Archives for mai 2019

EMPABB : 22ème session du conseil d’Administration

Présidée par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le général Ibrahim Dahirou Dembélé, cette 22ème session est littéralement axée sur la formation et sur la performance et sur le renforcement des capacités des officiers, sous-officiers et personnel civil chargé de la gestion de la paix au Mali. Ces différents stagiaires qui ont franchi tant soit peu le seuil de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMPABB) sont aujourd’hui dans la sous-région et même ailleurs les acteurs incontournables de la paix. Une cause noble qui demande ainsi la participation des pays partenaires techniques et financiers. C’est pourquoi leur présence aux côtés du Directeur général de l’EMPABB, le général Cheick Fanta Mady Dembélé à cette 22ème session était primordial.Le ministre Ibrahim Dahirou Dembélé a remercié très sincèrement les membres du conseil d’administration pour l’attention particulière et l’appui apportés aux FAMa et à la Force Conjointe du G5 Sahel, qui ont permis à ces dernières de relever le niveau de leur performance.  Il a aussi salué le soutien de l’Ecole aux différents centres de formations au Mali. Ce soutien a permis de former plus de 300 cadres civils et militaires et sous-officiers actuellement dans les écoles militaires.

Il faut rappeler que l’EMPABB forme, entre autres, des militaires, paramilitaires et civils des Etats africains, notamment ceux des Etats membres de la CEDEAO pour leur participation à des opérations de soutien à la paix.

Fin de formation : la Police outille ses cadres en VBG

La cérémonie de clôture des sessions de formation sur les notions de Violence Basée sur le Genre (VBG) au profit des policiers des commissariats du district de Bamako et de la région de Koulikoro a eu lieu ce jeudi 30 mai 2019 au Commissariat de Kalaban Coro. Elle était présidée par le Directeur Général de la Police Nationale, le Contrôleur général Moussa Ag Infahi.

Ces formations s’inscrivent dans le cadre de l’exécution du plan de travail 2019 du point focal genre de la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN)  en partenariat avec la MINUSMA, l’UNFPA ET l’IMRAP/inter peace. Elles se sont déroulées du 2 au 30 mai 2019 progressivement au niveau des différents commissariats. L’objectif était d’outiller les policiers dans la prise en compte des besoins spécifiques des usagers et surtout la gestion des cas de VBG.

Le Directeur Général de la Police Nationale, le Contrôleur général Moussa Ag Infahi a réitéré dans son discours, l’engagement de la Police Nationale dans la lutte contre les violences basées sur le genre. Selon lui, aucun effort ne sera de trop pour contribuer à la prise en charge et au soutien de ces victimes.

Le contrôleur Général Célestine Dombwa, point focal genre de la Police Nationale a ajouté que le rôle des forces de sécurité est crucial dans la lutte contre ce fléau. C’est pourquoi cette mission régalienne de protection et d’assistance des femmes en situation de vulnérabilité doit être bien maitrisée et appliquée à hauteur de souhait.

Diafarabé : Le CEMGA chez les notabilités

Au cours de son séjour à Diafarabé, le CEMGA a rendu visite aux notabilités. Ainsi a-t-il rencontré le représentant du chef de village, le maire, le représentant des jeunes etc. C’était en présence du sous-préfet.

Il a été question de sécurité, notamment le rôle que chaque acteur doit jouer. Le général de Division a invité les notabilités à plus d’engagement pour juguler l’insécurité.

Les FAMa, leur signifie-y-ils, ont pour mission de protéger et de sécuriser toutes les populations sans distinction aucune. Les FAMa mettront tout en œuvre pour traquer les contrevenants, les bandits et les criminels, cela n’est pas négociable. Il leur a confié ses FAMa les enfants maliens de toutes les localités. Si un personnel FAMa pose un mauvais acte cela doit être aussi signalé.

Le chef de village se réjouit de l’amélioration de la situation sécuritaire même si la vigilance doit être toujours de mise.L’Imam se réjouit de cette visite dont les villageois sont les premiers bénéficiaires. Il a formulé des vœux de paix pour le pays et de succès pour les FAMa.

