Archives for lundi 6 mai 2019

Portrait du Général de Division Ibrahima Dahirou DEMBELE

Le Général de Division Ibrahima Dahirou DEMBELE est né le 9 Janvier 1967 à Ségou (République du Mali).Issu de la première promotion du Prytanée Militaire de Kati en 1981, il rejoint l’Ecole Militaire Interarmes (EMIA) de Koulikoro en 1988. A sa sortie de l’Ecole en 1991, il est affecté au 11ème Bataillon d’Infanterie Motorisée de Kidal où il est nommé successivement chef de section puis adjoint au Commandant de la 112ème Compagnie d’Infanterie Motorisée.

Après sa spécialisation à l’Ecole d’Application de l’Infanterie de Montpellier en 1994, il commande la compagnie d’intervention rapide de SEVARE (DAMI) de 1994 à 1999 avec un stage de formation des commandants d’unité en 1997 en France. De 1999 à 2001 il est instructeur et directeur adjoint à l’EMIA puis devient officier d’Etat-major au niveau de différents régiments et Régions Militaires du Nord (Tessalit, Gao) entre 2001 à 2003. Il obtint son brevet d’Etat-major à l’Ecole d’Etat-major de Koulikoro en 2003 avec mention bien.

Nommé chef de division « enseignement-formation » à la direction des Ecoles Militaires en 2004, il rejoint par la suite l’Ecole d’Etat-major de KOULIKORO où il servira d’abord comme professeur de groupe en 2007 et devient Directeur des études en 2009, parallèlement il donnait des cours a l’Ecole de Maintien de la Paix ‘’Maitre Alioun Blondin Beye’’ aux observateurs militaires de l’ONU et de l’UA en qualité d’instructeur non permanent de 2005 à 2008.

Il fut désigné en 2009 pour l’Ecole de Guerre à Bandung en République d’Indonésie, à son retour en 2010, il devient Commandant de Groupement Tactique Interarmes (GTIA) à TESSALIT dans le cadre du Comité d’Etat-Major Opérationnel Conjoint (CEMOC) et repartira à nouveau en République d’Indonésie en 2011 pour compléter sa formation en Stratégie à l’Institut de la Défense Nationale d’Indonésie à Jakarta où il obtient son Master en Etude Stratégique de Résilience Nationale.

En Mars 2012, suite aux troubles politico-militaires survenus au Mali, il fut appelé par son pays le 28 Mars 2012 pour occuper le poste de Chef d’Etat-major Général des Armées.

Il est nommé Inspecteur Général des Armées et Services à compter du 14 février 2018.

Le Général de Division Ibrahima Dahirou DEMBELE est l’officier malien qui a été le plus opérationnel pendant seize (16) années de service au Nord du Mali (2ans à Kidal, 5ans à Tessalit, 2ans à Gao, 5ans à Nampala et 2ans à Léré) et s’est distingué comme un instructeur hors pair.

Il est décoré de plusieurs médailles comme la Médaille Commémorative de Campagne du Mali 1994, Médaille Commémorative de campagne Flamme de la Paix 1996, la Croix de la Valeur Militaire du Mali en 1996, la Médaille du Mérite Militaire du Mali 2018, Chevalier de l’Ordre National du Mali en avril 2013, Officier de l’Ordre National du Mali 2019,  la Médaille de la Mission des Nations Unies au Liberia UNMIL (Commandant des Opérations du Contingent Malien 2003-2004), la Médaille de la Mission des Nations Unies au Sud Soudan-UNMIS (Observateur Militaire 2006-2007), la Médaille d’Or du Ministère de la Défense de France 2009, Médaille de la Sécurité de l’Union Européenne en Septembre 2013, Médaille Commandeur de l’Ordre National du Mérite de la France en Octobre 2013. Il est marié et père de quatre (04) enfants.

Polyglotte, le général Dembélé s’exprime en Bambara, Français, Anglais et Bahasa Indonésien.

Gao : Prise de contact du CEM-AA avec les éléments de la base 103 (Gao)

Le Chef d’état-major de l’Armée de l’Air (CEM-AA), le général de Brigade, Daouda Dembélé, accompagné d’une délégation s’est rendu du jeudi 2 au vendredi 3 mai 2019 à la 1ère Région Militaire de Gao, au camp Firhoun Ag Alinçar.

