Fin de formation 1ère vague DDR

Le contingent invité à l’observation des principes républicains

La formation militaire de la première vague du contingent DDR a pris fin lundi 2 septembre 2019 à Bapho dans la région de Ségou.

Les 1006 éléments (officiers  sous-officiers et militaires du rang) ont été invités à l’observation stricte et entière des principes républicains.

Le Chef d’Etat-major Armée de Terre (CEMAT), en charge de la formation, les a exhortés à l’obligation du respect du drapeau national, les lois de la république, le respect des lois et des principes vertueux. Le général de brigade Kèba Sangaré a insisté sur l’honneur, la loyauté, la fidélité mais aussi et surtout sur la discipline militaire, humaine et sociale.

Il les invite à servir avec droiture, engagement et dignité.

Les ministres de la Défense et de la Paix et la Cohésion sociale ont rehaussé l’éclat de cette cérémonie de leur présence. On y notait également les chefs d’état-major et directeur de service, l’ambassadeur d’Algérie au Mali, les représentants CEDEAO, Minusma, UA, les responsables de mouvements, les responsables DDR, Intégration, le haut représentant du Président de la république, monsieur Diagouraga, ainsi que le Gouverneur de Ségou.

Les personnels de ce contingent ont été formés à l’EMIA pour les officiers, à Bapho, Tiby et Markala pour les militaires du rang et à Banakoro pour les sous-officiers. Il y a 66 officiers, 221 sous-officiers et 719 militaires du rang.

Le ministre Boiré, (Paix et Cohésion), exprime un sentiment de satisfaction partielle. Il félicite tous les acteurs pour l’aboutissement partiel. Il lance un appel. Certes l’accord n’est pas parfait mais il permet de nous retrouver pour l’évaluation des acquis et des attentes.  Ces premiers éléments constituent une preuve matérielle de la volonté de tous à mettre en œuvre l’Armée reconstituée  contenue dans l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Le ministre Boiré souhaite l’accélération du reste du programme. Selon lui, il reste les questions de développement national. Et Lassine Boiré de conclure que plus ça traine plus les ressources en pâtissent. A partir de cet instant on remet au MDAC des soldats maliens, conclut-il, non sans fierté.

Le MDAC remercie tous les acteurs qui y ont contribué, notamment le comité de suivi de l’accord. Il n’oublie point les partenaires dont l’engagement ne se dément pas à nos côtés.

Le général de division Ibrahima Dahirou Dembélé salue les mouvements qui ont fait confiance aux FAMa. Il invite au respect des lois et règlements, car ces personnels sont désormais des FAMa à part entière.

Le président DDR, Zahabi salue un grand pas et un grand jour pour la construction de l’unité nationale. Il se convainc que le Mali s’en sortira.

Monsieur Fahad de la Plateforme invite ces désormais FAMa à se libérer du joug des mouvements des ethnies, des communautés s’ils veulent respecter leur choix du Mali.

Share this: