Force Conjointe du G5 SAHEL : L’EUTM met sa touche

Trente-cinq (35) stagiaires, tous des Officiers de groupe de commandement et des postes de commandement de la FC-G5 Sahel viennent de boucler une formation de 4 jours au grand hôtel de Bko. Financé par la République fédérale d’Allemagne, cet atelier renforce les capacités des officiers chargés d’être au cœur des opérations du G5-Sahel.

Les objectifs de ce séminaire étaient de réunir en premier lieu les officiers pour qu’ils puissent échanger entre eux sur leurs expériences et débattre des sujets intéressants dans les jours à venir.  En second lieu, donner aux officiers la connaissance de la bande sahélo-saharienne au sein duquel ils vont évoluer et tirer les enseignements des premiers arrivants.

L’Ambassadeur de l’Union Européenne Alain  Holleville se dit heureux et honorer de participer à cette cérémonie de fin de formation organisée par l’EUTM et l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye(EMPABB) à l’intention de la FC du G5 Sahel. Selon l’Ambassadeur c’est un moment clé pour discuter des problèmes dans une zone d’insécurité sans précédent. Pour M. Holleville 100 millions d’Euros ont été mobilisés  par l’Union européenne afin d’appuyer la Force conjointe. Selon le commandant de l’EUTM, le général MILLAN après le dur labeur de ces 4 jours, cette formation sera une occasion pour faire valoir les acquis et les mettre en pratique dans le futur. Il a salué la présence volumineuse des participants et a remercié les sortants pour leur patience.

Pour le Lieutenant-colonel Sidi Ali Fofana, représentant du Directeur de l’EMP,  les menaces globales d’aujourd’hui et particulièrement sont celles qui se manifestent dans l’espace Sahélo-saharien. Il a salué la collaboration de l’Allemagne qui a permis la tenue de cette formation.

Le chef d’état-major de la FC G5 Sahel, le Colonel-major Moussa Mahamadou a au nom du COMANFOR remercié l’EMP et l’EUTM  pour leur appui à l’organisation de ce séminaire durant cette montée en puissance et l’Allemagne pour son financement qui n’est pas une première.