DIDIER DACKO PREND OFFICIELLEMENT LES RÊNES DES FORCES ARMÉES

DSC_9943La passation de commandement entre le chef d’Etat-major Général des Armées sortant, le Général de Division Mahamane Touré et le chef d’Etat-major Général des Armées entrant, le Général de Division Didier Dacko a eu lieu le lundi 04juillet 2016, à la Place d’Armes de la 3ème région militaire, Kati. La cérémonie riche s’est déroulée sous la présidence du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly. Elle a enregistré la présence de plusieurs hauts gradés des forces Armées et de Sécurité ainsi que des autorités locales de Kati. Les commandants de l’EUTM, de l’EUCAP-Sahel Mali et de la MINUSMA ont également pris part à cette cérémonie.

Après les honneurs au drapeau et la revue des troupes par le Ministre de la Défense et le Chef d’Etat-major Général des Armées sortant, la mise en place a été faite pour la passation de commandement. Ainsi le CEMGA sortant, le Ségal, le CEMGA entrant et le drapeau ont rejoint l’emplacement préparé pour la circonstance. Le Secrétaire général du ministère de la défense, le général Salif Koné à alors passé le commandement en ces termes : « Officiers, Sous-officiers et militaires du rang des forces armées, vous reconnaitrez désormais comme Chef d’Etat-major Général des Armées, le général de division Didier Dacko, vous lui obéirez en tous ce qu’il vous commandera pour l’exécution du règlement, l’exécution des lois et pour le succès des armées du Mali ». Le général Mahamane Touré a alors pris le drapeau qu’il a remis au ségal, le général Salif Koné qui l’a ensuite remis au chef d’état-major entrant, le général Didier Dacko. Le commandant des troupes a présenté les troupes au Général Dacko marquant ainsi la prise solennelle du commandement.

Un defilé militaire comprenant les differnts corps de l’Armée a suivi la passation de temoin. Il était composé de la fanfare nationale, le drapeau et sa garde, l’état-major interarmes, une compagnie de la direction des télécommunications des armées, une compagnie du génie militaire, une compagnie de la garde nationale, une compagnie de la gendarmerie nationale, une compagnie de l’armée de l’air, une compagnie de la Direction Centrale du Service de Santé des Armées et une compagnie de l’Armée de Terre.

Après le défilé militaire clôturant la cérémonie, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert Coulibaly a signalé que c’est une cérémonie républicaine au sein des forces armées. Il souhaite que le CEMGA entrant ait le temps favorable pour continuer le travail enclenché par sont prédécesseur pour le bonheur de la nation et de l’armée malienne ainsi que pour atteindre les objectifs fixé afin que l’armée soit pleinement opérationnelle en marche vers le succès.

Le CEMGA sortant, le général de division Mahamane Touré a souligné qu’il est animé d’un sentiment de devoir encore insatisfaisant car il reste beaucoup de choses à faire. Il a noté qu’il ya beaucoup de défis et qu’il a essayé du meilleur qu’il peut avec l’accompagnement de l’équipe qu’il avait pour accomplir une partie des tâches. Selon lui la rotation est normale, lorsqu’on fait 2ans voir plus à la tête des forces Armées, c’est normal qu’on passe le témoin. Il a rendu hommage au Président de la République pour lui avoir offert l’opportunité de servir la nation, de pouvoir rendre un tout petit peu de ce que la nation lui a donné comme connaissance, savoir pour pouvoir essayé de contribuer à la restructuration des forces armées. Il a souhaité beaucoup de chance à son successeur, le général Didier tout en affirmant qu’il est loyal et disponible. Le général Touré soutien que c’est un homme d’expérience capable d’accomplir ses missions. Il a conclut en déclarant que le nouveau chef d’état-major général des armées a son entière confiance et sa disponibilité.

Le Chef d’Etat-major Général des Armées entrant, le général de division Didier Dacko a remercié le Président de la République, chef suprême des Armées, son Excellence Ibrahim Boubacar Keita pour lui avoir permis de conduire la destinée de notre armée. Il a affirmé qu’il pense être en possession des capacités nécessaire pour mener à bien cette mission. Il promet qu’il ira chercher les capacités ou qu’elles se trouvent pour mener à bien sa mission pour le bonheur de la nation et pour la satisfaction du peuple malien. Il a rendu un hommage mérité au général Touré, affirmant que sans ses efforts, nous ne seront pas ou nous sommes. Selon le général Dacko, l’Armée est le ciment de la nation, une Armée riche de la diversité culturelle. Il promet de relever les défis pour le succès des forces armées maliennes.

A/C.N.Dakouo

Share this: