Opération Dembé : le mérite à la tâche

303 militaires, tous grades confondus, ont reçu la médaille commémorative de campagne des mains du Colonel Daoud Aly Mohammedine pour leur engagement exemplaire et remarquable sur le terrain. Parmi les médaillés, il y a 145 combattants du 33ème Régiment des Commandos Parachutistes (RCP) de Djicoroni-Para, 55 du 35ème régiment blindé de Kati, 73 du 32ème régiment motorisé de Kati, 26 du 36ème régiment d’Artillerie de Kati et  4 de la Direction Centrale des Services de Santé des Armées. Ces combattants étaient déployés dans les localités de Nara, de Gao, d’Alatona, de Boulkessy, Niafounké et Léré. La cérémonie de remise de ces médailles aux renforts descendants de l’opération DEMBE s’est tenue le 5 juillet 2018 à la place d’Armes du Camp Soundiata Keïta de Kati. Le Colonel Daoud Aly Mohammedine, commandant de la 3ème région militaire, a félicité au nom du Président de la République, de la hiérarchie militaire ces bénéficiaires  pour la mission accomplie dans la lutte contre le terrorisme, la protection des personnes et de leurs biens.

Merci à nos amis !

A nos braves frères, sœurs, amis, parents et sympathisants toute notre reconnaissance. Vous n’imaginez pas combien au quotidien vous nous donnez la force et le courage pour porter ce lourd fardeau de la défense d’un pays exposé et en proie à toutes formes et toutes sortes de pressions externes comme internes.

Oui les ennemis de la paix menacent la stabilité et la cohésion nationale malienne. Votre foi en votre armée nationale constitue un bon viatique, un réconfort pour les FAMa.

Merci donc à nos amis qui nous accompagnent et nous soutiennent face à cette adversité. La défense du pays est un devoir citoyen. Merci à vous qui nous aidez avec vos encouragements à supporter des allégations ou à grimper monts et grottes, à humer les vents de sable chaud et fumant, à dompter les vagues et flots et à patauger dans les marécages. Merci à vous qui nous accompagnez pour protéger, sécuriser et défendre le Mali et les tous les Maliens face à ces adversités.

Ensemble, dénonçons et combattons les poses de mines, les assassinats et enlèvements ciblés, la haine, la division et autres kamikazes.

Vous nous donnez espoir et le goût du métier. Votre présence à tout instant sur notre site nous galvanise en notre nom. L’uniforme est votre mouchoir de sang. Mourir pour le Mali est notre devise. Un sacerdoce.

Notre engagement : traquer les ennemis et les empêcher de vous nuire. Les bons esprits se convainquent. Nos opérations participent du bonheur du Mali et des Maliens, quels qu’ils soient et d’où ils viennent.

Parfois critiquées, attaquées, meurtries, trahies et méprisées les FAMa se glorifient du soutien des populations éprises de paix dans les villages et les hameaux.

Oui merci pour votre soutien et votre appui inconditionnels. Les FAMa résisteront quoi qu’advienne pour préserver la vie des innocents. Les partenaires sont en cela à leurs côtés. Merci à nos amis.

Vive le Mali !

Tombouctou : Vigipirate

Le commandant du secteur N° 3, le Colonel Abass Dembélé et des commandants  secteurs Ouest de la MINUSMA ont visité, le lundi 2 juillet 2018, les check-points FAMa aux entrées de la ville de Tombouctou.

Cette visite de terrain s’inscrit dans le cadre de suivi et de l’état d’avancement des travaux.

Ces travaux sont financés par UN TRUST FUND MINUSMA. Les trois 1ers  check-points sur la route d’Araoune, de Goundam et du Quartier ATT Bougou sont en exécution.Le commandant en chef du secteur ouest, le Général Stefan Andersson a souligné que cette coopération bilatérale est un moyen d’appui aux uns et aux autres.

« Nous avons vu à plusieurs reprises des exemples où des unités FAMa ont, d’une manière soutenue donné de l’appui à nos unités » a-t-il ajouté.

Il a ensuite affirmé qu’Il est important d’établir ces check-points pour éviter d’autres attaques éventuelles. C’est pour cette raison qu’Il est important pour lui de visiter et de voir comment les travaux se déroulent.

Le Général Stefan Andersson a rappelé que l’entreprise doit respecter le délai.

Le Colonel Abass Dembélé a remercié le Général Stefan Andersson pour sa visite et il a également souhaité que cette coopération bilatérale se pérenniser.

