Insécurité à Niaouléni : des ministres apaisent

Suite à la mort des citoyens maliens, dont quatre gendarmes, deux ministres de la République invitent à l’apaisement. C’était lors d’une conférence de presse le vendredi 1er décembre 2017 au ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. Le général Salif Traoré et son collègue de l’Administration territoriale, Tiéman Hubert Coulibaly  ont d’entrée de jeu précisé qu’il ne s’agit pas d’un conflit entre le Mali et la Guinée Conakry. C’est un incident survenu à Niaouleni sur un site d’orpaillage. Ils invitent au calme et à la compréhension.

2e Cl Aminata DIALLO