COOPERATION : le commandant de la force Barkhane rend visite au CEMGA

Le commandant de la Force Barkhane a rendu visite le mercredi 28 août 2019 au Chef d’état-major général des armées du Mali.

Cette visite du Général de Division Pascal Facon au Général de Division Abdoulaye Coulibaly a eu lieu dans la salle de conférence de l’Etat-major général des Armées. Si rien n’a filtré, cette rencontre s’inscrit en droite ligne du renforcement de la coopération entre les deux armées malienne et française. L’on peut comprendre aisément qu’elle participe d’un examen de la mise en œuvre de certains aspects de la coopération militaire, convenus à Paris en juillet 2019, entre le ministre malien de la défense, le général Ibrahim Dahirou Dembélé et son homologue français, Mme Florence Parly.

En compagnie des FAMa, Barkhane participe à la traque des terroristes, notamment dans le Gourma.

Le général Pascal Facon a pris le commandement de la Force Barkhane en juillet 2019.

COOPERATION MALI-USA : l’honorable Jimmy Panetta reçu en audience par le MDAC

Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le général de division Ibrahim Dahirou Dembélé, a reçu en audience, le mardi 27 août 2019, dans son département, le représentant du Congrès américain (D-CA), l’honorable Jimmy Panetta.

Etaient présents à cette rencontre le Chef d’Etat-major général des Armées, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly, le chef de Cabinet du ministre de la défense, l’inspecteur Général des Armées et Services.

Les échanges ont essentiellement porté, entre autres, sur la situation sécuritaire du Mali et dans le Sahel et la promotion de la coopération qui existe entre le Mali et les USA.

Selon le représentant du congrès des Etats-Unis pour qu’il y ait des progrès il doit y avoir la sécurité d’abord. Il a affirmé qu’ils vont poursuivre ces discussions, à leur retour aux Etats-Unis, sur l’avenir des relations entre les USA et le Mali. Le ministre de la défense et des anciens combattants a été remercié par l’hôte du jour pour l’accueil qui lui a été réservé.

Terrorisme : une attaque complexe contre les FAMa au centre

Ce jour 27 aout 2019 aux environs de 12 heures, les FAMa ont été l’objet d’une attaque complexe. L’attaque a été précédée d’une explosion EEI entre Douentza et Hombori. C’était contre la relève montante de Boulkessy, à 3 km environ après avoir dépassé Boussouma situé à 40 km au Nord-est de Douentza.
Au cours de cette opérations, les FAMa déplorent 3 morts, 7 blessés et 1 véhicule endommagé. Les assaillants ont abandonné un mort sur place.

5èmeREGION MILITAIRE: Remise d’attestations aux stagiaires FAMa à l’issue de la formation CMATT

Le commandement militaire de la 5ème région militaire de Tombouctou a délivré, le vendredi 23 août 2019, au camp fort Cheik Sidi Bekaye, des attestations aux éléments ayant pris part à la formation Combat Mobile Abvisory and Training (CMATT). Durant 3 semaines, les 123 apprenants FAMa composés d’officiers, de sous-officiers et des militaires du rang ont suivi avec succès la formation conduite par l’EUTM au camp Barkhane. L’Armée de Terre, la Garde nationale, la Gendarmerie nationale, la Police nationale et la Protection civile ont conjointement pris part à cette formation qui vise le renforcement  de capacité opérationnelle basée sur plusieurs modules.

Les officiers d’état-major ont suivi des modules sur le renseignement, le CIMIC, la protection des forces, le leadership, la FLASH MEDOT, la contre insurrection et le DIH. Les sous-officiers et les militaires du rang ont acquis des connaissances sur le combat rapproché, le protocole de secours MARCHE, les principes d’une position de combat, les techniques de mise en place d’un  check point, généralement contre les EID et le check 5/25 à l’arrêt. Les sous-officiers ont eu droit aussi à une formation spéciale sur la 12.7 BROWMING.

Les formateurs de l’EUTM se sont donnés à fond durant toute la formation pour mieux dispenser les cours afin de répondre aux attentes des forces armées et de sécurité de la 5ème région militaire. En plus des attestations remises aux stagiaires, des certificats de satisfecit et des bannières à la devise de la 5ème RM ‘’Oser pour l’immortalité’’ ont été délivrés au staff et à l’encadrement.

Le commandant de zone et chef secteur 3 de l’opération DAMBE, le Colonel-major Abass Dembélé a exhorté les stagiaires à consolider les acquis et d’être des vecteurs de transmission auprès des autres collègues au nom du sacrifice ultime et de la défense de l’intégrité territoriale.

Les chefs militaires de l’EUTM, de Barkhane, les autorités administratives, politiques, coutumières et les notables de la ville ont pris part à cet événement.

