2ème Région Militaire : Le Colonel Toumani koné passe le témoin au Colonel Didier Dembélé

Le Colonel Toumani Koné a passé le commandement de la 2ème Région Militaire au Colonel Didier Dembélé le vendredi 02 Août 2019. La passation de commandement, ponctuée d’honneurs militaires, de discours et d’un défilé, a été présidée par le Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, le Général de Brigade Kéba Sangaré en présence de plusieurs autorités militaires et civiles.

« Officiers, sous-officiers, militaires du rang de la 2ème Région Militaire, au  nom du Président de la République, vous reconnaitrez désormais pour chef, le Colonel Didier Dembélé ici présent et vous lui obéirez en tout temps pour ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armes» a annoncé le Général Keba Sangaré. C’est par cette formule réglementaire que le Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre a installé le Colonel Didier Dembélé comme nouveau Commandant de la 2ème Région Militaire.

Ensuite le Colonel Toumani Koné, le Commandant de la 2ème Région Militaire sortant a remis le drapeau de commandement au Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre qui à son tour l’a remis au nouveau Commandant de la 2ème Région Militaire, le Colonel Didier Dembélé. Cette prise du drapeau confirme la remise du commandement de la 2ème Région Militaire au nouveau chef.

Le Colonel Toumani Koné a exprimé aux FAMa de ladite région Militaire sa reconnaissance pour leur loyauté, leur courage, leur sens du devoir et leur disponibilité pendant son temps de commandement. Il les a invités à s’investir aux côtés du nouveau Commandant de la 2ème Région Militaire pour défendre l’intégrité du territoire national.

Le Colonel Didier Dembélé s’est fixé comme objectif la communion des forces et la détermination dans l’action. Il a aussi déclaré que la 2ème Région Militaire est au centre de turpitudes multiformes et imprévisibles qui soumettent les unités organiques à des pressions croissantes pour le bien être des populations, la continuité de l’Etat et la participation au développent socio-économique du pays. Selon lui la lutte contre le terrorisme sera menée avec dextérité et sans réserve avec toutes les forces militaires et paramilitaires bénéficiant le soutien des autorités administratives, des populations locales ainsi que des partenaires internationaux.

Share this: