Conseil Supérieur de la Police La Réforme du Secteur de la Sécurité en marche

dsc_0178La salle de conférence du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a servi de cadre jeudi 13 octobre 2016 au Conseil Supérieur de la Police qui a abordé des sujets relatifs à la clarification des missions et les positions des fonctionnaires de la police ainsi que la détermination des conditions d’organisation et de fonctionnement des services.

Cette rencontre présidée par le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Salif Traoré, avait pour objectif de soumettre au Conseil Supérieur de la Police les projets de textes relatifs au statut et décret d’application, au plan de carrière des fonctionnaires de Police, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de la Direction Générale de la Police.

A l’entame des travaux, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a déclaré que l’évolution croissante de l’insécurité classique et l’apparition de nouvelles formes de criminalités notamment le terrorisme, le trafic de drogue et la cybercriminalité justifient aujourd’hui que de nouvelles orientations soient données à la politique sécuritaire de notre pays. Pour lui, ces orientations passent par l’adoption des textes adéquats et adaptés permettant de clarifier les missions, l’organisation et le fonctionnement des services de la Police.

Le ministre assure que cette vision s’intègre bien dans le processus de réforme du secteur de la sécurité enclenché par les hautes autorités du pays,  se traduisant par le renforcement de la sécurité dans un contexte particulier où les forces de sécurité sont constamment confrontées à d’énormes défis sécuritaires. D’où, la nécessité de doter la Police nationale d’instruments juridiques appropriés pour mener à bien ses missions de protection des personnes et de leurs biens.

La relecture des projets de textes qui trouve son explication dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires doit être menée avec raison eu égard aux ressources limitées de l’Etat, a-t-il souligné.

S’adressant aux participants, le Ministre Salif Traoré dira que leurs observations et contributions doivent être faites dans l’intérêt général des fonctionnaires de Police, aussi qu’il reste convaincu que le résultat des travaux permettra d’améliorer substantiellement la lisibilité des textes. Enfin il les a invités à plus de courtoisie dans les échanges.

Par ailleurs, il a profité de l’occasion pour annoncer au Directeur de la Police Nationale que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta octroi dix (10) motos au nouveau commissariat ouvert à Kalabancoro.

 

MDL/C Geneviève S. Diallo

Alima Berthé, stagiaire