Boulkessy : des terroristes neutralisés et le ratissage continu

A la suite de l’attaque simultanée des positions FAMa de Boulkessi et Mondoro le 30 septembre 2019, une conférence de presse a été dirigée par le chef d’état-major général adjoint des Armées au PCIAT centre le vendredi 4 octobre 2019. Dans la continuité des actions de communication, un second exercice du genre a suivi le vendredi  18 octobre 2019 au PCIAT centre. Il s’agit d’apporter des éclairages et des précisions sur la mise à jour des actions en cours.

L’évolution de la situation et les actions entreprises ont permis la neutralisation de quatre terroristes, la confirmation de la présence  de femmes au sein des GAT, la rectification à la baisse des bilans du côté FAMa.

Ainsi le bilan de l’attaque de Mondoro n’a pas évolué il reste inchangé. A Mondoro il  s’agit de deux civils tués et des pertes en matériels au niveau des FAMa.

Par contre il y a évolution de la situation de Boulkessi.

L’opération RENOU BRAVO-MIKE se poursuit depuis la reconquête du Fort 11. Les frappes aériennes ont permis de neutraliser des terroristes. La reprise de l’initiative se renforce. La consolidation de l’emprise continue avec le soutien des partenaires et un engagement très accru de la Force Barkhane auprès des FAMa.

Le mardi 16 octobre 2019, les FAMa ont été prises à partie par des assaillants dans le village de Boulkessi suite à une patrouille de reconnaissance. Le bilan de cette opération est de quatre terroristes neutralisés, un blessé. Il a pu être établi des preuves de la participation de femmes aux côtés de l’ennemi. Il faut se féliciter de ce que côté FAMa, il n’y a rien à signaler.

La présence et la participation de femmes aux côtés de l’ennemi, pendant les combattants du 30 septembre 2019, sont donc maintenant confirmées.

La recherche de l’ennemi se poursuit.

Pareillement à l’opération RENOU BRAVO-MIKE, une autre opération (ELEPHANT) a été déclenchée le 7 octobre 2019. Elle a pour objectifs la recherche et la destruction de refuges ennemis. Elle se poursuit avec plus d’une vingtaine de sorties et frappes aériennes. Déjà le résultat se présent ainsi qu’il suit :

– Côté ennemi : une cinquantaine d’ennemis neutralisés, une trentaine de blessés, des matériels détruits, un important plot logistique de 35 fûts de carburant détruit.

– Côté ami : 38 morts, 36 rescapés dont 17 blessés évacués (13 sur Bamako et 04 à Sevaré), 2 rescapés retrouvés au Burkina Faso et acheminés à Bamako le 15 octobre 2019. – 18 éléments (14 parachutistes et 4 gendarmes) – qui étaient présents à Mondoro et à Dinangourou à partir d’où ils devaient rejoindre Boulkessi ont tous rejoint leur famille.

A la lumière de ce qui précède, le bilan des portés disparus baisse à 27.

En conclusion, les actions planifiées se poursuivent avec une meilleure évaluation du bilan et plus de précision par rapport aux effets produits sur l’ennemi. Les actions de recherches continuent pour retrouver les rescapés.

Toutes ces informations font l’objet d’un point de presse animé par le poste de Commandement Interarmées de Théâtre (PCIAT) CENTRE.

Tentative de vol d’armes à la DMHTA : le stratagème déjoué

Le samedi 12 octobre 2019, un caporal, chef de poste adjoint à la DMHTA, a tenté de de voler des armes. Mais grâce à la vigilance des autres hommes de garde, ce coup a pu être déjoué. L’intéressé avait pu enlever 95 PM de type ZASTAVA et 8 FSA pour les placer dans son véhicule juste avant qu’il ne soit découvert.

Malheureusement il a pu s’enfuir mais il a laissé sur place son véhicule avec lesdites armes au nombre de 103. Les enquêtes sont en cours.

