Archives for mardi 2 juillet 2019

Formation : des stagiaires honorent les FAMa à l’étranger

L’Adjudant Daouda Doumbia de la Garde Nationale vient de boucler son stage de « Béton armé » en Allemagne. Il a été major de sa promotion à l’École du Génie de Ingolstadt.

Ce stage d’une durée de 21 mois est l’équivalent du CAP de technicien en génie civil et a regroupé des militaires Allemands et étrangers.Il est à signaler que le diplôme à l’issue de cette formation est reconnu par la chambre des métiers et d’industrie de l’Allemagne.

Ailleurs, le colonel Amara Doumbia a inscrit son nom en lettre d’or sur le tableau d’honneur de l’école de guerre en Fédération de Russie où il s’est classé major de sa promotion.

Tombouctou : Challenge sportif en Région militaire N°5

Dans le cadre général de la préparation opérationnelle des forces et dans l’objectif dual d’entretien du potentiel de combat et de renforcement de la cohésion requise pour la réussite des opérations sur le terrain, la région militaire N°5 a organisé les 27 et 28 juin 2019 un challenge sportif à caractère tactique entre les différentes unités au camp fort Cheick Sidi Bekaye.En effet, les  équipes de compétitions étaient articulées en groupe de contact et les épreuves concernaient la restitution de savoir-faire individuel et collectif. Il s’agit de course de fond, le parcours des obstacles avec une plus-value qui était le tir sous stress et sur objectifs mobiles.

Pour une saine émulation et pour stimuler le zèle des participants, tous les lauréats ont reçu des prix individuels. Chaque équipe a reçu une prime globale  pour poursuivre le renforcement de la cohésion.

EMPABB : Clôture du colloque sur la médiation en Afrique

L’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye (EMPABB) a abrité du 27 au 29 juin 2019 un séminaire de haut niveau sur la médiation en Afrique avec comme thème : ‘’Succès, limites, possibilités et perspectives d’amélioration sur la base des expériences vécues sur le continent’’.

Selon la coordinatrice, Mme Sidibé hadja Samaké ce rassemblement effectif à l’EMPABB est l’un des signes positifs et des signes d’optimisme pour le continent. Elle a souligné que cet exercice qui a vu plus d’une dizaine de nationalité d’échanger entre elle avec franchise, lucidité et responsabilité s’articule autour de la paix. C’est pour contribuer à l’amélioration des processus de médiation sur le continent. Il s’agit des maliens, des béninois, des sénégalais, des Ivoiriens, des Burkinabés, des Ghanéens, des centrafricains, des congolais, des Nigériens, des Camerounais, des Burundais, des Togolais, des Belges, des Comoriens et des Tunisiens.Le représentant des participants, le Professeur Bokolo, a remercié les cadres de l’EMPABB pour avoir voulu concevoir et organiser ce colloque. Il a aussi demandé à l’EMP de donner et d’assurer une pérennité à cette rencontre fondatrice. Le représentant du Directeur Général de l’EMP, le lieutenant-colonel Alou Bagayoko a souligné que ce colloque témoigne l’ambition d’être et surtout de demeurer dans le leadership en termes de formation et d’innovation.

La cérémonie a pris fin par la remise d’attestations de participation.