Archives for vendredi 12 juillet 2019

Ecole des Sous-Officiers de Banankoro : La 13ème promotion prend le nom de feu maréchal des logis Ousmane Traoré de la gendarmerie

84 éléments dont 2 venant de la République sœur de la Côte d’Ivoire et 19 personnels féminins ont reçu leurs galons de sous-officiers à Banankoro, le vendredi 12 juillet 2019.  Cette cérémonie plein de sens et d’émotions a été présidée par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants le Général Ibrahima Dahirou Dembélé. Pour magnifier la reconnaissance envers les anciens instructeurs de l’ESO, le commandant de l’Ecole des sous-officiers de Banankoro a remis des attestations de reconnaissances à quelques éléments qui sont entre autres, le Colonel-major (ER) Gaston Damango, le lieutenant (ER) Moussa Doumbia et l’adjudant-chef (ER) Moumouni K Coulibaly.

Le major de la promotion est le sergent Mamadou Kanté. Il a reçu son galon des mains du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants. C’est la première fois qu’un ministre de la Défense préside la sortie des Sous-officiers de Banankoro.

Pour le commandant de l’ESO, le colonel Seydou Sogoba, ces sergents sont tous aptes a commandé un groupe de combat. Ils ont suivi des programmes de leadership, de pédagogie et ont aussi appris le rôle de l’instructeur dans différents domaines. Ce qui fait d’eux des instructeurs potentiels. C’est l’assimilation de l’ensemble de ces programmes de formation qui a permis d’obtenir un résultat de 100 °/° de réussite à l’examen de fin de cycle.

Le commandant de l’ESO a invité les nouveaux chefs de groupe et meneur d’homme de ne jamais oublier cette citation de Sambène Ousmane : ‘’si la vie et le courage des autres dépendent de votre courage vous n’avez pas le droit d’avoir peur’’

Enfin, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé a souligné que ces sous-officiers ont durant 24 mois acquis des connaissances théoriques qu’ils devront mettre en pratiques sur le terrain.

Ces sous-officiers doivent veiller désormais à la discipline et à l’instruction des hommes placés sous leurs ordres, veiller au respect des droits de l’homme sur le terrain pour que leurs missions puissent réussir.  Tous les militaires maliens, du soldat au général, ont  le devoir de se préparer physiquement et moralement au combat et d’accomplir leurs  missions même au péril de leur vie a conclu le général Dembélé.

RCP : les élèves parachutistes découvrent le ciel

115 soldats du Régiment ont fait leur baptême de feu, le 10 juillet pour prendre le nom et l’allure d’un parachutiste. Ces jeunes doivent effectuer une série de saut de 600 mètres de haut pour être confirmer à la tâche.

Composés de 3 groupes, 47 des 115 élèves parachutistes ont commencé le saut le lundi 8 juillet 2019. Le lieutenant Mahamadou Bah a rappelé aux chuteurs les différentes règles à observer pour la sécurité.

Embarqués dans le TZ22T de l’Armée de l’air, es élèves parachutistes ont été largués dans la zone de saut située à quelques centaines de mètres de l’Agence nationale de météorologie.

Le général Kèba Sangaré, chef d’état-major de l’Armée de terre s’est dit très satisfait de la formation de ces élèves parachutistes. Il a rappelé la mission de l’Armée de terre qui est la préparation opérationnelle des troupes. Selon lui, le 33ème régiment des commandos parachutistes constitue l’un des maillons essentiels pour la mise en œuvre des troupes par voix aérienne ou le largage des colis.

Le Chef d’état major de l’Armée de terre a noté que tous les anciens parachutistes vont effectuer leur saut. Car tout parachutiste doit faire 6 sauts de combat dans l’année. Il a remercié l’Armée de l’Air pour sa disponibilité et son professionnalisme pour la réussite cette formation de Brevet.

Génie Militaire : Le grand rendez vous

Le général Diawara dans ses prérogatives offre au Génie militaire un bloc opératoire flambant neuf d’une valeur de 30 millions de franc CFA.  Il comprend trois salles d’hospitalisation et une salle VIP. A la satisfaction des médecins qui y exercent, ce bloc est doté de toutes les commodités répondant aux normes demandées. Ce bloc a été inauguré par le donateur avec à ses côtés les directeurs du Génie et de la santé.

Ensuite les généraux se sont dirigés sur la place d’armes du Génie militaire pour la cérémonie aux grandes couleurs.
Après le drapeau, le chef de corps du 34ème BG le lieutenant-colonel Sidi Lamine Traoré a précisé que la grande couleur permet de faire le point des activités menées durant le semestre et de recadrer l’exécution du programme suivant les directives de la direction. Elle assure surtout la rencontre entre les anciens, les aînés et les cadets du Génie Militaire, accompagnés d’autres compagnons qui participent à la communion des armes.

En outre, le directeur a exhorté l’ensemble de son personnel à redoubler d’effort pour relever les défis auxquels ils font face, tout en félicitant les éléments qui se sont fait distinguer durant le dernier semestre.