DIRPA : des Journalistes intègrent la gestion de crise

Une vingtaine de journalistes de la DIRPA vont en 4 jours être outillés sur plusieurs thèmes qui sont, entre autres, la gestion des crises, la relation avec les médias et les médias en période de crise.

Cette session de formation sur la communication de crise se tient depuis le lundi 2 juillet 2018, à la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA). Elle est initiée par la Direction qui entend renforcer la capacité de ses journalistes dans plusieurs domaines.

Journée Mondiale Olympique : cohésion Armée-Nation

Le 23 juin est la Journée Olympique Mondiale. Pour commémorer cette journée, le Comité National Olympique du Mali (CNOSM) a organisé, le 30 juin 2018, sur le Boulevard de l’Indépendance une course à pied populaire, une course cycliste, une course handisport tricycle ainsi que des démonstrations d’arts martiaux. Les fédérations, les associations des différentes disciplines sportives et une compagnie de la Direction du Sport Militaire ont pris part à cet évènement.

La course populaire s’est déroulée sur une distance de 4 km. Chez les hommes, Bougouna sanogo de l’Union Sportive des Forces Armées et de Sécurité (USFAS) a remporté les premier prix, suivi de Mohamed Diarra du CDAM.  Hamidou de l’USFAS a remporté le troisième prix. Le quatrième prix est revenu à Kassim  Sangaré du Réal et Hamidou  Koita de la Police a été le cinquième de la course populaire.

De côté des dames, les championnes sont  Adjara Diarra de l’USFAS. Elle est suivie par Coumba  Coulibaly du Stade. Biba Sidibé de la Police est la troisième. La quatrième place est revenue à Mariam Sangaré du DAC. Marie Poudjougou de L’USFAS occupe la cinquième place du classement.

Dans la catégorie senior, le champion 2017 du Mali en cyclisme, Yaya Diallo a remporté le premier prix, suivi de  Moussa Togola. Brahima  Diarra est le Troisième. Ils ont fait 10 tours du boulevard de l’indépendance.  Chez les juniors, Adama Mariko a été le premier. Il est suivi par Ismaïlia Ballo. La troisième place est revenue à Minkoro  Bakayoko. Du côté des dames, Maimouna Bakayoko est la première. Elle est secondée par Aminata Diallo. Aichata Diallo occupe la troisième. Ils ont effectué un tour du boulevard.

Dans la course mixte handisport tricycle, 2 tours a permis à Karaba Diarra a décroché le premier prix. Alou Konaté est deuxième. La troisième place est occupée par Koké Traoré. Les championnes sont Mariam Coulibaly (première), Alima Traoré (deuxième) et Coumba Traoré ferme le podium.Selon Mme Sangaré Ami Keïta, première vice-présidente du CNOSM, il y a une relation de confiance et de bonne collaboration entre la Direction du Sport Militaire, les Forces de Sécurité et le Comité National Olympique du Mali.

Grandes Couleurs : Bapho respecte la tradition

A l’instar du 34ème  Bataillon du Génie Militaire à Bamako, le 26ème s’est brillé à Bapho sous la direction du commandant Mohamed Kaba, le jeudi 28 juin 2018.  C’était à l’occasion de la cérémonie de grandes couleurs couplées avec le repas de corps sur la place d’Armes du 26ème Bataillon du Génie Militaire.

L’évènement était placé sous la présidence du Commandant de la 2ème Région Militaire, le Colonel Oumar Diawara. Elle s’inscrit dans le cadre du renforcement et de la consolidation de l’esprit de corps au sein du 26ème Bataillon du Génie Militaire. Le bilan de ce semestre est satisfaisant et s’est étendu notamment sur des séances d’ISTC au profit des hommes, des séances de tir au PM, d’une marche de 15km et ainsi que l’instruction sur les nouvelles armes collectives qui ont été données au Génie Militaire. Le commandant Kaba a déclaré qu’une section de Sapeur a récemment suivi à Ségou, une formation de l’EUTM module fouille Opération Elémentaire avant d’ajouter que 4 éléments ont été formés en EOD-3 par l’UNMAS et 2 autres éléments sont à Koulikoro pour la TOT organisé par l’EUTM.

Le Commandant Kaba a rappelé que l’un des enjeux majeurs de la lutte contre le terrorisme est la population civile, source précieuse d’information. Pour cela, il a invité ses hommes à gagner le cœur et l’esprit de cette population afin de multiplier la chance de victoire. Auparavant une minute de silence a été observé en la mémoire de tous les militaires tombés sur le champ d’honneur.

Un défilé militaire et un pot ont mis fin à la cérémonie.

