GAR-SI SAHEL MALI : L’opérationnalisation en marche

Le 3ème Comité de pilotage du Projet Groupe d’Action Rapide de Surveillance et d’Intervention au Sahel (GAR-SI-Sahel), s’est tenu ,le vendredi 15 mars 2019, dans la salle de réunion du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile .

Pour la stabilité de notre pays, l’Union Européenne en collaboration avec le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a mis en place le GARSI-Sahel. Ce Groupement d’Action Rapide, dont le 3ème Comité de pilotage s’est déroulé en présence du représentant du ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et d’Alain Holleville, ambassadeur de l’UE au Mali, a pour objet de rendre plus efficace l’action préventive et réactive des Forces de sécurité nationale afin de garantir un contrôle plus efficace du territoire et des frontières du Mali, de la Mauritanie, du Burkina-Faso et du Niger.

Aussi, de créer des conditions favorables à une meilleure coopération transfrontalière et régionale entre les pays concernés et ainsi contribuer à une lutte plus efficace contre les menaces transnationales, y compris celles posées par les réseaux terroristes et de criminalités organisées.

‘’Après les différentes phases, nous voilà entrés dans le concret. Nous sommes dans une phase décisive du Groupement d’Action Rapide, de Surveillance et d’Intervention au Sahel, les effectifs au niveau de la gendarmerie sont disponibles, prêts à rentrer en action à tout moment. Des escadrons du Groupement Spécial d’intervention de la Gendarmerie Nationale ont été dégagés pour accomplir à plein temps les missions dévolues au projet’’ a précisé le Colonel Major Ismaël Deh. Il a ensuite salué le Directeur du projet GAR-SI-Sahel et ses points focaux à la Gendarmerie Nationale.

Alain Holleville, Ambassadeur de l’UE au Mali, a réitéré l’engagement de son institution à appuyer notre pays dans le domaine de la sécurité. Pour lui, ce projet vient en appoint aux capacités opérationnelles des zones concernées.