Fin des travaux de l’atelier de réflexion sur les aspects Défense de Sécurité

L’atelier de réflexion sur ’’ les aspects Défense et Sécurité de la feuille de route pour la mise en œuvre du chronogramme d’actions prioritaires de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger’’, endossé par la 23ème session du Comité de Suivi de l’Accord a pris fin le samedi 29 avril 2018 à l’hôtel  de l’Amitié de Bamako. La cérémonie était présidée par le Chef d’Etat-Major des Armées, le Général M’Bemba Moussa Keïta.

La rencontre a permis aux participants de dégager les pistes pour rendre fonctionnels les bataillons du Mécanisme Opérationnel de Coordination(MOC) de Kidal et de Tombouctou en les dotant de moyens logistiques et d’armements,  (même les armes lourdes).

En plus, les  participants se sont mis d’accord, selon les modalités, sur le reploiement des combattants anciennement membres des forces armées et de sécurité conformément à l’accord.

Un nombre important de recommandations ont été formulées sur le processus de cantonnement, de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR), la sécurisation des opérations électorales, avec la participation des mouvements signataires de l’accord, et les éléments en cours d’intégration. Les participants ont recommandé le renforcement des capacités du bataillon du Mécanisme Opérationnel de coordination (MOC) de Gao, la mise en place et l’opérationnalisation des bataillons du MOC de Kidal et Tombouctou ainsi que la mise en place d’Unités spéciales afin de lutter contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée (Article 30-Chapitre 11 de l’accord)

Le Chef d’Etat-Major Général des armées a remercié et félicité l’ensemble des participants pour leur engagement, leur implication, leur assiduité, la qualité de leurs contributions et de leurs interventions constructives dans les discussions de groupe et en séance plénière.

Les conclusions des travaux ont été présentées dans un document final qui a été soumis au Commissariat National de la Réforme du Secteur de la Sécurité(CNRSS) pour approbation.

Rappelons que les hautes autorités militaires, les représentants des groupes armés, les différentes institutions chargées de la réinsertion et la réforme du secteur de la sécurité ont participé à cette rencontre qui a duré 4 jours.

1ère Classe ANCHATA Coulibaly