Gao : Opération Tiê-saba bouroukou

Pour une libre circulation dans la ville Gao et ses embranchements les troupes maliennes et françaises s’active. Une opération conjointe (Famas, Barkhane et Forces Burkinabés) pour déceler et neutraliser des groupes terroristes et leur base s’est déroulée du 7 mars au 12 avril 2019 sur la ‘’Route Numéro 16’’ (RN16) de la région de Gao.

L’opération intersectorielle visait à créer un climat de sécurité constante et solide pour permettre aux populations de circuler à loisir dans les axes logistiques de la 1ère Région Militaire. Il s’agit de Bambara Maoundé, Inabebel, Adiora, Tileya, Kobou, Yoro et Niaki. Ils sont deux (2) sections du GTIA 8 (Groupement Tactique Inter Armée 8), une (1) section du GTIA 1 plus une section commando en réserve (section Codo), deux (2) section de la Garde Nationale de Gao, une (1) section du secteur 3, (2) section du secteur 4, la Force Barkhane et celle du Burkina-Faso à prendre part à cette opération.

Le bilan de cette opération côté ennemis est de 15 tués, 23 suspects arrêtés et misent à la disposition de la Gendarmerie de Gao, un Engin Explosif Improvisé (EEI), des armes, des porte-chargeurs contenant des chargeurs garnis saisis.

Au regard des résultats enregistrés, le commandant de zone de la 1ère Région militaire, le colonel Yacouba Sanogo a au nom de la hiérarchie militaire, du gouvernement et celui du Mali tout entier remercié ses éléments de l’opération intersectorielle pour leur patriotisme et le sens élève du devoir. Il a aussi salué les partenaires pour leur soutien et collaboration aux côtés des FAMa. Un résultat jugé satisfaisant par le colonel Sanogo. Cette opération a été effectuée sans perte en vie humaine