Archives for dimanche 22 septembre 2019

La 1ère Région Militaire (Gao) célèbre le 59ème anniversaire du Mali

La célébration du 59ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance s’est déroulée, le 22 septembre 2019 à la Place d’Armes du Camp Firhoun Ag Alinçar de Gao.

C’est dans une ambiance festive que les autorités administratives politiques et coutumières de la région de Gao ont célébré le 59ème anniversaire de l’accession de  notre pays à la souveraineté. La montée des couleurs, le dépôt de gerbe sur la stèle dédiée aux morts, la revue des troupes, et le défilé Civilo-militaire sont entre autres temps fort qui ont marqué les festivités.

Le directeur de cabinet, représentant le gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré a rendu un hommage mérité aux pères de l’indépendance dont le combat et les sacrifices ont permis à notre chère  Patrie de figurer parmi les nations libres et démocratiques.

Le commandant du Secteur 1 de l’opération ‘’DAMBE’’ le colonel Seydou Noumoutié Koné a exprimé sa gratitude aux forces partenaires pour les  immenses efforts qu’elles ne cessent de déployer pour appuyer les FAMa dans lutte contre le terrorisme et l’insécurité au Mali.

Pour le défilé militaire, le ton a été donné par la fanfare suivi des femmes et veuves des militaires, les anciens combattants, de l’Administration pénitentiaire, la Garde Nationale, la Protection Civile, de la Police nationale, de la Gendarmerie, l’Armée de l’Air, l’Armée de Terre et les engins des forces armées et de sécurité.

Tombouctou : la 59ème Région Militaire commémore le 59ème anniversaires de l’indépendance du Mali

Malgré l’insécurité, Tombouctou a célébré le 59ème  anniversaire de la souveraineté nationale et internationale du Mali, le dimanche 22 septembre 2019. Par mesure de sécurité, cette fête s’est déroulée au camp fort Cheick Sidi Bekaye, en présence des autorités administratives, politiques et traditionnelles de la citée de 333 saints.

C’est sous le rythme de la fanfare que le gouverneur Amadou Ag Khoina, accompagné du Commandant de zone, le colonel Boubacar Yassanry Sanogho,   a déposé une gerbe de fleur à  la stèle dédiée aux militaires tombés sur le champ d’honneur. La remise de galons à 21 nouveaux promus et le défilé militaire effectué par les forces armées et de sécurité ont été les temps forts de cette célébration. Les anciens combattants, les veuves des militaires et les  enfants des militaires ont aussi participé à cette journée commémorative.

Pour le gouverneur de la région, Amadou Ag Khoina, le 22 septembre est un grand jour de rappel historique, un jour mémorable pour tous les citoyens maliens. Il place cette journée sous le signe de la paix, de la cohésion sociale et de la citoyenneté.  Il a affirmé que  de l’indépendance à nos jours, le Mali a connu des périodes  difficiles  et depuis 2012, le pays est plongé dans une crise qui interpelle tous les maliens.

Ag Khoina invite à l’unité, à la cohésion sociale et à la lutte pour la paix. Il a remercié Barkhane, la MINUSMA ainsi que les forces armées maliennes pour tous les efforts consentis dans le cadre de la défense du territoire national, la protection des populations et de leurs biens.

Le commandant de zone,  le colonel Boubacar Yassanry SANOGHO a rassuré que l’Armée ne ménagera aucun effort pour la défense de la population et de l’intégrité territoriale

59ème anniversaire du Mali : IBK salue la reconstruction de l’Armée

Dans la mouvance de la célébration du 59ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté, le président de la république, Ibrahim Boubacar Keita s’est adressé à la presse. Occasion pour lui de toucher aux sujets brulants du moment.  

Le président IBK a fait savoir qu’il accorde une confiance totale à l’armée malienne. ‘’ Elle sait combien j’ai souci. Elle sait quelles sont les mesures prises depuis qu’on est là pour la revigorer et la réconforter’’, a précisé le chef suprême des Armées. Selon lui, protéger les hommes et sécuriser leurs parcours sont les missions auxquelles il se dédie quotidiennement avec les chefs militaires.

Le président de la république a aussi déclaré que nous allons disposer très bientôt d’un nouveau bataillon composé uniquement d’engins blindés pour la sauvegarde des hommes. ‘’ C’est un réconfort. Quand ces 36 engins blindés seront déployés, la question des engins explosifs improvisés, aura été résolue’’, a-t-il souligné. IBK a aussi salué le retour des ex-combattants dans l’armée nationale. Ce qui présage selon lui, la reconstruction de l’armée, le mali retrouvé et fraternel.

S’agissant de la révolte des jeunes qui exigent la réhabilitation des routes nationales, le président IBK  juge leur combat légitime. ‘’ Les jeunes qui sont pressés pour les routes veulent que le Mali avance, qu’on aille au travail’’, a-t-il enfin laissé entendre.

59ème anniversaire de l’indépendance du Mali : la tradition respectée

La commémoration de l’accession du Mali à la souveraineté nationale et internationale a eu lieu, le dimanche 22 septembre 2019, à la Place d’Armes de la  3ème Région Militaire (Kati). Cette cérémonie était présidée par le président de la république, Chef de l’Etat, Chef Suprême des Armées, S.E.M. Ibrahim Boubacar Keita.

La cérémonie a commencé par la montée des couleurs. Le Chef d’Etat-major Général des Armées, le général de division Abdoulaye Coulibaly a fait la revue de la troupe pour s’enquérir des dispositions prises par les différents chefs d’éléments.

