COOPERATION MALI/ EU EUCAP Sahel Mali a quatre ans.

La mission civile de l’Union Européenne-EUCAP Sahel Mali fête ses 4 ans ce mardi 15 janvier 2019. Au siège de l’EUCAP-Sahel à Sébénikoro (Bamako) les Européens ont choisi un thème « Ensemble pour la sécurité et l’Etat de droit au Mali » au cours d’une cérémonie pleine de signification pour eux. Elle est composée de 15 pays contributeurs et compte 188 personnes dont 54 Maliens et 134 Européens. M. Holleville a rappelé certaines réalisations de l’UE au Mali en matière de sécurité et de développement. Il s’agit entre autres du Programme d’Appui au Renforcement de la Sécurité dans les Régions de Mopti, Gao et à la gestion des zones frontalières (29 millions d’euros) et le Projet Jeunesse et Stabilisation d’un montant de 30 millions d’euros. Ce projet est destiné à appuyer le retour des services sociaux de base dans le centre de notre pays. Il a noté que l’Union Européenne a mis sur pied un nouveau programme à impact rapide pour le centre d’un montant de 10 millions d’euros. A cela il faut ajouter le projet de Contribution aux efforts de Réforme du Secteur de la Sécurité d’un montant de 5 millions d’euros.

Présente depuis le 14 janvier 2015 au Mali, EUCAP-Sahel Mali constitue l’un des conseils stratégiques auprès du Ministère de la Sécurité et la Protection civile, et aussi le Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, pour restaurer des stratégies de ressources humaines et de formation.

La mission effectue des formations spécialisées et des stages au profit des unités destinées à être redéployées dans le centre. Ainsi de janvier 2015 à décembre 2018, 5653 éléments des forces de sécurité malienne ont bénéficié de stages de la mission européenne. En outre, EUCAP-Sahel Mali coopère avec la société civile malienne et les partenaires internationaux particulièrement la MINUSMA pour faciliter la cohérence des actions de soutien à nos forces de sécurité intérieure. En appui à la restauration de l’autorité de l’Etat, la mission civile européenne soutien les forces de sécurité intérieure dans la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité fixée par notre gouvernement.

Selon l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, Allain Holleville, la sécurité au Sahel demeure fragile et le renforcement de celle-ci figure au cœur des préoccupations européennes. Il a déclaré que la criminalité organisée et le terrorisme constituent un véritable fléau qui menace la paix et le développement des populations. Ils cristallisent le repli communautaire, favorisent l’extension de zone de non droit, le recul de la justice et l’Etat de droit.Selon M. Allain Holleville l’UE apporte son soutien au dialogue entre les populations et les forces de défense et de sécurité à travers des projets avec le Centre Henri Dunant et SIPRI.

Le commandant des opérations civiles de l’Union Européenne, le général Coppola Vincenzo, a remercié le personnel d’EUCAP Sahel Mali pour les résultats obtenus en 2018. Selon lui, la mission civile européenne a acquis un rôle important au Mali. Le général Vincenzo s’est engagé à soutenir EUCAP Sahel Mali à Bruxelles.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Salif Traoré, a affirmé que le gouvernement du Mali est reconnaissant envers tous ses partenaires en particulier l’Union Européenne. Il a déclaré que la coopération avec EUCAP-Sahel Mali est une satisfaction.

Au cours de la cérémonie, le sous-lieutenant Issaka Diakité (Garde nationale), les sergent-chefs Djénèba dit Aly Coulibaly (Gendarmerie) et Baba Dembélé (Police nationale) ont reçu des certificats pour leur engagement au cours de la formation d’EUCAP-Sahel Mali.