1ère REGION MILITAIRE : Fin de visite de terrain du CEM-AT

Présent dans le secteur 1 de l’opération « Dambé », depuis le mardi 20 août 2019, le Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, le Général de brigade Kèba Sangaré et son staff ont bouclé leur visite de terrain, le dimanche 25 août 2019,  par Tessalit.

Le CEM-AT accompagné des membres de son département ont, durant une semaine, bravé vents et marées  pour se rendre dans des garnisons et postes de sécurités : Labbezanga, Ansongo, Bourem et Tessalit pour s’assurer de l’exécution des directives données par la hiérarchie militaire, être proche de ses hommes engagés sur les théâtres des opérations afin de mieux élaborer la cohésion en temps difficile, voir le résultat des exploits de la troupe, s’enquérir des conditions de travail des hommes pour rendre compte au Chef d’Etat-Major Général des Armées (CEM-GA) et enfin leur transmettre des messages.

Pour le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre, le Général de brigade Kèba Sangaré, le message important qu’il a transmis aux hommes partout où il est passé, était celui de l’engagement malgré les conditions du Cycle Opérationnel, la cohésion à tous les niveaux (des armes et des corps), la bonne tenue du matériel, l’usage moins abusif des réseaux sociaux et la mise en garde contre les stupéfiants.

« Aux épouses et enfants des militaires, plus de vigilance contre le terroriste et de bonnes conduites à l’absence des hommes », a-t-il dit aux épouses et enfants militaires.

Quant au Commandant de la Zone de Défense Numéro 7 de Kidal (RM-7), cette visite du Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre montre à la troupe qu’elle n’est pas seule et oubliée sur la ligne de front.

Le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre et sa délégation ont aussi rendu une visite de courtoisie aux autorités coutumières et administratives.

SPORT MILITAIRE OUEST AFRICAIN : 1ère édition du Championnat de Boxe couplée à la 43e Assemblée Générale extraordinaire de l’OLAO

La 1ère édition du Championnat militaire de Boxe s’est déroulée, du 02 au 11 juillet 2019, au stade du 28 Septembre de Conakry, capitale de la Guinée. Elle a été couplée à la 43e Assemblée Générale Extraordinaire de l’Office de Liaison de l’Afrique de l’Ouest (OLAO). Les pays qui ont pris part à ces 2 activités majeures sont : le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigéria et le Sénégal.

A l’issue du Championnat de Boxe les pays participants, à l’exception du Sénégal, ont obtenu des médailles dans les catégories de poids à savoir : Burkina Faso ( 5 médailles Bronze), Cap-Vert ( 1 médaille Or), Côte d’Ivoire ( 1 médaille Argent et 4 médailles Bronze), Guinée (7 médailles Or, 2 médailles Agent et 1 médaille Bronze), Mali ( 1 médaille Or et 2 médailles Argent), Niger (1 médaille Or et 1 médaille Bronze), Nigéria (6 médailles Argent et 4 médailles Bronze).

Les travaux de la 43e Assemblée Extraordinaire de l’OLAO ont eu lieu, le 09 juillet 2019 à Conakry, de 08 h 30 mn à 15 h 50 mn, dans la salle de conférence de l’hôtel «PETIT BATEAU ». Etaient présents le Président par intérim de l’OLAO, le Colonel-Major Oumarou SAWADOGO, le représentant du Président  de l’OSMA, le Comité Directeur de l’OLAO, les chefs de délégations et délégués CISM/OLAO des pays membres et la Presse nationale militaire. Lesdits travaux ont été présidés par le Colonel-Major Oumarou SAWADOGO (Burkina Faso), Président par intérim de l’OLAO, assisté des représentants du CISM et de l’OSMA.

Les débats ont été menés dans une ambiance de fraternité d’armes. Ils ont abouti à la prise d’importantes décisions. L’Assemblée Générale a adopté le procès verbal de la 42e Assemblée Générale de Banjul (Gambie), sous réserve de la prise en compte des amendements qui ont été portés. Elle a aussi fait des recommandations : le développement de la communication à tous les niveaux, une présence massive des pays membres à la 44e Assemblée Générale couplée au Championnat militaire de Basketball prévue en 2020 en République du Mali. Le Général de Brigade Moussa TRAORE du Mali a été élu au poste de Vice-président de l’OLAO pour un mandat de quatre (04) ans renouvelables.

Les participants ont exprimé leur profonde gratitude aux autorités guinéennes et adressé leurs sincères remerciements au gouvernement, aux Forces Armées et au peuple guinéen pour leur sollicitude constante à l’endroit du sport en général et du sport militaire en particulier, élément incontournable pour l’intégration et la consolidation de la paix dans l’espace CEDEAO.

Le Président de l’OLAO a adressé des lettres de remerciements au Chef d’Etat-major Général des armées et au Chef de la délégation CISM/OLAO du Mali.