Le Président IBK a déposé une gerbe de fleur au Monument du Soldat Inconnu, en mémoire aux pères de l’indépendance, aux militaires maliens et étrangers tombés pour la cause du Mali. Le chef suprême des Armées a salué le drapeau avant de procéder à  la revue des troupes. Il s’est ensuite rendu à la tribune d’honneur pour saluer les invités de marques avant de s’installer pour la suite de la cérémonie.

Pendant que la troupe se mettait en place pour le défilé, la fanfare du Prytanée militaire  assurait l’animation. Le défilé militaire, sous les notes de la Fanfare Nationale, était commandé par le lieutenant-colonel Malick Diaw, Chef d’état-major de la 3ème Région militaire.

L’ordre de bataille était le suivant :  le drapeau et sa garde, l’Etat-major interarmes, le Prytanée  militaire, les Anciens Combattants, l’AMA- SNJ, l’Administration Pénitentiaire, la Douane, la Protection de la nature, la Protection Civile, la Police Nationale, la Gendarmerie Nationale, la Compagnie de soutien, le Génie militaire,  la Garde Nationale, l’Armée de l’Air, l’Armée de Terre avec une compagnie du MOC, la FORSAT, une section de l’unité cynophile de la Gendarmerie Nationale suivie de la Direction du Sport Militaire. Des véhicules blindés ont fermé la marche.

Ce défilé s’est déroulé sous les regards admiratifs des populations sorties massivement pour être témoins de ce grand évènement. Tous étaient en communion avec les Forces Armées et de Sécurités.

59ème anniversaire de l’indépendance du Mali : des FAMa médaillées pour leur bravoure, dévouement et exemplarité

L’un des temps forts de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Mali a été la décoration de 10 militaires par le président de la république IBK à la Place d’Armes du 20 Janvier 1961 à Kati. Les médaillés sont un officier supérieur, 2 caporaux, 2 sous-officiers subalternes et 5 sous-officiers supérieurs.

Le commandant Moussa Traoré de l’Armée de l’Air a été décoré de la médaille de sauvetage pour sa bravoure en secourant l’équipage de l’hélicoptère ayant fait un mauvais atterrissage lors des préparatifs du 20 janvier 2019  à Kati. Aussi, le commandant Traoré a éteint les moteurs de l’appareil, dans la fumée, afin d’éviter qu’il ne prenne feu.

Le sergent Adama Diarra de la 321ème CCAS et le maréchal des logis Moussa M. Coulibaly du GSIGN de la Gendarmerie nationale ont reçu la médaille des blessés le premier a été blessé dans une embuscade à Sindi et le second lors d’une patrouille à Sokolo (Ségou).

Le commandant de la Brigade Territoriale de Kati, l’adjudant chef major Moussa Diallo, les adjudants Boubacar Coulibaly du Génie Militaire et Modibo Diallo du 37ème RTE sont les médaillés du Mérite Militaire. Le commandant de Brigade de Kati est l’auteur de la plus grande saisie  de drogue de toute l’histoire du Mali avec 5 tonnes de chanvre indien à Kolondiéba (Sikasso). A cela s’ajoute l’arrestation de trafiquants de drogue et de braqueurs.

L’adjudant Coulibaly du Génie et sa section ont été les premiers à batailler face aux terroristes sur le Pont d’Alatonna lors de la prise de Diabaly (Ségou) en 2013. Et l’adjudant Modibo Diallo s’est fait distingué sur plusieurs théâtres d’opération par sa bravoure en ravitaillant en carburant les hommes dans les zones dangereuses.

Enfin les caporaux Moussa I Keïta, Salif Kanté, l’adjudant Yacouba Kalakodjo du Génie Militaire et l’adjudant chef Alassane Keïta de l’Armée de l’Air ont reçu la Médaille Commémorative de Campagne

Fête de l’indépendance du Mali : le président rend hommage aux pères de l’indépendance

22 septembre 1960 – 22 septembre 2019, le Mali a célébré le dimanche ses 59 ans d’indépendance. La cérémonie a été marquée par le dépôt de gerbe de fleurs au monument de l’indépendance à Bamako, suivi de la prise d’armes à Kati.

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keita est arrivé à la Place de l’Indépendance,  dans la matinée pour donner le coup d’envoi des festivités. Au programme d’abord, l’hymne national suivi très rapidement de la sonnerie aux morts. Ensuite, il y a eu le dépôt de gerbe et les coups de main chaleureux à des pionniers de l’indépendance présents.

Selon le président de la République, le 22 septembre est une date de souveraineté et de dignité retrouvée. « Ici autour du Monument sont alignés les médaillés d’or de l’indépendance. Ils ont mérité de la patrie, d’autres sont  partis. Nous avons le devoir de les honorer chaque année. Par ailleurs notre pays a traversé et traverse des difficultés. Comme toutes les vieilles Nations, ce pays est sur le chemin de sortie de crise », a souligne le président IBK. Il a ensuite rappelé qu’il est très heureux de la bonne conclusion de l’atelier de validation des termes de référence du Dialogue National. Selon lui, cela est un signe de bonheur et de progrès. IBK d’ajouter que quand le Mali se met debout, quand les maliens se mettent ensemble, le pays avance contre vents et marrées, il dit sa dignité, il s’affirme et sa présence s’impose.

Juste après, IBK a pris la direction de Kati, à 15 kilomètres de Bamako pour présider la cérémonie de prise d’armes.