Le directeur du second cycle de Diafarabé se dit heureux de la présence du sous-préfet qui a accepté de résider malgré les menaces de mort. Il se réjouit que l’école n’ait pas fermé à Diafarabé. Au nom de tous ses enseignants, il remercie et félicite le préfet

Le CEMGA a rappelé que le sous-préfet doit sa présence à celle des FAMa à Diafarabé.

A Diafarabé, les relations sont bonnes entre les FAMa et les populations locales sur place.

Avant les criminels avaient imposé leur diktat à Diafarabé. Aujourd’hui la quiétude revient progressivement.

Il a également rendu visite au maire Amadou Yero Diallo. Pour rappel, il a été le seul à accepter de rencontrer le commandant du PC avancé de l’opération Dambé 2018.

Le CEMGA salue, reconnais et félicite cet acte de patriotisme.

C’est en témoignage et en reconnaissance que le CEMGA lui rend visite  et salue le retour des services sociaux de base pour le bonheur des populations. Toutes choses qui témoignent de la reconnaissance de l’autorité de l’État.

Sécurité au centre du pays : Offensive des FAMa

Depuis ce matin du 30 mai 2019, les FAMa mènent des tirs de harcèlement  dans le secteur de Diafarabé dans la région de Mopti.

Les évaluations suivront.

L’opération de tirs de harcèlement dans le secteur de Diafarabé se mène simultanément avec une autre à Sokolo dans le secteur de Niono.

A Diafarabé, c’est sous la supervision  du Chef d’état-major général des Armées. Le général de division Abdoulaye Coulibaly est accompagné de certains officiers.

Rupture de jeûne à Koulouba

Sur invitation du président de la République, M. Ibrahim Boubacar Keïta le mardi 28 mai 2019, plusieurs personnalités se sont réunies dans la salle des banquets de Koulouba pour faire l’iftar ensemble (rupture de jeûne).

Etaient présents les chefs religieux (Cherif Ousmane M. Haïdara, Jean Zerbo), la société civile, les directeurs de service, la classe politique, les diplomates et des partenaires techniques et financiers.

Le président IBK, très ravi, a déclaré que réunir tous les Maliens à travers leurs représentants prouve l’immense cohésion du peuple. Chaque année ce geste se renouvèlera pour que les Maliens se retrouvent pour partager ce qu’ils ont de plus chers et de plus précieux dans la grâce de Dieu en cette maison de Koulouba. Aux côtés des Maliens, les partenaires et amis du Mali pour cette rupture apprécie ce signe hautement significatif. Par ailleurs, il a rendu hommage aux 23 victimes de l’accident sur la route de Ségou tout en interpellant les usagers de la route.

MUNUSMA Gao : Don d’un dépôt de munitions aux FAMa

Gao a désormais une Zone de stockage bien sécurisée pour face faire aux désagrement climatique et environnementale.

La MINUSMA à travers la société Askia-Tek a offert un dépôt de munitions aux FAMa de la première région militaire (Gao). L’inauguration de cette infrastructure a été faite par le commandant-secteur, le colonel Yacouba Sanogo, le mardi 28 mai 2019.

Bâti sur une superficie d’environ 50 m2, le dépôt de munitions qui vient d’être réalisé par la MINUSMA est composé de dispositif de sécurités externes et internes, des axes de contrôle, de garage des engins et une zone de stockage de haute sécurité.

Le commandant de la première région militaire de Gao, le colonel Yacouba Sanogo a après avoir salué l’initiative, exprimé sa reconnaissance à la MINUSMA pour son soutien à l’endroit des FAMa et en particulier aux éléments de la première région militaire de Gao.

Tombouctou : Finale du tournoi inter quartiers

La finale du tournoi inter quartiers de football s’est déroulée le 25 mai 2019 au stade municipal de Tombouctou. Ce tournoi a été organisé à l’initiative de la Force Barkhane et des FAMa afin de permettre à la jeunesse de Tombouctou de se retrouver au tour du sport favori et également pour consolider la cohésion entre la population et les forces en présence. Le match qui a opposé les deux équipes finalistes des quartiers Sankoré et Kabara s’est soldé par la victoire de l’équipe de Sankoré. En raison du mois de ramadan, le match a duré 40mn au score de 0 à 0. Sankoré s’impose au tir au but avec 4 à 3. L’équipe de Kabara sort de ce tournoi avec six ballons et le vainqueur s’empare de la coupe et d’un équipement  de Maillots.Malgré le climat chaud, la jeunesse de Tombouctou est sortie en masse pour donner un éclat à cette première édition symbolique. Les responsables de FAMa et de Barkhane, le maire de Tombouctou, le gouverneur et les dirigeants sportifs de la ligue de Tombouctou ont assisté à cet évènement et ont tous intervenus dans le même cadre, à savoir le vivre ensemble, le retour de la paix, le renforcement de la cohésion sociale dans un Mali uni et indivisible.