LE CEM–AT AU CHEVET DES BLESSES DE GUERRE

Le chef d’état-major de l’Armée de Terre (CEM- AT), le général de brigade Kéba Sangaré  a rendu visite aux blessés de guerre, le vendredi 18 octobre 2019, à la polyclinique des armées et au Centre Hospitalier  Universitaire Boubacar Siby Sall de Kati (CHU BS).

L’objectif était de s’enquérir  de l’état de santé des blessés et  savoir quels sont les soucis capitaux. Accompagné d’une forte délégation, le général Sangaré a souhaité prompt rétablissement aux 33 blessés de guerre. Il a également donné des packs composés de thés, du sucre et du lait à chacun des blessés. Le chef d’état-major a profité de l’occasion pour promouvoir le  soldat de 2ème classe Sidy Yaya Tangara à l’emploi de 1ère classe à titre exceptionnel. Il a aussi remercié et encouragé le directeur de la polyclinique, le colonel Hamidou Samaké.

Le directeur de la polyclinique des armées, le colonel Hamidou Samaké a declaré que cette visite est salutaire car, elle rassure les blessés. Il a également souligné que ces malades sont entièrement pris en charge par l’Etat.

Selon le chef d’état-major de l’armée de terre, le général de brigade Kéba Sangaré, rendre visite à son compagnon d’arme blessé  est un devoir pour tout militaire. Il a affirmé que ça fait partie du règlement militaire, avant d’ajouter que c’est un acte de cohésion et de solidarité.

FAMa et Barkhane soutiennent l’éducation préscolaire au camp fort Cheick sidi bekaye de Tombouctou.

Les capacités d’accueil du jardin d’enfants du camp militaire de Tombouctou ont été améliorées. Le commandement militaire a offert, mercredi 16 octobre 2019, aux institutrices 15 tables bancs, 6 tables rondes, 30 chaises et un hangar flambant neuf. L’objectif est de permettre aux enfants d’étudier dans des meilleures conditions, de développer les capacités d’accueil mais aussi de permettre aux enfants d’avoir un espace de distraction. Cette donation est le fruit de la coopération FAMa -Barkhane.

Le représentant du commandant de zone, le commandant Lassine Samaké a remercié la force barkhane pour son soutien au renforcement de l’éducation des enfants du camp. Il a souligné que le développement d’un pays  passe par  l’éducation des enfants.

Coopération : l’Ambassadeur d’Égypte au Mali reçu par le MDAC

 

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants a reçu en audience le 15 octobre 2019 l’Ambassadeur de la République d’Égypte au Mali.

Le Dr Karim Elsadat était porteur d’un message du ministre égyptien de la Défense à son homologue du Mali. Le diplomate égyptien  a aussi présenté ses condoléances, celles du Ministre égyptien de la défense ainsi que celles du Peuple frère d’Égypte au ministre de la Défense et des Anciens Combattants pour nos soldats tombés en martyr sur le champ d’honneur.

Par ailleurs les deux personnalités ont échangé sur les liens de coopération bilatérale entre nos deux pays. Elles ont souligné la volonté de nos deux Chefs d’État à  consolider cette relation.

Lutte anti terrorisme : les FAMa neutralisent des GAT à Boulkessy

Le mercredi 16 octobre 2019, les FAMa ont mené une patrouille à Boulkessy. Au cours de cette opération, il y a eu accrochage avec un groupe terroriste. Les FAMa ont neutralisé quatre  éléments des Groupes Armés Terroristes au lieu de deux comme nous l’annoncions précédemment.

Les ratissages continuent toujours.

Lutte anti terrorisme : les FAMa neutralisent des GAT à Boulkessy

Les FAMa ont neutralisé deux éléments des Groupes Armés  Terroriste (GAT), ce mercredi 16 octobre 2019 à Boulkessy.

Action civilo-militaire : Le Contingent militaire espagnol de l’EUTM contribue au développement de l’éducation de base à Tantea-coro

Le Contingent militaire espagnol au Mali a offert 3 salles de classe équipées aux habitants du village de Tantea-coro. Ce village est situé à quelques Km de Koulikoro.  L’inauguration de cette école a eu lieu, le mardi 15 octobre 2019. Elle porte désormais  le nom de l’ancien chef du village de la localité Danzeni Traoré.