Vivement la prochaine édition du sport militaire de l’Afrique de l’ouest.

GENIE MILITAIRE : Fin de stage de la 5ème session de formation sur les EEI.

La place d’Armes du 34ème bataillon du Génie militaire a abrité, le jeudi 22 août 2019, la sortie de la 5ème promotion. Cette formation entre dans le cadre de la lutte contre le  terrorisme. Elle permet également d’améliorer le travail de l’Etat-Major des Armées afin qu’elle prépare et conduit ses opérations militaires. L’évènement  a enregistré la présence du représentant du CEMGA, le Général Daouda Dembélé, le Directeur du Génie militaire, le Général Boubacar Diallo et le représentant  du Directeur de l’UNMAS monsieur Éric Fournir et d’autre personnalité.

Les neuf éléments que compte ladite promotion ont suivi durant onze semaines l’instruction sur un opérateur EEI et sur le robot d’intervention. L’objectif de cette formation est d’apporter une connaissance de base aux soldats sur les différentes techniques de destruction ou de neutralisation d’EEI.

L’évènement a pris fin par des démonstrations, la remise symbolique d’équipements d’intervention, de certificats et de badges aux stagiaires de la 5ème promotion.

1ère Région Militaire (Gao): Visite de terrain du CEM-AT

Après les Régions Militaires (1ère, 3ème, 8ème, 2ème et 5ème), le Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre (CEM-AT), le général de brigade Kèba Sangaré, poursuit sa visite de terrain, du 20 au 25 août 2019, dans la première Région Militaire de Gao. Cette visite du CEM-AT a pour objectif de s’enquérir des conditions de travail et de vie des hommes, s’entretenir avec le commandement sur la situation sécuritaire qui prévaut et échanger avec la troupe sur leurs difficultés en vue d’apporter des solutions idoines.

Avant de s’entretenir avec la troupe, le général Kèba a insisté de rencontrer les femmes des camps. Au cours de son entrevue avec les hommes il les a prodigués des conseils sur la consommation des stupéfiants et la diffusion des images des opérations sur internet. En outre, Il les a aussi exhortés à s’engager davantage pour le retour de la paix tant souhaitée par la mère Patrie. Enfin, des mots  d’encouragement et de salutation du gouvernement et de la hiérarchie militaire ont été transmis par le général Sangaré aux hommes.

Auparavant, le CEM-AT et sa délégation ont rendu une visite de courtoisie aux autorités coutumières et administratives de la ville de Gao. Ils se sont  aussi rendus au niveau des check-points de la cité des Askia.

SEGOU-SIKASSO : Visite de terrain du CEM de la Garde Nationale et du Directeur de la Gendarmerie.

Deux responsables de la sécurité, à savoir le Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le général de brigade Ouahoun Koné et le Directeur général de la Gendarmerie, le colonel-major Boucary Kodio ont effectué, du lundi 19  au  mercredi 21 août 2019, un déplacement dans les régions  de Sikasso et Ségou. L’objectif était de s’enquérir des conditions de vie et de travail des éléments de la sécurité, de  constater de visu les détachements des forces spéciales déployés dans la zone frontalière avec le Burkina Faso notamment Yorosso et Mahou, d’apporter des solutions idoines aux problèmes de l’heure et enfin de rehausser le moral des troupes.

La délégation a visité tour à tour les positions des hommes à  Fana, Zambougou,  Ségou, Cinzana Gare, Bla, Sikasso, Koutiala, Yorosso, Koury, Sona et Mahou. Elle s’est aussi rendue au centre de formation de Markala où se trouvent les éléments du Désarmement Démobilisation et  Réinsertion (DDR), les élèves gardes et sapeurs ainsi que les sous-officiers DDR de  l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro.

Le commandant de Brigade de Yorosso, l’Adjudant-chef major Mamadou Konaté, s’est réjoui de cette visite. « C’est une joie de recevoir les deux responsables de la sécurité. Cela rassure et  motive les hommes dans l’exercice de leurs missions régaliennes.  Il y a une franche collaboration entre les forces de défense et la population. La lutte contre l’insécurité ne serait possible qu’avec des renseignements de la part de la population », a-t-il précisé.

Pour le Préfet du cercle de Yorosso, Agaly ag Inamou Yattara, le déploiement du détachement de la FORSAT dans sa localité a été plus que bénéfique. La présence FAMa a permis d’organiser les examens de fin d’année dans la plus grande sérénité et rassuré la population de vaquer à ses occupations quotidiennes. Nous avons demandé à la population de collaboration avec les Forces de l’ordre et à dénoncer tous les suspects.

Le Maire de la commune rurale de Mahou, Sekouba Samaké, a remercié les autorités pour le déploiement de la FORSAT dans sa cité. Il a demandé aux autorités de créer des postes de contrôle à Mahou et  Boura.

