Des stratégies novatrices pour lutter contre la prolifération des armes légères

Créé par l’ordonnance n°2017-021/P-RM du 30 mars 2017, le Secrétariat Permanent de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petit Calibre (SP-CNLP) est rattaché au Ministère de la Sécurité et de la Protection civile. C’est l’organe exécutif de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères et de Petit Calibre. Sous le leadership du Colonel-major Nèma SAGARA, le Secrétariat Permanent connait un accroissement de ses activités et une multiplication des partenaires techniques et financiers.Courant l’année 2018, une batterie d’activités a été organisée avec le concours des Partenaires techniques et financiers ainsi que des autorités locales. Il s’agit, entre autres, de la formation des membres de la Commission Nationale et du Secrétariat Permanent sur leurs rôles et responsabilités, un atelier de renforcement des capacités des organisations de la société civile, des points focaux régionaux ainsi que les membres du Secrétariat Permanent, un autre atelier de formation au profit des fabricants d’armes sur la problématique des armes légères a également vu le jour. Dans la même veine, de nombreuses campagnes de sensibilisation ont été organisées à Bamako et dans les capitales régionales. Ces campagnes portant sur les dangers des armes légères avaient pour cible les jeunes (scolarisés ou non), les femmes des routiers, les associations de femmes musulmanes, les chefs de quartiers et de villages. Enfin, un atelier de formation sur la sécurisation et l’entreposage d’armes et de munitions ainsi que des engins explosifs sur les sites a bouclé les activités de 2018.

En 2019, le Secrétariat Permanent entend redynamiser ses activités à travers une présence plus accrue dans les régions. Il s’agit notamment de l’effectivité de ses bureaux locaux et régionaux via le recrutement de personnels qualifiés et dynamiques, l’exécution intégrale de son plan d’action 2019. Sur un tout autre plan, une intensification des activités est en vue en raison du processus de Démobilisation Désarmement et Réinsertion déjà enclenché en 2018. Toutes ses démarches s’inscrivent dans le cadre de la consolidation des acquis des Accords pour la paix et la réconciliation issus du processus d’Alger. Il est évident que dans cette dynamique du DDR, le Secrétariat Permanent joue un rôle crucial notamment dans le domaine de la collecte et des propositions de projets structurant pour la bonne marche des accords.