Tombouctou : Rupture du jeûne au camp fort Cheick Sidi Bekaye

Le commandement militaire de la région de Tombouctou a organisé le 25 mai, journée internationale de l’Unité Africaine (UA), une cérémonie de coupure de jeûne. Les officiers, les sous-officiers et les militaires du rang se sont retrouvés ensemble pour rompre le jeûne sur la place de basket Ball. Il s’agit de renforcer la cohésion entre les frères d’armes en ce mois béni de ramadan et prier pour le retour  la paix et de la sécurité.

Goumdam : Les FAMa participent à la clôture du cimetière à Goundam

Les FAMa du secteur 3 de l’opération DAMBE sont à l’œuvre dans le cadre des actions civilo-militaires.  C’est dans ce contexte que le détachement du poste de Goundam a répondu favorablement, le dimanche le 26 mai 2019, à l’appel de la population locale pour la construction du mur du cimetière de ladite localité.  L’armée a fourni, de la main d’œuvre, de la logistique pour le transport de matériaux de construction, à savoir des camions pour apporter les briques et le ciment, de barriques pour le transport de l’eau. Les militaires se sont personnellement et physiquement engagés afin que le cimetière de Goundam cesse d’être un passoir pour les piétons et pour les animaux.  Les FAMa ont engagé un impressionnant dispositif sécuritaire pour permettre la réalisation de ces travaux. Pour la jeunesse de Goundam, ce geste de FAMa restera à jamais dans les annales de l’histoire.

Le CEMGA en appui à la zone de Ségou

Le Chef d’état-major général des Armées (CEMGA), est dans la zone opérationnelle. Le général de division Abdoulaye Coulibaly est à Ségou pour apporter son soutien conseil au commandement local.

Ce coaching apporte ainsi du réconfort moral à tous les combattants et leurs chefs. Durant son séjour, le CEMGA supervisera quelques actions sur le terrain.

  • Pour rappel le général Coulibaly avait déjà animé le PC avancé à Ségou

Lutte contre le terrorisme : Une sentinelle des FAMa déroute des assaillants à Gao

Le 25 mai 2019, une sentinelle des FAMa a essuyé des tirs de rafales à Gao aux environs de 22 heures 30mn, au quartier château.

La sentinelle a riposté énergiquement. Les deux assaillants sur moto ont alors pris la fuite.

Suite à un ratissage, les FAMa ont récupéré la moto, deux chargeurs de PM et une chaussure de l’un des assaillants.

Les FAMa ne déplorent aucune perte en vie humaine ni de dégâts matériels.

Lutte contre le terrorisme : les FAMa récupèrent des armes Diankabou

Le village de Diankabou, région de Mopti a fait, le 22 mai 2019 vers 17h05, l’objet  de tirs de harcèlement terroriste. Les FAMa,  après échanges de tirs, ont récupéré des armes sur les assaillants, qui ont fui. Il s’agit des armes de guerre, notamment de PM et de FSA.

Le MDAC visite la FORSAT

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants et celui de la Sécurité et de la Protection civile entendent mutualiser leurs efforts pour mettre les populations maliennes où qu’elles se trouvent à l’abri du terrorisme qui sévit au Mali. Pour y arriver les deux ministres envisagent d’être au plus près des hommes capables de mener à bien cette mission. Ce matin, ils se sont rendus au champ de tir et d’entrainement de la FORSAT pour la nouvelle collaboration des forces élites et redoutables de notre pays contre les dangers du terrorisme. Le général de division Ibrahima Dahirou Dembélé se dit fier de voir des hommes aguerris, engagés et entreprenant à l’Ecole Nationale de Police ce jeudi 23 mai. Son collègue de la sécurité, le général de division Salif Traoré l’a reçu pour lui prouver combien il est important cette cohésion autour d’un même objectif, donner la paix aux citoyens maliens.