Opération DAMBE : un soutien considérable de l’Armée de l’Air

L’opération Dambé couvre le centre du pays caractérisé par deux zones :  une inondée ; l’autre, exondée. Ces deux zones partagent la difficulté de mobilité. Une difficulté beaucoup plus prononcée en zone inondée.

Fort heureusement que l’armée de l’air y a apporté un soutien incommensurable aux troupes au sol dans ces deux zones. En effet, dans le cadre de l’opération ‘’Dambé’’, l’aviation a effectué 650 vols, soit environ 850 heures, notamment dans la période de janvier à avril 2018.

Au titre de l’opération Dambé, les reconnaissances de zones et de liaison couvrent respectivement 235 et 189 vols. Les appuis feu et les reconnaissances armées ont été effectués en 140 vols. De nombreuses roquettes et munitions de différents calibres ont été utilisées.

Le MI-24 a effectué quatre missions de combat ; le MI-35, cinq dans les zones de Toguérécoumbé, Guanguel, Dialloubé (Wampire) et la forêt de Tina (Tenenkou). Près de 700 personnes ont été transportées. Le soutien a aussi porté sur le transport de 20 tonnes de munitions et d’armes sur le terrain.

Le soutien et l’appui de l’aviation ont contribué largement à la neutralisation de nombreux terroristes pour ainsi pacifier progressivement cette partie du pays.

En termes de missions d’évacuation sanitaire, 60 blessés ont été évacués du théâtre des opérations au cours de 60 vols. A cela s’ajoute le transport de 21 prisonniers.