L’UE élit domicile à la DCSSA à un travers un projet

La cérémonie de lancement du projet d’appui au renforcement des capacités des Services de Santé des Forces Armées Maliennes s’est déroulée le mardi 5 mars 2019 à la direction de la DCSSA. Elle a été présidée par le chef d’état-major général des Armées, le général de division M’bemba Moussa Keita.

Financé par l’Union Européenne ce projet vise à renforcer les capacités des services de santé de des armées dans les localités de Nampala, Gouma Koura et Hombori et à améliorer l’accès au service de santé de base des soldats, la construction des infirmeries et des centres de formations du personnel du service de santé des Armées. Le coût global est de 3,5 millions d’Euros. La durée d’opérationnalisation est 18 mois. Etaient présents, les représentants de l’Union Européenne, du FPI Bruxelles, de l’Expertise France ainsi que des directeurs régionaux des services de santé des armées.

Le représentant de l’Expertise France, Djonké Fofana, a déclaré que son département œuvre pour l’amélioration opérationnelle des services de santé et dans tous les secteurs de développement du pays. Il a indiqué que l’armée malienne est un véritable symbole aujourd’hui en matière de sécurisation et de protection des personnes et leurs biens. A en croire Djonké Fofana, l’expertise France a été créé en 2015 et a 6 opérateurs de référence. Le Mali est le principal partenaire d’expertise France. Pour preuve, elle a mis en œuvre au Mali 6 projets d’un montant de 200 millions de FCFA.

La représentante de l’Union Européenne, Hilde Haderman, a rendu hommage aux soldats maliens et étrangers tombés au Mali. Elle a déploré la récente attaque terroriste contre le camp militaire Boubacar Sada Sy. Mme Hilde Haderman a félicité  les FAma pour leur dévouement dans les opérations.

Le chef d’état-major général des Armées, le général M’bemba Keita, a souligné que depuis 2012 les forces de défense et sécurité malienne sont engagées dans les opérations pour la protection des populations et de leurs biens. Selon le CEMGA, un accent particulier a été mis sur le renforcement des capacités des Fama pour qu’elles puissent bien mener les missions assignées sur toute l’étendue du territoire. Le lancement de ce projet s’inscrit dans la stabilité et l’accompagnement des services de santé des armées dans leurs actions civilo-militaires auprès de la population civile. Le CEMGA a salué les efforts d’accompagnement de l’UE au Mali. Le directeur de la DCSSA, le général Boubacar Dembélé a indiqué que ce projet vient renforcer les méthodes de travail de son personnel déployé dans les opérations et dans la prise en charge des populations. Selon lui, 3 centres médicaux seront construits pour satisfaire la population. Il a déclaré que l’armée a besoin de la confiance de sa population.