Coopération : Franck Copel le ‘’ Super Toubabou Garde BLANC ’’ de la Garde nationale s’en va !

Le lieutenant-Colonel Franck Copel, surnommé le ‘’ Super Toubabou Garde BLANC ’’ a été le  chef du projet ‘’Appui à la Garde nationale du Mali’’ du 29 juin 2015 au 29 juin 2018.

Il a appuyé la Garde à travers la fourniture de matériels bureautiques, le financement des formations (administration, migration des données en ressources humaines, électricité auto, mécanique auto, entrainement sportif et le perfectionnement à la nation), la rénovation des ateliers et l’achat de 7 groupes électrogènes mobiles. Il a contribué à la mise en place d’un partenariat entre le Royaume du Danemark et la  Garde nationale du Mali. La Garde aujourd’hui dispose de 6 unités méharistes au nom de la coopération.

 

Très ému, M. Franck Copel a déclaré : « c’est un jour particulier pour moi, je quitte le Mali et l’armée. Je suis fier d’avoir servi  dans la Garde nationale du Mali. J’ai accepté de porter l’uniforme de la Garde, elle est la preuve, le symbole de mon amour pour l’armée et ce corps en particulier ».

Le  lieutenant-colonel David Poplineau succède  au lieutenant-colonel Franck Copel  au sein de la  Garde Nationale du Mali. M. David Poplineau a reçu les insignes de la Garde (les maquerons, le béret des gardes, l’écusson de la garde…)

Des échanges de cadeaux et un cocktail ont mis fin à la cérémonie.

Le 333° Régiment des Commando-parachutistes accompagne ses « pelotonistes »

Dans le souci de mieux suivre ses élèves caporaux et sergents, le Chef de corps du 333° Régiment des Commandos Parachutistes, le lieutenant-colonel Moussa Ongoïba, n’a pas hésité à mettre les petits plats dans les grands. Fier de ces centaines d’élèves, il a offert à tout le régiment un repas de corps, et des kits aux partants pour les galvaniser dans l’apprentissage. Il s’agit de ceux qui ont reçus aux tests du CAT1 et CAT2. Pour donner une solennité de cette cérémonie, le commandant de zone de Kati, le colonel Daoud Aly Mohammedine, s’y est rendu.  Ils ont ensemble donné des conseils et des encouragements aux jeunes soldats pour le bien de notre armée.

Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro : la 39ème promotion de l’Ecole Militaire Inter Armes baptisée feu Général de Division Kafougouna Koné

La cérémonie de sortie de la 39éme promotion de l’Ecole Militaire Interarmes de Koulikoro a eu lieu, le vendredi 29 juin 2018, sur la place d’armes du Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy.Placée sous la haute présidence de son excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Chef Suprême des Armées, cette promotion est constituée de 78 Officiers venant du Mali, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire et du Togo. Cet effectif est composé de 54 Officiers dont 2 femmes ayant suivi le cycle ordinaire durant 3 ans et 24 Officiers du cycle spécial durant 9 mois de formation.

Le sous-lieutenant Aly Konaté est le major de la promotion avec une moyenne de 17,25 sur 20. Ces officiers après avoir reçu de la part de leurs parrains, leurs sabres et épaulettes ont prêté serment devant la Chef Suprême des Armées.

La 39ème promotion porte le nom de feu le Général de division Kafougouna Koné, un officier émérite au parcours exceptionnel. Ex Chef d’Etat-major Général des Armées, il est né vers 1944 à Fourou (Sikasso), titulaire d’un Brevet de Technicien section géomètre au Lycée Technique de Bamako en 1966, il est incorporé dans l’armée comme engagé volontaire le 01-11-1966 pour trois ans puis affecté à la 5ème CCA de Kati pour compter du 01-06-1967.

Tombouctou : 124 partent pour les CAT1et 2

Le Commandant du Secteur N°5, le Colonel Abass Dembélé, félicite les soldats retenus pour les formations d’aptitudes de base. Avant de les mettre en route pour les centres de formations, il leur prodigue des conseils sur le bon comportement du militaire. La discipline étant l’oxygène de toutes les armées, le colonel Abass leur demande d’en respirer en plein poumons pour éviter des surprises. Le 28 juin 2018 sur la place d’armes du Camp fort Sidi Bekaye de Tombouctou, 124 dont 57 élèves caporaux et 67 élèves Sergents ont été accompagnés par leurs frères d’armes pour marquer la cohésion au sein de notre armée. Une initiative du com-secteur 5.