Avec cette réalisation, les donateurs entendent contribuer à améliorer les conditions éducatives des enfants de cette localité.

Selon le représentant du contingent militaire espagnol, le Lieutenant-colonel Alfaro,  la réalisation de ce type de projet de soutien à la population  permet de réaffirmer l’engagement du contingent avec le peuple malien. « Nous serons toujours aux côtés du Mali en  respectant fidèlement nos engagements dans la mission EUTM-Mali et nous allons toujours aider ses populations  autant que possible», a-t-il ajouté.

Fin des CAT-1 et CAT-2 de l’Arme Blindée Cavalerie

Les formations classiques des Certificats d’Aptitudes Techniques N°1 et N°2 (CAT-1 et CAT-2) de l’Arme Blindée de  Cavalerie ont pris fin, le lundi 14 octobre 2019, au Centre d’Instruction de Tiby (San). C’était en présence du Commandant de zone adjoint de Ségou, le lieutenant-colonel Abdoul Karim Daou et plusieurs chefs coutumiers et religieux.

Pendant 6 mois, les stagiaires ont appris 3 modules et 5 domaines d’instruction dont la formation militaire générale, la formation opérationnelle, l’histoire militaire, la tradition et la connaissance spécifique d’actualité.

Au total, 126 stagiaires dont 2 personnels féminins ont suivi le CAT-1 et 134 stagiaires dont 12 personnels féminins ont pris part au  CAT-2.

Le Directeur du centre, le capitaine Amadou Touré, a félicité les stagiaires pour leurs bravoures. Il a aussi signalé que durant ces formations, les stagiaires ont accepté toutes les conditions et rigueurs imposées. Il a souligné que ces formations permettront aux stagiaires du CAT-2  de changer de catégorie et ceux du CAT-1 de faire partie des gradés.

Le lieutenant-colonel Abdoul Karim Daou a invité les stagiaires à plus d’abnégation et à faire bon usage des connaissances acquises.

Pillage de la MINUSMA à Sévaré : les FAMa au secours pour récupérer des matériels volés

Le samedi 12 octobre 2019, la MINUSMA a fait l’objet de pillages à Sévaré par des individus.

Les FAMa ont aidé à récupérer certains matériels sur des enfants. Ces matériels récupérés ont été embarqués dans certains véhicules et camions FAMa mobilisés par le commandement FAMa de Sevaré. Lesdits matériels ont ensuite été transmis à la MINUSMA. Les responsables de la MINUSMA peuvent en attester. Le commandant de la Région militaire l’a aussi clairement expliqué sur les antennes de l’ORTM.

Toute autre interprétation relève d’une mauvaise foi manifeste.

DIRPA

 

Lutte contre le terrorisme au centre Le Premier Ministre rend visite au PCIAT 6ème Région Militaire à Sévaré

Suite à l’attaque terroriste de Boulkessy et de Mondoro, le Premier Ministre s’est rendu au centre du pays. Dans l’après-midi du lundi 10 octobre 2019, le Dr Boubou Cissé s’est rendu au PCIAT Centre pour mieux comprendre la situation de Boulkessi et de Mondoro. Il voulait aussi avoir des réponses aux nombreuses questions que les Maliens se posent à propos de la situation sécuritaire en général et de celle du centre du pays en particulier. Le PM était accompagné par le ministre de la Cohésion Sociale, de la Paix et de la Réconciliation Nationale, Lassine BOUARE et le Gouverneur de la Région de Mopti, le Général de Brigade Abdoulaye CISSE.

Etaient présents du côté de la hiérarchie militaire, le chef d’état-major général adjoint des armées, le Général de Brigade Abdrahamane BABY, le COMTHEATRE du PCIAT Centre, le Colonel Major Oumar DIARRA, et les officiers du PCIAT.

Au PCIAT centre, le premier ministre a assisté à une présentation sur la situation sécuritaire consécutivement à la l’attaque terroriste le 30 septembre 2019 contre le poste FAMa de Mondoro et une compagnie FAMa du bataillon malien du G5 Sahel à Boulkessy.

