Général Moussa Moriba Traoré : le transmetteur au parcours professionnel atypique

Du haut de ses cinquante ans, le général  de Brigade des transmissions Moussa Traoré est né le 31 mars 1969 à Kayes. Issu du prytanée militaire de Kati et de l’Ecole Militaire Interarmes de Koulikoro (14ème promotion) l’officier général des Transmissions est marié et père de cinq enfants.Très tôt le général de Brigade Moussa Traoré choisit l’Arme des transmissions, sa prédestination pour cette arme le conduit en Algérie où il décroche le diplôme de l’Ecole Supérieure des Transmissions de l’armée algérienne.  Fort de ce parchemin, cet officier des Transmissions, grâce à son ingéniosité a mis en œuvre différents  réseaux de communications au profit du commandement durant des crises, des engagements et des exercices de l’armée malienne.

Le général Traoré qui a fréquenté l’Institut de la Défense Nationale de la République d’Indonésie est  breveté de l’école d’état- major de Koulikoro au Mali.

Au titre des formations et stages son Curriculum Vitae en dit long

De 1981- 1988 : il a fréquenté  le Prytanée Militaire de Kati (Ancienne école des enfants de troupe).

En 1988 avec  son  baccalauréat 2ème partie, série  SET en poche,  Moussa Traoré est envoyé en Algérie au regard de ses brillants résultats scolaires à poursuivre ses études supérieures et militaires dans ce pays. Très courageux et piqué par le virus de la télécommunication. Le général Moussa Traoré obtint le Brevet de Technicien Supérieur en Télécommunications et le Certificat de Commandement des Transmissions. Ce stage prépare les officiers de transmissions au commandement de l’unité élémentaire des transmissions et d’officier de Transmissions d’un bataillon de tout type en lui faisant acquérir des notions d’entretien technique des matériels de communication.

Il est désigné de 1993-1994 pour un stage d’application des Transmissions à la Division d’Application.

Des Transmissions de Montargis en France. Une formation axée sur la préparation au premier emploi. Cette formation a pour but de faire acquérir à des Lieutenants et Sous- Lieutenants, les connaissances nécessaires à un jeune Officier des Transmissions pour mettre en œuvre et exploiter une structure adaptée à une situation de Combat (Composante Tactique) ou à une relation entre Garnison (Composante Stratégique).  Le général Moussa Traoré a complété son application par différentes matières  d’intérêt général dont un Officier d’une Armée moderne doit être imprégné (Informatique-Anglais- Administration). Durant ce stage, les diplômes et certificats suivants ont été obtenus : certificat militaire de langue Française et Anglaise, Diplôme de Mise en œuvre des Explosifs (DMO).

C’est en 1999 en Allemagne qu’il fait son stage de Commandant de compagnie et de bataillon des Transmissions à L’Ecole des Transmissions de Feldafing.

2003-2004 : Cours d’ingénieur en Radiocommunication et de commandement Supérieur des Transmissions à l’Institut d’Ordinateur, d’Automatisation et de Commandement de l’Université des Sciences et de Technologie de l’Armée Populaire de Libération (APL) de Chine à Nankin (Nanjing).

Le général de Brigade Moussa Traoré a un parcours  professionnel atypique  qui a commencé en 1991-1992 d’où il occupa le poste d’adjoint au chef du magasin central d’approvisionnement  des Équipements de Télécommunications à Kati.

1992-1993 : Adjoint au chef projet Télécom et Officier des Transmissions du Bataillon Mixte de Gao.

1992-1993 : Commandement par intérim de l’Escadron de Chars de Gao et cumulativement  officier de Sport de la place d’armes.

2007-2011 : Sous-directeur Arme des Transmissions à la Direction des Transmissions.

2012-2017 : Directeur du Sport Militaire.

Depuis Mars 2017 : Directeur des Transmissions et des Télécommunications des Armées.

Il est détenteurs de plusieurs distinctions nationales et étrangères comme :

Médaille commémorative de Campagne << Flamme de la paix >> du Mali ;

Médaille de l’Union Africaine au compte de l’AMIS (Mission africaine au SOUDAN

DARFOUR) ;

Médaille du Mérite national du Mali ;

Médaille de Chevalier national du Mali ;

Médaille du grand chevalier de l’ordre du CISM (Conseil International du Sport Militaire) ;

Médaille d’EUTM MALI ;

Médaille du Mérite Militaire.

Il parle  Bambara, Français,  Anglais et le BAHASA INDONESIEN.