Les FAMa en deuil: le Médecin colonel-major Oumar Sassi Traoré accroche sa blouse à jamais.

Les obsèques militaires du Médecin colonel-major Oumar Sassi Traoré se sont déroulées, le vendredi 23 mars 2018, à la place d’armes de Kati. Décédé à Kati par suite d’une longue maladie à l’hôpital, il laisse un grand vide au Service de Santé des Armées DCSSA.

Né le 23 janvier 1962 à Kati, le Médecin Colonel-major fut incorporé le 5 mai 1992 comme engagé volontaire pour quatre ans dans les Forces Armées Maliennes et affecté à la 213éme CIM au Centre d’Instruction de Ségou pour la Formation Commune de Base (FCB). IL entre à l’Ecole d’Officier de Koulikoro pour une spécialisation.

Après cette formation, le jeune médecin est affecté à la Direction Centrale des Services de Santé des Armées (DCSSA), le 21 décembre 1992. Oumar Sassi Traoré a été Colonel major le 1 octobre 2017.

Pour en arriver là, il a effectué plusieurs formations de renforcement des capacités sur des maladies notamment la prise en charge du diabète, la santé publique, gestion hydrique et managements des grandes écoles et cela en Chine et en Tunisie et en France. A toutes ces formations s’ajoute le droit International Humanitaire.

Dans sa brillante carrière le Colonel major Oumar Sassi Traoré a servi comme Médecin-Chef de l’Infirmerie de Garnison de Nioro du sahel, ensuite à Kayes comme directeur santé de la 4ème région militaire. En 2005 il se retrouve à Ségou pour 3 ans occupant la même fonction. Il rejoint ainsi Kati avec le titre de Directeur Santé Région militaire jusqu’en 2011. Le méd/col-mjr Traoré revient de nouveau à Kati en tant que Directeur Central Adjoint de la DCSSA après un autre séjour de 3 ans à Ségou. Le 28 juillet 2017, il a été nommé Haut-fonctionnaire de Défense au Ministère de l’élevage et de la pêche.

Sur le plan international, le méd/col-mjr était au Congo pour une année, en tant qu’observateur des Nations Unies.

Au titre de mérite, le médecin Traoré est décoré de la Médaille Commémorative de Campagne, la Médaille de Mérite Nationale avec Effigie Abeille, la Médaille des Nations Unies, le grade de Chevalier de l’Ordre National.

Il repose désormais au cimetière de Kati-coco, laissant derrière lui une veuve, plusieurs enfants et petits-enfants.

Dors en paix valeureux officier !

2ème Cl Salia dit K. Sidibé