Armée de Terre : Un nouveau type de militaire pour le Mali

A la tête de la plus grande armée du pays depuis bientôt quatre mois, le Colonel Major Abdrahamane Baby ambitionne de faire de l’Armée de terre une référence. C’est du moins ce qu’il compte faire en se basant sur la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire(LOPM) qui s’étendra de 2015 à 2019.
Notre pays avec la crise qui sévit au nord, vit depuis 2012 l’une des périodes les plus difficiles de son existence. Ainsi, pour le Chef d’Etat major de l’Armée de Terre, avec la ferme volonté des autorités de donner un nouvel élan à notre outil de Défense, l’espoir est désormais permis. ‘’Maintenant ce qu’il faut retenir c’est que les forces armées maliennes sont en pleine restructuration. C’est une décisionpolitique de nos plus hautes autorités. Comme vous le savez, nous avons la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire(LOPM) qui permet de concrétiser cette restructuration. Donc, dans le cadre de cette transformation il y a le volet bien évidemment du personnel. C’est au regard de cela qu’effectivement le ministère de la Défense et des Anciens Combattants a autorisé le recrutement de plus de 5000 jeunes filles et garçons au sein des Forces Armées et de Sécurité. Aujourd’hui, ces recrues sont en formation. Pour le moment elles ne participent pas directement sur le travail que nos forces de défensesmènent sur le terrain. Mais nous sommes en train de les préparer pour exercer ce métier. Ce que nous avons vu par rapport au travail qui est fait est très satisfaisant’’, a tenu à expliquer le premier responsable de l’Armée de Terre, le colonel major Abdrahamane Baby.
Selon lui la confiance accordée à l’Etat major de l’Armée de Terre par l’Etat-major Généraldes Armées pour coordonner les formations communes de base de cette année est une très grosse responsabilité qu’il faudrait sauvegarder. ‘’Comme je le disais nous avons fait le tour des centres parce-que l’Etat-major Général nous a responsabiliser pour travailler avec les autres Etats majors et services pour former ces nouvelles recrues. Ce que nous avons vu est très satisfaisant. Parce-que nous avons vu un encadrement engagé et dédié à la mission et très responsable. Nous avons vu aussi des recrues qui en veulent, qui ont montré un certain dynamisme, de l’enthousiasme pour le métier. Et nous les avons encouragés à continuer dans ce sens. Nous avons assisté à des séances d’armements, de sports, de close combat etc.…ça nous a montré un peu la vigueur et la rigueur de ces jeunes recrues. Ce qui veut dire que nous sommes sur la bonne voie et c’est rassurant’’, a-t-il précisé.
Le Colonel-major Baby a ajouté que le contingent 2015 est vraiment le premier recrutement de marque dans le cadre de la restructuration de l’armée malienne. Et par rapport à cela, il a rappelé que nous voulons un nouveau type de militaire malien pour répondre aux menaces actuelles. C’est pourquoi, Il a poursuivi en ses termes :’’ le recrutement a été très sélectif.Nous avons demandé aux directeurs des centres et aux médecins de veiller aux normes. C’est pourquoi, il y a une centaine d’éléments qui ont été exclus des centres pour nous assurer que ceux qui ne répondent pas aux aptitudes militaires soient maintenus dans les centres. Il faut des militaires aptes à servir le pays’’, a-t-il renchéri. Puis, de réaffirmé :’’que ce sont des normes sur les quelles nous insistons et nous allons continuer à veiller à cela à travers des évaluationspériodiques pour nous assurer qu’à l’issue des 06 mois de formation, les militaires qui viendront se joindre aux forces armées auront l’aptitude d’exercer le métier conformément à la situation de l’heure qui est extrêmement grave. Nous allons les encourager à cultiver le goût du métier’’, a-t-il laissé entendre.
Aux jeunes Maliens voulant servir la patrie à travers les forces de Défense et de Sécurité, le Chef d’Etat major de L’Armée de Terre a tenu à les exhorter à se préparer physiquement et moralement pour pouvoir surmonter les contraintes du métier qui vont s’imposer en eux. ‘’Il est important que les jeunes Maliens qui veulent servir notre pays comprennent qu’il y a un effort à faire, donc que les uns et les autres se préparent. Nous avons pour mission de restructurer l’armée. C’est bien notre objectif ‘’, a-t-il enfin souligné.
MDL Dramane Dembélé