Repas de corps de la Garde nationale : Retrouvailles et fraternités d’armes

Une cérémonie de partage et de cohésion de la garde Nationale sous la présidence du Général de division Moussa Diawara a réuni à la place d’armes dudit camp tous les gardes et les autres corps invités autour d’un plat. C’est à l’occasion des festivités du 22 septembre 2018 que le chef d’état de la garde, le Général de Brigade Ouahoun Koné a respecté la tradition des retrouvailles. Cette cérémonie à double signification était pour le repas du corps et l’honneur aux nouveaux promus de la garde nationale. Elle s’est déroulée simultanément dans les groupements, les compagnies et les pelotons de la garde nationale à travers le Mali.

Le Chef d’état-major de la Garde nationale, deuxième général au sein de ce corps, dédie sa promotion à l’ensemble des gardes de notre pays, le Mali. Le Général Koné a félicité les promus aux différents grades et a encouragé tous les autres à persévérer dans l’effort pour le succès de la garde nationale. Il a saisi l’occasion pour encourager ceux qui n’ont pas eu la chance d’être promus cette année. La cérémonie a également permis aux anciens gardes d’adresser  quelques mots de joie et de solidarité aux fidèles invités. Ces différentes interventions ont été suivies par la séquence des sketchs, l’animation musicale, la présentation de la toute première coupe d’Afrique féminine des Nations, la récompense d’un élément de la Force Anti-terroriste de la Garde Nationale pour son acte de bravoure, suivi du déjeuner de cohésion dans une atmosphère détendue et conviviale.

Le repas de corps  permet  de renforcer la cohésion, utile à la manifestation de la discipline, force principale des armées. Pour marquer davantage les facteurs de cohésion, des retrouvailles, de développement d’esprit de camaraderie et de fraternité d’armes, la Garde nationale a partagé ce repas avec les frères d’armes.