EMP-ABB : célébration du 40ème anniversaire de la Journée Internationale de la Paix

L’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye (EMP-ABB), à l’instar des pays membres de l’Organisation des Nations Unies, a célébré le 40ème anniversaire de la Journée Internationale de la Paix, le mardi 21 septembre 2021, dans son enceinte. C’est la première fois que l’Ecole de Maintien de la Paix célèbre cette Journée Internationale de la Paix qui a été décidée le 21 septembre 1981 en vertu de la résolution des Nations Unies pour promouvoir la paix dans le monde. Le thème retenu cette année est « l’EMP-ABB, un Centre d’excellence au service de la Paix. »

L’objectif de la Journée Internationale de la Paix est de renforcer les idéaux de paix au sein de toutes les nations. Afin de promouvoir le vivre ensemble et atténuer les tensions et les conflits dans le monde, l’Assemblée Générale des Nations Unies a dédié cette journée à la paix. C’est dans ce même esprit qu’a été créé la Journée Internationale de la Paix de l’EMP-ABB. Une journée qui a été marquée par plusieurs activités, notamment la plantation de l’arbre de la Paix, la visite de stage, la visite guidée des installations de l’Ecole, le match gala entre le personnel de l’Ecole, les partenaires et le Club des Anciens Stagiaires de l’EMP-ABB. La remise des médailles allemandes du sport aux directeurs de la Direction du Sport Militaire et de l’EMP-ABB a mis fin à cette partie.

Pour le directeur général de l’EMP-ABB, le colonel Souleymane Sangaré, cette première édition de la célébration de la Journée Internationale de la Paix au sein de cette prestigieuse institution est une invite à ne pas relâcher. Cette journée ne résoudra pas les problèmes d’insécurité dans le monde, mais si elle est célébrée et respectée, les armes se tairont ne serait-ce que pendant 24 heures. Il sollicite tout le monde à apprendre à faire la paix comme le dit Nelson Mandela ‘’pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi et cet ennemi devient notre associé’’ a conclu le colonel Sangaré.

Le secrétaire général du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, le général de brigade Sidiki Samaké a déclaré que la paix est un bon chemin que nous devons parcourir ensemble pas à pas. Il est donc important de la nourrir dans nos cœurs pour qu’elle croisse et s’épanouisse. La paix et la sécurité sont indispensables au progrès social et au développement durable. Le Mali, comme les autres pays du Sahel, fait face depuis quelques années à de nombreux défis liés au maintien et au renforcement de la culture de la paix, mais les moyens d’y parvenir sont la sensibilisation. Cette célébration nous donne l’occasion pour en parler, échanger et continuer la réflexion a martelé le secrétaire général du MDAC.

Le coordinateur du club des Anciens Stagiaires de l’EMP-ABB, El Ansari Mohamed Ahmad a souligné que la paix est l’affaire de tous et la clé de tout. C’est elle qui nous permet l’éducation, c’est elle qui préserve les nations et les générations du spectre de l’extinction. C’est par elle que les cultures, religions et valeurs existent encore.  Selon lui, on doit continuer à travailler pour promouvoir la paix sur l’ensemble du continent en renforçant les capacités africaines de soutien aux opérations de paix et en diffusant la culture de la paix.