Cynophile : une outille efficace contre les mines et explosives

La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale a abrité, le mercredi 7 décembre 2016, la cérémonie de remise officielle par le service de l’action anti-mines des Nations Unies des Kits destinés à l’entrainement des chiens dans la détection des engins explosifs improvisés et mines.

Cette cérémonie hautement significative qui rentre dans le cadre du partenariat entre l’UNMAS et la Gendarmerie a enregistré la présence du Directeur Général de la Gendarmerie, le Magistrat Colonel-major Satigui Moro Sidibé et de ses chefs de services. Etait également présent, l’Adjoint au Directeur du Programme UNMAS, Monsieur Boutinaud.

Ces Kits au nombre de 4, exclusivement destinés à l’unité Cynophile de la Gendarmerie sont estimés à une valeur de 5,200 millions de franc CFA et se composent de produits utilisés dans la fabrication des explosifs dont certains sont répertoriés et d’autres non. En vue d’une meilleure utilisation des kits, une formation de binôme à savoir, le maitre chien et le chien est prévue pour Janvier 2017, qui s’étendra sur une semaine.

L’Adjoint au Directeur du Programme UNMAS, M. Boutinaud a déclaré que cette remise s’inscrit pleinement dans l’action vouée à l’UNMAS au Mali par la résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU. Selon lui, les actions de l’UNMAS ne se limitent pas à la remise de matériels, mais passe également par la formation.

M. Boutinaud a souligné que l’UNMAS est plus que jamais déterminée au renforcement des capacités opérationnelles des forces de sécurité face à la récurrence d’actions terroristes avec l’utilisation d’Engins Explosifs Improvisés (E.E.I). Monsieur Boutinaud ajoutera que le malheureux évènement survenu à Gao aurait pu être évité si une unité cynophile équipée et entrainée était sur place. Cette unité aurait eu la capacité d’arrêter les terroristes avant d’atteindre leur cible. Il a exhorté les autorités de la gendarmerie à une bonne utilisation de ces matériels.

Le Directeur Général de la Gendarmerie nationale, le Magistrat Colonel/major Satigui Moro Sidibé a remercié l’UNMAS pour son soutien sur le plan formation et équipement. Il dira que ce geste est très significatif, car non seulement il va permettre de sauver la vie des hommes engagés sur le terrain, mais surtout celle des populations dont la protection est un crédo pour la gendarmerie. Le Colonel-major Sidibé a fait savoir que ce partenariat d’appui et de renforcement des capacités est salutaire pour la gendarmerie et l’armée en générale.

Profitant de l’occasion, le Magistrat Colonel-major Sidibé a fait savoir qu’avec le grand programme de restructuration de l’armée, il est prévu une délocalisation de certaine unité notamment, la PIGN, la cavalerie en unités méharistes et en particulier la cynophile dans les zones plus affectées par le terrorisme. Il a aussi mis l’accent sur un possible croisement de chien pour obtenir une race apte à s’adapter au climat local. Le Directeur Général de la gendarmerie ajoutera que le maillage du territoire nécessite sans nul doute la déconcentration de nos capacités opérationnelles.

L’allocution du Directeur Général de la Gendarmerie, le Magistrat Colonel-major Satigui Moro Sidibé a été suivie de la signature du procès verbal de remise des kits par les deux autorités.

Avant d’aller au rafraichissement, une présentation du contenu des kits a été faite au Directeur Général de la gendarmerie.

MDL/C Geneviève Diallo