Obsèques du Colonel major Mahamadou Touré à la retraite.

Le Mali vient de perdre l’un de ses grands professeurs en la personne du Med/ col major Mahamadou Touré. Spécialiste-échographe, ce médecin hors pair qui nous quitte sur la pointe des pieds sans crier gare était sollicité de tous les hôpitaux de la place à cause de la maitrise de l’outil qu’il a lui-même affectionné, la Radiographie. Né à Markala en Septembre 1955, il y a effectué ses études primaires et secondaires avant de s’engager dans l’armée pour la médicine militaire en 1974. Médecin militaire en 1981, son métier l’amène de Kidal à Kayes en passant par toutes les régions du Mali. Dans sa brillante carrière le Colonel major Mahamadou Touré a exercé toutes les fonctions et occupé des postes de responsabilité. Il eut son Brevet de parachutiste le 14 août 1982. Il fut Médecin adjoint à l’infirmerie de la garnison de Kidal en 1982, puis Médecin chef de Kidal à la 112° CIM en 1983. Il a participé à la guerre Mali-Burkina Faso en 1985. Il est nommé Médecin chef des soins médicaux du 331° BCP en 1991. Le Colonel major obtient ensuite son diplôme Universitaire de médecine et de santé Tropicale à l’issu d’un stage d’application en France. Il a suivi un stage de formation spéciale approfondie en Radiodiagnostic à Paris et au Maroc. Il fut Médecin chef de la Base 101 de l’Armée de l’Air le 30 mars 1998.

Il a également occupé des postes de responsabilité au niveau du Ministère de la santé, des Personnes âgées et de la Solidarité en passant par l’hôpital National du Point G au service de Radiodiagnostic en 2005. Il a été ensuite affecté en 2012 à l’hôpital Mère-Enfant « Le Luxembourg ». Le 08/02/2016 il a été désigné comme Médecin Expert à l’unité télémédecine militaire de l’infirmerie Hôpital de Bamako. Et il a fait valoir ses droits à la retraite à partir du 31 décembre 2017.  Médaillé de la Commémorative de Campagne, et du mérite militaire, du grade de chevalier de l’ordre de la santé, il repose désormais au cimetière de Djeliibougou depuis ce dimanche 4 mars laissant derrière lui une épouse et 2 orphelins.

1ère Cl Yacouba Traoré