Départ des recrues du contingent 2015 à destination des centres de formation commune de base

DSC_0963Le coordinateur donne les dernières consignes de securité

Le départ des recrues du contingent 2015 en direction des différents centres de formation a commencé le 06 juin 2016 et se poursuivra jusqu’au 12 juin. Les centres d’instructions de la Gendarmerie à Faladjè, de la Garde Nationale à N’Tomikorobougou, de Ségala à Kayes et de Yanfolila à Bougouni étaient à cet effet les premières destinations.

Le coordinateur des centres de formation, le colonel Kéba Sangaré était à la Direction des Ecoles Militaires pour non seulement s’enquérir des conditions de transport des jeunes recrues, mais aussi donner l’ordre de départ des futurs soldats vers leurs centre de formations respectifs.

Il y a six (06) mois, dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation militaire, le gouvernement a décidé d’enrôler 5100 recrues cette année pour le renforcement des forces armées et de sécurité. Ces recrues sont reparties entre huit centres pour recevoir la formation commune de base qui les ouvrira la porte de la vie militaire.

Selon le coordinateur des centres de formation, le colonel Kéba Sangaré, ces jeunes recrues vont suivre une formation d’une durée de six mois dont quatre mois de tronc commun regroupant toutes les corporations des forces armées et de sécurité.

Parlant des conditions de transport de ces jeunes à destination de leurs centres de formation, le colonel Kéba se dit très heureux quant aux progrès réalisés. «Vous avez dû constater la logistique mobilisée avec ces nouveaux camions qui ont été mis à notre disposition pour transporter ces jeunes soldats. Aussi, les centres sont en train de monter en puissance. Le matériel commence à aller vers ces centres », a-t-il précisé.

Il a estimé que pour la réussite de cette mission, le soutien du commandement n’a pas fait défaut. « Nous avons fait remonter les difficultés au niveau du commandement qui a trouvé les solutions appropriées et à temps. Nous avons reçu l’appui des plus hautes autorités pour la bonne marche de la formation », a-t-il affirmé.

Le colonel Sangaré a indiqué que le souhait du commandement est de faire de ces jeunes des combattants dignes de ce nom, prêts à servir la patrie avec courage et dévouement, et cela, au-delà des six mois de formation pour faire face aux défis que connait notre pays.

Il a par ailleurs rappelé que les 1200 éléments chargés de l’encadrement de ces jeunes civils ont regagné les centres il y a deux semaines et ont été mis dans les meilleures conditions possibles pour que les recrues aient une formation de qualité répondant aux attentes du commandement.

MDL Dramane Dembélé