 à Bamako, le général Diallo est marié et père de quatre enfants.

Le général Boubacar Diallo intègre le 1er octobre 1983 le Prytanée militaire de Kati; après avoir brillement décroché son baccalauréat 2ème partie il est envoyé le 1er décembre 1989 pour une formation d’officier à l’EMIA de Koulikoro. Comme c’était de coutume pendant sa formation d’officier à Koulikoro, il fait une virgule à Djikoroni-Para et à Kati pour le brevet para et la conduite auto. Nous pouvons dire sans nous tromper que le Général Boubacar Diallo est un produit fini de la Bundeswehr pour y avoir passé presque la moitié de ses formations dans ce pays.

Il obtint en 1996 un Certificat Militaire de langue Allemande 1er degré, la même année le  Cours d’Application logistique. Deux ans plus tard, il est détenteur du Certificat Militaire de langue Allemande 2ème degré. Cet officier polyvalent obtient en 1999 le Diplôme d’Officier Active Matériel et en 2000 le Diplôme de l’Ecole Militaire d’Administration. En 2003, le général fut  Diplômé de l’Ecole d’Etat-major. De 2011 à 2016 le tout nouveau général obtient le 3ème degré de la langue allemande et décroche en RFA son Diplôme d’Ecole de Guerre. Il a une liste très longue de séminaires.

Mars 2004 : il Participe à la formation de pré-déploiement des cadres du PC de la mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire (centre Koffi Annan).

Novembre de la même année : il est retenu pour un séminaire de formation des acteurs africains de l’action contre les mines et reste d’explosifs de guerre à Dakar ;

2003 : Participation au séminaire sur les armes de destruction massive avec le département d’Etat américain à la sécurité ;

Juin 2003 : Participation au séminaire sur la gestion intégrée des urgences en République du Mali ;

29 septembre 2012 au 30 octobre 2012 : Participation au séminaire sur la lutte contre le terrorisme des officiers de sécurité et des forces de défense du Mali à Pékin (Chine).

 OPERATIONS

 11 juillet 2004 au 11 juillet 2005 : Mission d’observation des Nations Unies en République du Burundi.

De la fonction Chef du service des Effectifs DGM en 1995 jusqu’au Directeur du Génie Militaire, le natif de Bamako n’a sauté aucune étape.

Fait ou façonné par la RFA, ce polyglotte parle Bambara, parle et écrit Anglais, Français et naturellement Allemand.  Il a la Médaille  de campagne de l’ONU, Chevalier de l’Ordre National du Mali, Et la Médaille du Mérite Militaire ;

Comme loisirs il pratique la Natation et le Jogging.

Armée : Un nouveau patron pour la poursuite de l’envol du vecteur aérien

L’Armée de l’Air du Mali est désormais de la responsabilité du général de brigade Daouda Dembélé. Né à San (région Ségou) le 4 Août 1972, le général Dembélé est marié et père de cinq enfants.

Après son entrée en service le 2 novembre 1990, le général Daouda Dembélé est parti pour  un  tableau flatteur dans les domaines des formations militaires et de séminaires.  Ainsi de 1990-1993,  Il suit l’Ecole Militaire Interarmes (EMIA), Koulikoro, Mali.

Il décroche successivement  de 1993-1997  son Diplôme de pilotage en Algérie à  l’Ecole Supérieure de l’Air (ES Air), Tafaraoui, son diplôme Ecole d’Etat- Major (EEM), à Koulikoro (Mali), de 2004-2005, 2005, juste après son obtention de  l’EEM la même année il poursuit un Séminaire sur la citoyenneté, à l’EMP de Bamako, en 2008, un Séminaire d’analyse et d’exploitation de renseignements à Bamako (Mali), en 2010, un Séminaire du Centre d’Etudes Stratégiques pour l’Afrique, Washington DC (USA).

De 2011-2012, Cours Supérieur Interarmées de Défense CSID (école de guerre), Yaoundé, Cameroun, communément appelé  le BEMS2 (Brevet d’Enseignement Supérieur Militaire 2ème Degré) et au cours de la même formation il est détenteur  d’un Master 2 en Stratégie, Défense, Sécurité, Gestion des Conflits et des Catastrophes, Université de Yaoundé II Soa, Cameroun.

Comme activités professionnelles de : 1997-1999, commandant adjoint Escadrille de Chasse, Base Aérienne 101,1999-2000, commandant Groupe de Défense Anti- Aérienne, Base Aérienne 101,Janvier 2001 à Août 2005, chef Secrétariat Général, Etat-Major Armée de l’Air, Octobre 2005 à Septembre 2008, Chef des Moyens Généraux et de Protection et Chef du Centre de Direction des Opérations, Base aérienne 102,Novembre 2006 à Novembre 2007, Mission d’observation de l’Union Africaine au Darfour, Soudan, Septembre 2008 à Octobre 2009, Commandant en second, Base Aérienne 102,Octobre 2009 à Juillet 2012, Commandant en Second, Prytanée Militaire de Kati, Août 2010-Août 2011, Commandant par intérim, Prytanée Militaire de Kati, Août 2012-Mai 2013, Commandant, Base Aérienne 102, et Commandant du Centre de Coordination des Opérations Aériennes de Théâtre de l’opération Badenko, Juin 2013-Mars 2015, Directeur Général Adjoint et Président Directeur Général par intérim des Aéroports du Mali, de Mars 2015- à Mai 2017, Président Directeur Général, Aéroports du Mali, Octobre 2017-Décembre 2018, Commandant par intérim, Centre d’Instruction Boubacar Sada  SY de  Koulikoro.

Et Janvier 2019, il est nommé Chef d’Etat-Major Adjoint, de l’Armée de l’Air.

Sa riche expérience professionnelle le fait nommer aujourd’hui Chef d’état-major de l’armée de l’air.  Il parle couramment bambara, français, anglais.

Il est décoré de la Médaille de la Mission de l’Union Africaine au Darfour, Soudan 2007, Médaille Commémorative de Campagne, Mali 2014, Médaille Européenne de Défense et de Sécurité Commune (EUTM), 2018 et Médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mali, 2018.