Auparavant le PM a rendu une visite de courtoisie aux autorités coutumières de la ville de Mopti, au  Gouverneur de la région, aux blessés à l’hôpital et à l’infirmerie de Garnison.  Il a aussi déjeuné avec la troupe devant le PC du secteur 4.

Le chef d’état-major général adjoint des armées, le Général de Brigade Abdrahamane BABY, a apporté des explications à certaines interrogations du PM et celles de certains membres de sa délégation.

Le premier ministre a demandé à la hiérarchie militaire de prendre à bras le corps la lutte contre les terroristes qui entravent toutes les activités économiques du pays.

Les stagiaires des CAT-1 et CAT-2 Transmissions achèvent leur formation

Les formations classiques des Certificats  d’Aptitudes Techniques N°1 et N°2 (CAT-1 et CAT-2) de la Transmissions ont pris fin, le vendredi 11 octobre 2019 au centre d’instruction des transmissions de Kati. C’était sous la présidence du Directeur des transmissions et des télécommunications des armées, le général de brigade Moussa Traoré.

Ces formations se sont déroulées pendant 6 mois en deux parties. La première partie était consacrée à la formation militaire  générale et la seconde à la formation technique  spécifique des transmissions (opérateur radio). Au total, 53 stagiaires dont 7 personnels féminins ont suivi le CAT-1 et 105 stagiaires dont 21 personnels féminins pour le CAT-2.

Le directeur du centre,  le Capitaine Fatogoma Bengaly a félicité les stagiaires pour les brillants résultats obtenus, leurs bravoures et leurs engagements. Il a aussi adressé ses vives félicitations aux élèves sergents Joseph Coulibaly et Djan Diakité, qui ont reçu des lettres de félicitations du commandement du PCIAT Centre.

Le Directeur des transmissions et de télécommunications des armées, Le Général de Brigade Moussa Traoré a félicité les éléments qui étaient déployés sur le théâtre d’opérations. Il a aussi invité les stagiaires à faire bon usage des connaissances et aptitudes acquises durant ces formations.

Le 55ème anniversaire du génie militaire célébré sous le signe de la solidarité

Dans le cadre de la célébration de la journée du sapeur, le 34ème bataillon du Génie militaire a organisé un cross-country, le vendredi 11 octobre 2019. Les festivités de cette journée parrainée par l’ancien directeur du Génie, le général de division Mamadou L Ballo ont eu lieu à la place d’armes du 34ème bataillon du Génie Militaire. Plus de 500 militaires ont pris part à ce cross.

Placée sous le signe de la solidarité, cette journée marque le 55ème anniversaire de la création de la 1ère compagnie du génie militaire. Des autorités militaires, communales et plusieurs autres invités étaient présents.

Cette cérémonie pleine de signification interpelle plus d’un pour le renforcement des capacités, la cohésion au sein du corps et le  rapprochement des FAMa aux populations. Pour le directeur du Génie militaire, le général  de brigade, Boubacar Diallo, c’est une journée de mémoire collective. Il a souligné que tous les sapeurs ont répondu présent. Le général de brigade Boubacar Diallo souhaite enfin que cette célébration de la journée du 12 octobre soit pérenne.

Les coureurs étaient repartis en 2 groupes (dames et hommes). Le premier a parcouru 8 km et le second 4 Km. Concernant la longue distance (hommes), le soldat de 2e Cl Djibril Sanogo est arrivé à la tête, suivi du soldat de 1ere  Classe Hamidou Diarra et du 2e Classe Zebary dit Nouhoum Sangaré. Pour les dames, le soldat de 2e Classe Abibatou Bamba a été le vainqueur. Les soldats de 2e Classe Ramata Toé et Korotoumou Diarra sont arrivés respectivement 2e et 3e de ce cross. Une plantation d’arbre au bosquet des Anciens du Génie Militaire a également eu lieu dans le cadre de ce 55e anniversaire de la journée du Sapeur.