Après les bases 100 de Bamako, 101 de Sénou, 102 de Sévaré, c’est la base 103 de Gao qui a accueilli le Chef d’état-major de l’Armée de l’Air. Objectifs: S’enquérir des conditions de vie et de travail des Forces de Défense et de Sécurité du Mali qui sont engagées sur les théâtres des opérations, s’assurer du bon fonctionnement des opérations et de transmettre le soutien du gouvernement et celui de la hiérarchie militaire au personnel de l’Armée de l’air.La première phase de cette visite de terrain du CEM-AA a été la rencontre avec le Commandant de zone de la 1ère Région Militaire de Gao, le colonel Yacouba Sanogo. Au centre des échanges la situation et les conditions de vie et de travail des Forces de Défense et Sécurité la région de Gao.La visite a été une occasion pour le CEM-AA de se rendre dans les différents check-points et certaines infrastructures, à savoir les bâtiments et l’infirmerie de garnison de Gao. Pour clôre sa visite, le général de Brigade Daouda Dembélé a rencontré les éléments de la base 103 de Gao, une rencontre riche d’initiative et de proposition qui s’est déroulée dans un climat de respect et de la discipline militaire.Le CEM de l’armée de l’air, le général de Brigade, Daouda Dembélé, s’est dit fier de toutes les réalisations que font les FAMa dans la région de Gao pour la paix et la stabilité au Mali. Il a félicité le personnel de l’Armée de l’air et les a invité à fournir beaucoup plus d’efforts pour que la mission qui les est confiée soit au bout de la réussite. Le général Dembélé a invité ces éléments à la discipline, à la cohésion et à l’esprit d’équipe.

Tombouctou : match gala du coup d’envoi du tournoi inter quartiers

Le match gala a opposé  l’équipe mixte FAMa-Barkhane et l’équipe de jeune regroupant les 8 quartiers de la ville au stade municipal. C’était le 1er mai 2019, fête de la journée internationale du travail.Ce tournoi s’inscrit dans le cadre du renforcement de la cohésion entre FAMa et Barkhane d’une part et d’autres parts entre les populations de Tombouctou et les forces en présence. Les deux équipes qui se sont séparées sur un score de 3 buts à 1 au profit de l’équipe de la jeunesse de Tombouctou ont joué  les 60mn dans un esprit de faire play. Toute la jeunesse de Tombouctou a assisté à ce match inédit en présence des autorités militaires des deux forces et les responsables administratifs et Politiques de Tombouctou.

Gao: Les FAMa et la Force Barkhane contre EEI

Les chefs de section de la première région militaire (PRM1) près à faire face aux EEID

La cérémonie de fin de formation des chefs de section, sur la lutte contre les EEID, la patrouille, la section, a eu lieu, le samedi 4 mai 2019 au camp de la Force Barkhane, dans la zone N°1.

Ils sont 10 chefs de section, dont des sous-officiers et des officiers du Génie et de l’infanterie à bénéficier cette formation de 3 semaines. Durant trois semaines, ces chefs de section se sont familiarisés avec les modules suivantes, la tactique, la reconnaissance spécialisée ainsi que les savoir-faire du génie.

Le commandant de la zone de Gao, le colonel Yacouba Sanogo, a salué le courage et la détermination des stagiaires. Il a aussi remercié le partenaire Barkhane pour son soutien aux FAMa pour la lutte contre le terrorisme au Mali.Quant au commandant du groupement tactique N°1 de la Force Barkhane, le colonel Calevesson, ces stagiaires sont prêts à faire honneur aux FAMa et au Mali tout entier.Le porte-parole des stagiaires, le lieutenant Ouarakôrô Coulibaly après avoir salué l’initiative, a souhaité que des formations du genre soient pérennisées.Une remise symbolique des attestations a mis fin à la cérémonie.

Frappe des FAMa

Les FAMa ont effectué des frappes aériennes dans la forêt de Wagadu, le dimanche 5 mai 2019.

Une base terroriste a été détruite. Les fouilles terrestres en cours permettront une évaluation des pertes subies par les terroristes.

Cependant, le  Poste de sécurité de Diankabou (Mopti) a été attaqué tôt ce matin, 6 mai 2019. Les FAMa déplorent  3 blessés et 3 terroristes ont été tués.

Notons qu’au cours de cette attaque, les FAMa ont récupéré des armes de guerre.