CSFM : Un cadre de donner et de recevoir

Plusieurs recommandations ont été formulées, le jeudi 21 février 2019, au terme de la rencontre du Conseil Supérieur de la Fonction Militaire (CSFM), notamment la finalisation du nouveau texte de ce Conseil. Des corrections et amendements ont été apportées au texte concerné d’où le recadrage de l’intitulé du décret en supprimant la création, la limitation des mandats des membres à 5 ans, l’augmentation de la durée du service à 5 ans de service pour être membre. A cela s’ajoute le cas des anciens combattants, le changement d’appellation des instances, l’appellation du militaire du rang en conformité avec le nouveau Statut Général des Militaires, les sessions des conseils ne feront plus des délibérations mais produiront une communication, la date des sessions sera désormais annoncée 15 jours à l’avance au lieu de 30 jours. Le CSFM a décidé désormais d’élargir les membres du secrétariat permanent aux états-majors et directions de service, la périodicité des sessions est désormais fixée à 6 mois. Les chefs d’état-major et directeurs de service sont chargés de faire connaitre et de prendre toutes les dispositions nécessaires pour tout ce qui concerne le CSFM.

Le représentant du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, l’Inspecteur Général des Armées et Services, le général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé a salué les efforts consentis des officiers, sous-officiers et militaires du rang. Selon le président de séance, le colonel Issa Ousmane Coulibaly, ce conseil était très attendu puisqu’il consacre un nouveau départ pour le Conseil de la Fonction Militaire car l’ancien texte n’était plus adapté au besoin. Il a lancé aux militaires que le conseil supérieur est un cadre d’échanges, du donner et du recevoir entre militaire de toutes les couches et tout grade confondu, un acte utile qui aidera le commandement dans sa prise de décision.