Archives for samedi 9 novembre 2019

Stratégie de lutte contre les groupes terroristes : les FAMa réajustent leur dispositif

Le Chef d’état-major général des Armées, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly, porte à la connaissance de l’opinion nationale que dans un souci de reconsidérer notre posture opérationnelle sur le terrain, les unités isolées vont être regroupées en point d’appui et centres de résistance.

C’est ainsi que les postes d’Anderaboukane et d’Indelimane ont replié sur Ménaka, aujourd’hui 9 novembre 2019. Le poste de Labbezanga a replie sur Ansongo.

Dans ce choix opérationnel, d’autres unités seront également concernées. Cette décision s’inscrit dans l’exécution d’un nouveau concept d’opération qui vise à mieux adapter la stratégie à la menace des terroristes et autres narco trafiquants.

Il n’est nullement question d’abandonner les populations.

Sécurité au centre du pays : les FAMa détruisent une base terroriste a Kouna

Les FAMa ont détruit ce jour 9 novembre 2019 une base terroriste à Kouna. C’était au cours de l’opération TIESABA,  aux environs de  7 heures, près de la mare du village de Kouna. Elle est située dans la localité de Boulkessy (Mopti). Des  motos des terroristes ont été brûlées, un panneau solaire à été récupéré de même qu’un  fût d’essence vide  des bidons de 20 litres d’huile, 3 livres coraniques, des clés de réparation mécanique.

Par contre, aucune trace de présence humaine n’a été constatée.

Terrorisme au centre du pays : les FAMa repoussent une attaque à Konna

Les FAMa ont fait l’objet d’une attaque terroriste à Konna (Mopti), le vendredi 8 novembre 2019 aux environs de 19 heures 45. Les terroristes sont arrivés à motos et ont attaqué le poste de la Gendarmerie. Dès les premiers coups de feu, les éléments de la Garde nationale ont énergiquement riposté. Les terroristes ont pris la fuite. Le  Bilan est de 2 civils tués, 2 blessés dont un gendarme. Un  véhicule de la Gendarmerie a été calciné. Les blessés ont été évacués à l’hôpital Sominè DOLO de Sevaré à minuit.

Du début de l’attaque à minuit, les FAMa ont patrouillé dans la ville de Kona et  ses environs à la recherche desdits terroristes.