Cérémonie de fin de formation à l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro La 9ème promotion est enfin opérationnelle

La cérémonie de baptême de la 9ème promotion de l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro a eu lieule Vendredi 30 Octobre 2015, dans l’enceinte de ladite école.
Elle était présidée par le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tiéman Hubert COULIBALIBALYets’inscrivaitdans le cadre de sa traditionnelle cérémonie de sortie.
La 9ème de l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro portera désormais le nom de l’Adjudant Moussa Elegueye Alassane CISSE.
L’homme que la 9ème promotion de l’ESO a choisi est né vers 1964 à Tombouctou, fils de Elegueye ALASSANE et de Founé ELHAYE. Il fut engagé dans l’armée malienne pour cinq (5) ans pour compter du 01/07/1984 au compte de l’Armée de l’Air, soldat de 2ème classe le même jour, pris en solde et aligné en vivres suivant la décision N°0013/EEM/AA du 02/07/1984.
De la formation commune de base, il a été affecté à la Base 100 pour compter du 05/02/1985, à la DCSSA pour compter du 11/11/1989, à la 212°CIM de Diabalypour compter du 28/11/1994, l’Infirmerie de Garnison de Diabalypour compter du 15/07/2002 et l’Infirmerie de Garnison d’Aguel-hoc (relève du grand nord) comme infirmier-major pour compter du 09/05/2011.
Bon travailleur, courageux et toujours animé du désir de bien servir, il a été nommé à l’emploi de soldat de 1ère classe à titre exceptionnel pour compter du 01/06/1986, Caporal le 25/10/1989, Caporal-chef le 01/10/1993, Sergent pour compter du 01/01/1997, Sergent-chef le 01/01/2002 et Adjudant pour compter du 01/01/2008.
Bon infirmier, intelligent et bien apprécié de ses chefs, il a effectué avec succès le CAT-1 Santé en 1989 et CAT-2 Santé en 1996.
Dévoué au travail et très à l’aise dans son emploi, il a participé à l’opération « FASO » secteur 4 en 1994, la relève du poste de Nampala en 1997 et l’opération « BADENKO » à Aguel-hoc en 2011.
Aux premières heures de l’insurrection de 2012, après avoir épuisé toutes leurs ressources dans des combats très acharnés, les braves combattants de sa caserne furent lâchement exécutés par l’ennemi le 24 Janvier 2012.

Youssouf SAMAKE, Stagiaire