EUCAP Sahel Mali dresse le bilan de sa première année d’activité : Les Forces de sécurité maliennes en bonne voie de modernisation

Il y a un an, EUCAP Sahel Mali a commencé à former et conseiller la Police, la Gendarmerie et la Garde nationale du Mali. Le 14 janvier 2016, les membres des forces de sécurité maliennes et de la mission européenne ont célébré l’achèvement d’une première année de travail commun visant à améliorer la sécurité de la population du Mali. Le bilan dressé par le Chef de la Mission lors du premier anniversaire de la mission s’avère très encourageant.
Douze mois après le lancement officiel de la mission civile européenne EUCAP Sahel Mali, près de 700 agents ont achevé leur formation. « Tous les cadres qui ont reçu une formation ou les conseils d’EUCAP Sahel Mali en 2015 ont démontré leur volonté de répondre à la demande de leurs concitoyens pour une meilleure protection. Leur dévouement est impressionnant. Ils sont déterminés à changer l’image de leurs corps qui s’était ternie au cours de la crise profonde qu’a dû traverser le Mali. Je suis confiant qu’à travers l’approfondissement de cette collaboration au cours de l’année 2016, la sécurité des habitants des villes et des villages du pays continuera à s’améliorer. », constate le Chef de Mission Albrecht Conze.
La plupart des formations livrées par EUCAP s’inscrivent dans les modules généralistes, où chaque cadre reçoit une formation de quatre semaines. Les formations couvrent tout le spectre des savoirs faire nécessaires au bon fonctionnement des forces de sécurité intérieure : du management à l’éthique, la déontologie, les droits de l’homme et le genre ; de l’intervention professionnelle au maintien de l’ordre et la protection des hautes personnalités ; de la police judiciaire à la sécurité publique générale, en passant par la police technique et scientifique et la sécurité des frontières.
La mission comprend également une équipe de conseillers qui travaillent avec les forces de sécurité intérieure et les ministères en charge de la Sécurité et de la Défense pour améliorer le système des ressources humaines et réorganiser la formation. Par ailleurs, EUCAP Sahel Mali se coordonne d’une manière étroite avec la société civile et les acteurs internationaux.
« Durant cette année, ces professionnels maliens et européens ont tous fourni des efforts remarquables pour commencer les changements nécessaires à la réforme du secteur de la sécurité qu’a souhaitée le Président de la République du Mali en dédiant l’année 2015 à la restructuration des forces de défense et de sécurité », se félicite le Chef de Mission Albrecht Conze.
En 2016, la mission continuera des actions de formation et de conseil, mais lancera aussi un ensemble de nouvelles activités pour renforcer son action en matière de gestion des frontières, des questions migratoires et de criminalité associée, tout en évaluant progressivement ses capacités d’action hors de Bamako.