Le sous-préfet de l’arrondissement de Mahou, Moriba Camara, s’est beaucoup réjoui de la présence du DG de la Gendarmerie et du Chef d’état-major de la Garde Nationale. Mr Camara a précisé que la population entretient de bons rapports avec les forces de défense et de sécurité sur place.

Selon le chef d’Etat-Major de la Garde Nationale, le général de brigade Ouahoun Koné, si vous donnez des ordres aux subordonnés, il est important de vous rendre sur le terrain pour le contrôle et constater les conditions de vie et de travail. « La mise en place de ce détachement est l’initiative du ministre de la sécurité et de la protection civile et cela a permis aux populations de vaquer librement à leurs occupations. Je vous invite à plus de discipline, de cohésion, de sérénité plus singulièrement les éléments DDR. La disponibilité des plus hautes autorités ne vous fera pas défaut», a-t-il affirmé.

De l’avis du Directeur général de la Gendarmerie, le colonel-major Boucary Kodio, le constat sur le terrain est positif et qu’il y a une accalmie dans les zones visitées. ll a invité la population à plus de coopération pour que les forces sur place puissent mener à bien leurs missions.

La mission a pris fin par la visite de courtoisie rendue au gouverneur de la région de Ségou.

Lutte contre le terrorisme

Suite à l’embuscade de ce matin contre une mission d’escorte du GI/GNM vers 07h 50 mn les renforts sont arrivés dans la zone à 09 h. Le secteur est actuellement sous contrôle FAMa. La mission de secours et de sécurisation se poursuit.

Lutte contre le terrorisme : les FAMa tombent dans une embuscade à Boni

Dans le cadre de leurs missions de sécurisation des personnes et de leurs biens, une mission d’escorte des FAMa est tombée dans une embuscade entre Boni et Hombori. C’est ce matin du mercredi 21 aout 2019. Au cours de cette opération les FAMa déplorent 5 morts, du matériel a été aussi détruit.

Des renforts y ont été aussitôt dépêchés.

Fakes news : Des généraux FAMa milliardaires !

Non à la tentative de subversion et à la manipulation de l’opinion publique malienne !

Depuis un certain temps une rumeur enfle dans les réseaux sociaux. Des généraux de l’armée malienne y sont accusés d’être des milliardaires. Il leur est attribué, sans aucune preuve, des dizaines de milliards de nos francs et de biens immobiliers, etc.

Cette velléité de nuisance est bien évidemment inacceptable, intolérable et inadmissible.

Cet article vise à manipuler l’opinion publique malienne. Singulièrement il vise à démoraliser la troupe dont l’engagement est en ce moment remarquable sur le terrain, avec des résultats forts appréciables.

L’article n’élucide que les noms des généraux et les montants de leurs fortunes en milliards de Francs CFA. La source des informations ? Tout au plus, deux ambassades occidentales sont citées.  Les noms des institutions bancaires, les modes d’accès aux comptes et aux autres propriétés des généraux incriminés font littéralement défaut.

Il revient aux ambassades incriminées d’apporter les preuves de leur non-implication à une telle entreprise malsaine.

Le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants n’acceptera pas et ne toléra pas une quelconque tentative visant à instrumentaliser ses personnels en vue d’une quelconque campagne de déstabilisation de l’Etat du Mali et de ses institutions.

Au contraire il réaffirme son attachement et son engagement à défendre, au péril de la vie de ses personnels, les institutions de la république, le territoire national, ainsi que les personnes et leurs biens.

Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants se réserve le droit de toute initiative allant dans le sens de la protection du moral de la troupe. Il en appelle à l’esprit de compréhension des citoyens et des personnels des FAMa.

MDAC : félicitations et conseils des Anciens

Le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants a reçu, le lundi 19 aout 2019, une délégation de l’Association des Anciens Combattants du Mali.

Les délégués des Anciens étaient venus pour féliciter le général de division Ibrahima Dahirou Dembélé pour sa nomination à la tête du département. Ils l’encouragent dans sa mission. Mais la délégation lui a aussi fait part de certaines préoccupations. Les Anciens ont entre autres évoqué la question du statut du combattant, leur désir d’obtenir une « maison du combattant ». Au registre des préoccupations, figure également l’adoption des textes régissant leur association.

La délégation était composée du Président de l’Association, le colonel à la retraite Issa Ongoïba, l’adjudant-chef à la retraite Lamine Camara, l’adjudant-chef à la retraite Douga Sissoko ainsi que le colonel à la retraite Nouhoum Coulibaly.

Le Ministre les a rassurés de son soutien et de son engagement pour la cause de nos Anciens. Le MDAC a écouté  avec un intérêt particulier la démarche de l’Association.