Génie Militaire : le 34ème bataillon fidèle à sa tradition

La traditionnelle cérémonie semestrielle de montée aux couleurs du 34ème bataillon du Génie Militaire a eu lieu, ce jeudi 28 juin 2018, sur la place d’armes. Les autorités civiles et militaires étaient présentes pour donner de l’engouement à cette tradition. A ce grand rendez-vous le chef de corps a tenu avoir tous les anciens du GM et même d’autres armes.

Selon le Chef de corps du 34ème bataillon du Génie Militaire, le lieutenant-colonel Sidi Lamine Traoré, cette cérémonie dénommée « Grande Couleur » s’inscrit dans la logique du renforcement et de la consolidation de l’esprit de corps de ce bataillon. Pour rehausser plus haut le flambeau du Génie, la Grande Couleur est l’opportunité donnée aux uns et aux autres d’être évalué et de faire le bilan annuel de toutes les activités menées. Il a indiqué que ce semestre a été marqué par l’instruction sur la destruction et la neutralisation des Engins Explosifs Improvisés, la formation sur les techniques de Fouilles Opérationnelles Complémentaires (FOC) et les travaux d’embellissement.

Le Lieutenant-Colonel Sidi Lamine Traoré a affirmé la mise en place dans ses locaux du nouveau contingent 2017, qui est en train de faire la spécialisation du Sapeur. Un groupe composé d’officiers, de sous-officiers et de militaires de rangs est actuellement en formation au Bénin pour le niveau EOD 3 et l’inspectorat. Il a par ailleurs remercié les partenaires internationaux pour leur appui notamment le Service anti-mines des Nations Unies(UNMAS) à travers la formation d’une section du Génie Militaire. Cette section a suivi pendant un mois, une formation sur la fouille opérationnelle complémentaire et recevra aujourd’hui son attestation.

Le Chef de Corps a souligné les multiples engagements du Génie dans l’opération DAMBE, le curage des caniveaux, la formation en informatique des nouvelles recrues et à la réalisation des blocs de béton pour palier l’insécurité au niveau de l’Etat-major général des Armées et de l’ambassade de France. Il a par ailleurs demandé aux autorités l’amélioration des conditions de visites et d’analyses médicales par l’AMO.Le représentant du programme UNMAS-Mali, M. Jean Guy Lavoy a réitéré son soutien en notre pays tout en espérant que le Mali pourra un jour palier les défis sécuritaires qui lui sont assignés. L’appropriation, l’autonomisation et le renforcement des capacités sont autant de principes guidant l’action de l’UNMAS aux côtés du Mali a-t-il martelé.Selon Jean Guy Lavoy, cette nouvelle section, fruit de l’excellente collaboration et surtout de synergie d’action entre l’UNMAS et l’EUTM, aura pour tâche de sécuriser les itinéraires des soldats sur le terrain. Il a afin exhorté les bénéficiaires de cette formation à faire preuve de sagesse et de dévouement sur le terrain.

La cérémonie a pris fin par une remise d’attestation aux plus méritants ainsi qu’aux autres stagiaires. La fête a naturellement pris fin par la cadence militaire.

Le soutien de taille du PC Avancé au 21e régiment mixte et à la  213e Compagnie d’Infanterie Motorisée (CIM) de Ségou

D’un coût total de 800.000 F CFA, le chef du commandement avancé, le Général de Brigade Abdoulaye Coulibaly, a rendu vivable l’ancien bâtiment abritant le 21ème Régiment Mixte et la 213ème CIM. Cette réalisation entre dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des FAMa. Il s’agit du renforcement des portes métalliques double-battants et de huit fenêtres métalliques double-battants. Une initiative pour donner une garantie sécuritaire aux hommes qui y travaillent.

Cette rénovation, au-delà de son caractère d’assistance sociale, s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités des FAMa.

Gossi reçoit le commandant du secteur I

La situation sécuritaire dans le Gourma entre les mains du colonel Yacouba Sanogo se porte bien. Sur le qui-vive le Colonel ne ménage aucun effort pour contrôler les zones sous son commandement. En effet, dans le souci de lutter efficacement contre l’insécurité grandissante et le terrorisme dans le Gourma, la hiérarchie militaire malienne en synergie avec la force Barkhane avait lancé, le 10 juin 2018, une opération dénommée ‘’ Bani Fonda ‘’. Pour constater de visu le bon déroulement de cette opération, le commandant de la RM-1, le Colonel Yacouba Sanogo a effectué, le dimanche 24 juin 2018, une visite de terrain à Gossi.Une visite qui lui a permis non seulement de rencontrer la troupe, mais également de mener une action civilo-militaire.