SEGOU-SIKASSO : Visite de terrain du CEM de la Garde Nationale et du Directeur de la Gendarmerie.

Deux responsables de la sécurité, à savoir le Chef d’Etat-major de la Garde Nationale, le général de brigade Ouahoun Koné et le Directeur général de la Gendarmerie, le colonel-major Boucary Kodio ont effectué, du lundi 19  au  mercredi 21 août 2019, un déplacement dans les régions  de Sikasso et Ségou. L’objectif était de s’enquérir des conditions de vie et de travail des éléments de la sécurité, de  constater de visu les détachements des forces spéciales déployés dans la zone frontalière avec le Burkina Faso notamment Yorosso et Mahou, d’apporter des solutions idoines aux problèmes de l’heure et enfin de rehausser le moral des troupes.

La délégation a visité tour à tour les positions des hommes à  Fana, Zambougou,  Ségou, Cinzana Gare, Bla, Sikasso, Koutiala, Yorosso, Koury, Sona et Mahou. Elle s’est aussi rendue au centre de formation de Markala où se trouvent les éléments du Désarmement Démobilisation et  Réinsertion (DDR), les élèves gardes et sapeurs ainsi que les sous-officiers DDR de  l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro.

Le commandant de Brigade de Yorosso, l’Adjudant-chef major Mamadou Konaté, s’est réjoui de cette visite. « C’est une joie de recevoir les deux responsables de la sécurité. Cela rassure et  motive les hommes dans l’exercice de leurs missions régaliennes.  Il y a une franche collaboration entre les forces de défense et la population. La lutte contre l’insécurité ne serait possible qu’avec des renseignements de la part de la population », a-t-il précisé.

Pour le Préfet du cercle de Yorosso, Agaly ag Inamou Yattara, le déploiement du détachement de la FORSAT dans sa localité a été plus que bénéfique. La présence FAMa a permis d’organiser les examens de fin d’année dans la plus grande sérénité et rassuré la population de vaquer à ses occupations quotidiennes. Nous avons demandé à la population de collaboration avec les Forces de l’ordre et à dénoncer tous les suspects.

Le Maire de la commune rurale de Mahou, Sekouba Samaké, a remercié les autorités pour le déploiement de la FORSAT dans sa cité. Il a demandé aux autorités de créer des postes de contrôle à Mahou et  Boura.

Le sous-préfet de l’arrondissement de Mahou, Moriba Camara, s’est beaucoup réjoui de la présence du DG de la Gendarmerie et du Chef d’état-major de la Garde Nationale. Mr Camara a précisé que la population entretient de bons rapports avec les forces de défense et de sécurité sur place.

Selon le chef d’Etat-Major de la Garde Nationale, le général de brigade Ouahoun Koné, si vous donnez des ordres aux subordonnés, il est important de vous rendre sur le terrain pour le contrôle et constater les conditions de vie et de travail. « La mise en place de ce détachement est l’initiative du ministre de la sécurité et de la protection civile et cela a permis aux populations de vaquer librement à leurs occupations. Je vous invite à plus de discipline, de cohésion, de sérénité plus singulièrement les éléments DDR. La disponibilité des plus hautes autorités ne vous fera pas défaut», a-t-il affirmé.

De l’avis du Directeur général de la Gendarmerie, le colonel-major Boucary Kodio, le constat sur le terrain est positif et qu’il y a une accalmie dans les zones visitées. ll a invité la population à plus de coopération pour que les forces sur place puissent mener à bien leurs missions.

La mission a pris fin par la visite de courtoisie rendue au gouverneur de la région de Ségou.

Share this: